Prema recrute un deuxième poulain de Ferrari

partages
commentaires
Prema recrute un deuxième poulain de Ferrari
Par :
11 févr. 2019 à 12:30

Le plateau 2019 de FIA F3 se remplit ! Déjà 12 des 30 baquets sont officiellement pourvus, dont ceux de l'écurie Prema, avec un trio redoutable.

Robert Shwartzman, PREMA Theodore Racing Dallara F317 - Mercedes-Benz
Leonardo Pulcini, Campos Racing
Leonardo Pulcini, Campos Racing
Alex Peroni, MP motorsport
Alex Peroni, MP motorsport
Alex Peroni, Campos Racing
Niko Kari, Arden International, regarde son pneu Pirelli

Après ART Grand Prix (David Beckmann, Christian Lundgaard et Max Fewtrell), Prema Racing est la deuxième écurie de FIA F3 à compléter son line-up pour la saison 2019, et encore une fois, ce trio n'est pas des moindres.

Marcus Armstrong et Jehan Daruvala y sont rejoints par Robert Shwartzman, poulain de Ferrari comme Armstrong, qui a impressionné lors de la saison 2018 de F3 Europe avec une série de sept podiums consécutifs et la troisième place du championnat. Le Russe de 19 ans faisait alors déjà équipe avec le Néo-Zélandais chez Prema. Son objectif avoué pour 2019 est de remporter le championnat.

Lire aussi :

Parmi les autres recrues de marque, Leonardo Pulcini débarque chez Hitech GP après deux campagnes chez Arden puis Campos en GP3. L'Italien de 20 ans avait accompli des performances intéressantes l'an passé et tentera donc de capitaliser sur son expérience au sein de la structure britannique, où il retrouvera le prometteur Jüri Vips. Oliver Oakes, directeur d'équipe, espère "se battre pour le titre" avec Pulcini.

Du côté d'un autre team anglais, Carlin, il faut souligner le partenariat établi avec un nouveau sponsor titre, Buzz, pour une livrée noir et jaune fluo. Ce partenariat va de pair avec le recrutement du pilote Teppei Natori, pour qui la FIA F3 ne sera pas une sinécure : le nippon de 18 ans n'a que quatre courses d'expérience en monoplace, disputées en F4 Japon en 2017, avec trois arrivées dans le top 10 néanmoins.

Quant à Alex Peroni, il passe au niveau supérieur après deux campagnes marquées par autant de victoires en Formule Renault Eurocup. Âgé de 19 ans, l'Australien courra chez Campos aux côtés de Sebastián Fernández. En l'occurrence, aucun objectif n'est fixé par les deux parties, si ce n'est que Peroni "libère son plein potentiel".

Enfin, on note que la nouvelle monoplace de la FIA F3 devrait être "plus difficile à piloter" que sa devancière en GP3. "Le promoteur nous a clairement demandé d'avoir davantage de dégradation", commente Mario Isola, directeur de la compétition chez Pirelli, pour Motorsport.com. "Il veut plus de dégradation à l'arrière, pour que la voiture survire davantage en course."

"Le pneu fait la même taille car la jante fait la même, mais en matière de construction et de composé, il est nouveau. [Les concurrents] peuvent adapter les réglages pour lutter contre le survirage, mais l'objectif est de rendre la voiture un peu plus difficile à piloter à la fin du relais. Cela requiert du talent, de gérer la voiture."

Propos recueillis par David Evans

Plateau 2019 de FIA F3

Équipe Pilotes

Hitech GP

Estonia Jüri Vips

Italy Leonardo Pulcini

Jenzer Motorsport

Japan Yuki Tsunoda

Prema Racing

India Jehan Daruvala

New Zealand Marcus Armstrong

Russian Federation Robert Shwartzman

ART Grand Prix

Germany David Beckmann

Denmark Christian Lundgaard

United Kingdom Max Fewtrell

Carlin

Japan Teppei Natori 

Campos Racing

Venezuela Sebastián Fernández

Australia Alex Peroni

Article suivant
La règle du DRS évolue en FIA F3

Article précédent

La règle du DRS évolue en FIA F3

Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries FIA F3
Pilotes Robert Shwartzman
Équipes Prema Powerteam
Auteur Benjamin Vinel