Félix da Costa rejoint Vergne chez DS Techeetah

Le secret le moins bien gardé du paddock n'en est plus un : António Félix da Costa va bel et bien rejoindre l'écurie DS Techeetah pour remplacer André Lotterer, parti chez Porsche.

Félix da Costa rejoint Vergne chez DS Techeetah

C'est un nouveau départ pour António Félix da Costa, qui semble bien parti pour s'installer durablement aux avant-postes en Formule E. Le Portugais, qui a souvent été confronté à des monoplaces peu performantes dans le championnat tout électrique, s'est fait remarquer lors d'une saison 2018-19 où il a joué le titre pour la première fois et marqué quasiment autant de points (99) que lors des quatre campagnes précédentes réunies (109). Ce retournement de situation n'était pas sans lien avec l'implication accrue de BMW dans l'écurie Andretti, Félix da Costa ayant longtemps représenté la marque bavaroise dans plusieurs championnats.

BMW a toutefois décidé de quitter le WEC, alors que son pilote tenait à y rester : c'est l'un des facteurs qui ont motivé cette séparation entre les deux parties. Félix da Costa a donc saisi l'opportunité en or de rejoindre Jean-Éric Vergne chez DS Techeetah, écurie qui a remporté les deux derniers titres des pilotes avec le Français et a été couronnée chez les équipes la saison dernière. Da Costa explique que, s'il avait dû changer de structure, "alors rejoindre une équipe qui a non seulement gagné cette année, mais aussi l'année dernière, était un choix facile."

Lire aussi :

António Félix da Costa commencera à travailler le 1er octobre avec DS Techeetah, qui a succédé à Aguri avec qui il a disputé ses deux premières saisons en FE. Il devrait prendre part à un test privé avec la séance collective de Valence en octobre.

"J'étais ici avant, quand c'était Aguri, alors je reviens dans une équipe que je connais bien", explique-t-il auprès de Motorsport.com. "Depuis ils sont devenus Techeetah et avec JEV à bord ils ont vraiment beaucoup progressé, d'abord avec le groupe propulseur Renault, et maintenant avec DS ils ont réalisé d'énormes progrès. C'était donc [un choix] facile."

"Ceci étant dit, bien entendu, il m'a été très difficile de me faire à l'idée de quitter BMW, qui a été ma famille de course depuis que j'ai manqué ma chance en Formule 1 [Félix da Costa était pilote junior chez Red Bull en F1 en 2012-13, ndlr]. Avec Red Bull, j'ai rejoint BMW en DTM en 2014 et nous avons franchi des étapes importantes : des victoires en DTM, des pole positions, le titre constructeurs, puis des victoires en Formule E, j'ai développé la GTE, nous sommes allés au Mans… Nous avons donc une riche histoire [ensemble] et je suis quelqu'un de très émotif et de très loyal", poursuit Félix da Costa. "Cela a été très difficile pour moi de me faire à ce changement, mais s'il fallait le faire alors ce ne pouvait être qu'avec DS et Techeetah. Ils sont actuellement l'équipe à batte en Formule E, aussi je suis très heureux de pouvoir m'offrir, ainsi qu'à ma carrière, une équipe aussi victorieuse."

DS Techeetah va ainsi aligner l'un des duos les plus expérimentés du championnat : Vergne et Félix da Costa cumulent 110 départs en E-Prix. Seuls Lucas di Grassi et Daniel Abt, chez Audi Sport Abt Schaeffler, font mieux (116, soit le maximum).

Team principal de DS Techeetah, Mark Preston était aussi en charge d'Aguri lorsque Félix da Costa y a disputé 17 courses en FE lors des saisons 2014-2015 et 2015-2016 et remporté notamment l'E-Prix de Buenos Aires en 2015. Il juge "fantastique d'avoir António au sein de l'équipe". Et de poursuivre : "C'est un ami pour nous tous et nous sommes impatients de l'accueillir et de le voir dans les couleurs noir et or de DS Techeetah. Il sera une recrue formidable, et rapide, pour l'équipe, et nous sommes tous très enthousiastes à l'idée de voir ce que Jean-Éric et António feront en piste l'année à venir."

Jean-Eric Vergne, DS TECHEETAH, DS E-Tense FE19 Antonio Felix da Costa, BMW I Andretti Motorsports, BMW iFE.18

partages
commentaires
Wolff a douté que la Formule E puisse réussir

Article précédent

Wolff a douté que la Formule E puisse réussir

Article suivant

Nico Müller complète le line-up Dragon

Nico Müller complète le line-up Dragon
Charger les commentaires
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente Prime

Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente

Les départs d'Audi et BMW de la Formule E représentent le premier gros revers de la discipline qui se targuait jusqu'à présent d'être la destination de choix pour les constructeurs automobiles concentrés sur l'électrique – même si la discipline a le plus grand mal à intégrer les constructeurs japonais à son concept ,malgré des appels du pied constants et insistants. Désormais, il faut aussi contenir la fuite des autres.

Formule E
6 déc. 2020