Ferrari s'attend à souffrir à Monza

Malgré la victoire retentissante de Kimi Räikkönen lors du dernier Grand Prix de Belgique, Ferrari s'attend à vivre un Grand Prix d'Italie difficile ce week-end sur le circuit de Monza

Malgré la victoire retentissante de Kimi Räikkönen lors du dernier Grand Prix de Belgique, Ferrari s'attend à vivre un Grand Prix d'Italie difficile ce week-end sur le circuit de Monza.

En plus d'être réticente à passer sur les vibreurs, la F60 n'arborera aucune nouveauté puisque la marque au cheval cabré a décidé il y a quelques semaines de ne se concentrer que sur la monoplace de la saison prochaine.

"Nous savons que ce sera difficile car nos rivaux ont continué à développer leur voiture alors que nous, non," a confié le patron de l'équipe, Stefano Domenicali, à la Gazzetta dello Sport.

"En plus de cela, ce n'est pas une piste qui convient aux caractéristiques de la F60. Mais nous devons nous tenir prêts à tirer profit de toute erreur des autres."

De son côté, Räikkönen aimerait prolonger sa série de trois podiums consécutifs, même s'il est bien conscient que ce sera une tâche difficile.

"En Belgique, nous avons gagné et nous voulons continuer ainsi sur les dernières courses et essayer de rester sur le podium. C'est l'un des Grands Prix les plus importants de l'année car nous courons devant nos fans et ce serait génial de leur donner satisfaction."

"La piste est la plus rapide de la saison et le KERS devrait nous aider, comme ce fut le cas à Spa. Vous devez bien utiliser les vibreurs et cela n'était pas le point fort de nos voitures ces dernières années," reconnait le Finlandais.

"Nous verrons ce qu'il se passe vendredi. Nous n'avons pas effectué les essais habituels sur cette piste donc c'est difficile de se prononcer car jusqu'à présent, les voitures n'ont pas utilisé ces réglages aérodynamiques."

"Ce sera un week-end difficile mais je peux promettre aux fans que nous ferons de notre mieux, comme d'habitude."

À Maranello, les ingénieurs de la Scuderia Ferrari se plongent corps et âmes sur la saison 2010. Leur objectif est bien entendu de produire une monoplace compétitive mais surtout d'éviter le fiasco du début de saison 2009.

"La nouvelle voiture aura besoin de plus d'efficacité aérodynamique. Il sera vital de comprendre rapidement le comportement des nouveaux pneumatiques et d'éviter de répéter l'erreur d'arriver avec une voiture lente et fragile. Avec la réduction des coûts, ce serait difficile de se rattraper," explique Domenicali.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Kimi Räikkönen
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités