De Jong rejoint Rowland chez MP Motorsport

Daniël de Jong pourrait bien être le pilote le plus expérimenté de la saison 2016 de GP2 Series. Il la disputera au sein de son équipe de toujours, MP Motorsport, où il sera associé à Oliver Rowland.

De Jong rejoint Rowland chez MP Motorsport
Daniel de Jong
Daniel De Jong, MP Motorsport
#ForzaJules sur la voiture de Daniel de Jong
Daniel de Jong, MP Motorsport
Daniel de Jong, MP Motorsport
Daniel De Jong, MP Motorsport
Daniel de Jong, MP Motorsport
Daniel de Jong, MP Motorsport
Daniel de Jong, MP Motorsport
Daniel De Jong, Trident
Daniel De Jong, MP Motorsport
Daniel de Jong et Raffaele Marciello, Trident
Daniel de Jong, MP Motorsport

Âgé de vingt-trois ans, de Jong a déjà participé à 68 courses de GP2 depuis 2012... pour un maigre total de six points, avec pour meilleur résultat une septième place à Singapour en 2013.

Il est vrai que MP Motorsport ne fait pas partie des meilleures équipes de GP2 : depuis son arrivée dans l'antichambre de la Formule 1, l'écurie néerlandaise n'a remporté qu'une épreuve : la course sprint du meeting de Sotchi en 2014, grâce à Marco Sørensen.

De Jong et MP n'auront en tout cas pas besoin d'apprendre à se connaître, c'est le moins que l'on puisse dire. Depuis le début de sa carrière en monoplace, le pilote néerlandais gravit les échelons des formules de promotion avec ses compatriotes : après la FR2.0 (2008-10), l'AutoGP (2011-13) et le GP2 depuis 2013 inclus, ce sera sa neuvième année au sein de MP Motorsport. Peut-être la dernière, car de Jong ne compte pas s'éterniser en GP2.

"Le GP2 est un championnat très dur", commente-t-il pour Motorsport.com. "On y pilote une voiture sympa, très puissante, et il y a beaucoup de très bons pilotes sur la grille, donc c'est très compétitif. Que demander de plus quand on est pilote ?"

"Mais je me suis dit que ce serait ma dernière année en GP2. Après ça, je veux faire autre chose", ajoute celui qui a envisagé de rejoindre l'IndyCar ou le LMP2 avant de s'engager pour une nouvelle campagne en GP2.

Faire mieux en qualifications

Pour obtenir de meilleurs résultats en 2016, il sera crucial pour de Jong de faire mieux en qualifications. En neuf séances disputées en 2015, le pilote MP s'est qualifié sept fois hors du top 15, avec un retard moyen de 1,433 seconde sur la pole position sur l'ensemble de la saison. Difficile de jouer les premiers rôles dans ces circonstances.

"Je veux réaliser les meilleurs résultats possibles", poursuit-il. "J'ai le sentiment que nous pouvons faire du bon travail cette année. MP a grandement gagné en maturité ces dernières années, et nous sommes toujours solides en course."

"Il nous faut juste nous assurer d'avoir une meilleure voiture pour les qualifications. Mais nous avons travaillé là-dessus en fin d'année dernière, lors des essais post-saison. Le problème, c'est que je reste un peu trop doux avec la voiture quand j'ai besoin d'être plus agressif. J'essaie d'améliorer cela en travaillant sur le simulateur. Dès que nous serons capables de faire de bonnes qualifications, les résultats suivront."

Sauvé par son casque

La saison 2015 de Daniël de Jong a été marquée par son très violent accident à Spa-Francorchamps, lorsque Gasly l'a accroché à environ 280km/h dans Blanchimont. Le Néerlandais s'en était tiré avec une vertèbre fracturée et avait dû faire l'impasse sur les deux meetings suivants, le temps de récupérer. Comment va-t-il, près de six mois plus tard ?

"Mon dos va bien maintenant", répond de Jong. "Je n'ai plus de problèmes avec. Quand je suis fatigué en fin de journée et que je m'assois dans une position étrange, je le sens encore un peu. Mais le scanner montre aussi que tout est de retour à la normale."

Il semblerait que lors du choc, son casque ait joué un rôle plus important qu'on ne l'imaginait : "C'est vraiment très étrange, si on regarde les photos prises de la voiture après le crash à Spa. Le volant était cassé, le casque était fissuré et l'appuie-tête était plié."

"On voit vraiment que j'ai percuté le mur à 180km/h et que ma tête a pris tout l'impact. Le casque a fait du bon travail."

Propos recueillis par Erwin Jaeggi

Engagés pour la saison 2016 de GP2

ÉquipePilotes
ART Grand Prix  Sergey Sirotkin
DAMS

 Alex Lynn

 Nicholas Latifi

Campos Racing

 Mitch Evans

 Sean Gelael

MP Motorsport

Oliver Rowland

 Daniël de Jong

Prema Racing

Pierre Gasly

Antonio Giovinazzi

Racing Engineering

 Jordan King

 Norman Nato

Russian Time

 Artem Markelov

 Raffaele Marciello

Rapax

 Arthur Pic

Trident

Luca Ghiotto

partages
commentaires
Vos moments marquants - 2011, le retour triomphal de Romain Grosjean

Article précédent

Vos moments marquants - 2011, le retour triomphal de Romain Grosjean

Article suivant

Matsushita et Fukuzumi confirmés chez ART

Matsushita et Fukuzumi confirmés chez ART
Charger les commentaires