Formule E
C
E-Prix de Berlin I
05 août
-
05 août
EL1 dans
1 jour
C
E-Prix de Berlin II
06 août
-
06 août
EL1 dans
2 jours
C
E-Prix de Berlin III
08 août
-
08 août
EL1 dans
4 jours
C
E-Prix de Berlin IV
09 août
-
09 août
EL1 dans
5 jours
C
E-Prix de Berlin V
12 août
-
12 août
EL1 dans
8 jours
C
E-Prix de Berlin VI
13 août
-
13 août
Prochain événement dans
8 jours

Buemi présente ses excuses pour sa colère de Montréal

partages
commentaires
Buemi présente ses excuses pour sa colère de Montréal
Par :
9 août 2017 à 17:02

Sébastien Buemi a présenté ses excuses pour l'accès de colère par lequel il s'est fait remarquer à la fin du premier ePrix de Montréal, il y a dix jours.

Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Daniel Abt, ABT Schaeffler Audi Sport, et Sébastien Buemi, Renault e.Dams, entrent dans les stands
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Jose Maria Lopez, DS Virgin Racing, avec Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams

Alors leader du championnat avec une faible avance sur Lucas Di GrassiSébastien Buemi se devait de signer un bon résultat lors de cette première course du week-end pour ne pas perdre trop de terrain sur son rival, auteur de la pole position, tandis que le pilote Renault e.dams avait écopé de dix places de pénalité sur la grille suite à un changement de batterie consécutif à son accident d'EL2.

Buemi a toutefois perdu plusieurs positions au départ avant un contact avec Robin Frijns au deuxième virage, qui a légèrement endommagé sa monture. Plusieurs incidents ont ensuite eu lieu dans les stands entre Buemi et Daniel Abt, coéquipier de Di Grassi.

Furieux bien qu'étant revenu jusqu'au quatrième rang (une vaine remontée, puisqu'il allait être disqualifié), le Suisse est allé dire ses quatre vérités à un António Félix da Costa stupéfait, qu'il croyait coupable de la touchette du départ, avant de comprendre sa méprise puisqu'il s'agissait de Frijns, à qui lui a ensuite dévoilé le fond de sa pensée.

Abordé par Marc Priestley, présentateur TV de la Formule E, Buemi n'a pas répondu à la première question qui lui était posée, apercevant Daniel Abt et lui reprochant de vive voix un contact à la sortie des stands. Tout cela sous l’œil des caméras et des téléspectateurs.

"C'est toujours agaçant quand ce genre de chose se retrouve à la télé", déclare Buemi pour Motorsport.com. "C'est toujours sorti de son contexte. Je voulais avoir une discussion avec Frijns et Abt. Je savais que j'étais rapide, je voulais juste sortir du virage 2 sans dégâts et Frijns a endommagé ma suspension et m'a rendu la vie bien plus difficile. Et j'ai eu de la chance qu'Abt n'abîme pas mon aileron arrière quand il m'a percuté."

"Je soulevais juste cette question. J'ai eu des discussions avec eux après, et maintenant, tout va bien. Je ferai un peu plus attention à l'avenir, si j'ai quelque chose dont discuter."

Excuses sur Twitter

Buemi a d'ailleurs publié ce mercredi après-midi un tweet où il présente ses excuses à son écurie, à Félix da Costa et à Frijns. "Après du repos, je souhaite présenter mes excuses à mon équipe @RENAULTedams, Da Costa et Frijns pour ma colère à la dernière course. Rendez-vous en S4 !"

 

Le Champion 2015-16 a toutefois omis de mentionner Daniel Abt dans ce message, ce qui n'est pas passé inaperçu, l'Allemand réagissant avec humour : "J'accepte tes excuses !"

 

Propos recueillis par Scott Mitchell

Le point sur le marché des transferts en Formule E

Article précédent

Le point sur le marché des transferts en Formule E

Article suivant

À l’écoute des conversations radio chez Faraday Future Dragon Racing

À l’écoute des conversations radio chez Faraday Future Dragon Racing
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement ePrix de Montréal
Lieu Rues de Montréal
Pilotes Sébastien Buemi
Équipes DAMS
Auteur Scott Mitchell