La délicate gestion du quota moteurs pour Alonso et Ferrari

partages
commentaires
La délicate gestion du quota moteurs pour Alonso et Ferrari
2 nov. 2014 à 13:00

Alors que certains pilotes, comme Sebastian Vettel ou Daniil Kvyat, ont déjà utilisé une sixième unité de puissance cette saison, Ferrari met tout en œuvre pour éviter de dépasser le quota limité à 5 blocs par saison

Alors que certains pilotes, comme Sebastian Vettel ou Daniil Kvyat, ont déjà utilisé une sixième unité de puissance cette saison, Ferrari met tout en œuvre pour éviter de dépasser le quota limité à 5 blocs par saison.

A Austin, la possibilité a pourtant été envisagée pour Fernando Alonso, qui aurait alors pu s'élancer depuis les stands pour la course, comme devra le faire Vettel. Finalement il n'en sera rien, mais l'Espagnol devra signer le meilleur résultat possible avec un bloc fatigué.

"Nous étions environ deux dixièmes plus lents avec le moteur car nous avons des limites depuis la défaillance du moteur à Monza", a confié Alonso à l'issue des qualifications, où il a signé le sixième temps.

"En fait, nous avons discuté la semaine dernière de l'utilisation d'un sixième moteur et du fait de partir depuis la pitlane comme Red Bull le fera, ou bien d'utiliser un très vieux moteur avec un peu moins de puissance, mais qui au moins ne nous obligera pas à regagner des places. Nous avons choisi cette seconde option, donc nous allons probablement manquer de performance ici et là."

Dans son jeu, Ferrari dispose encore d'un moteur disponible et en parfait état, mais la Scuderia ne veut pas l'utiliser avant la dernière manche à Abu Dhabi. Avec les points doublés, l'écurie de Maranello sait qu'elle devra avoir tous les atouts de son côté pour tenter de disputer la troisième place du championnat à Williams. Le défi est donc de gérer au mieux le Grand Prix des Etats-Unis et l'échéance de la semaine prochaine à Interlagos avec un bloc ancien.

"Nous faisons tout cela pour ne pas utiliser la sixième [unité de puissance]. Si nous pouvons gérer cela ici et au Brésil, ensuite nous n'aurons pas de pénalité à Abu Dhabi où les points sont doublés", confirme Alonso à Autosport.

"Nous avons un meilleur moteur disponible. Nous devons utiliser le meilleur à Abu Dhabi, donc nous allons gérer pour ces courses-là. Je crois que ce sera OK. Nous avons probablement perdu du temps [en qualifications] à cause de la puissance, mais je suis encore dans une position normale en étant sixième. Je préfère partir sixième et être quelques dixièmes plus lent en raison de la puissance, plutôt que de partir derrière."

Prochain article Ferrari
Alonso encouragé par le rythme de Ferrari à Austin

Article précédent

Alonso encouragé par le rythme de Ferrari à Austin

Article suivant

Alonso : "Je pars à la fin de la saison"

Alonso : "Je pars à la fin de la saison"
Load comments