Di Grassi répond aux critiques de Marko sur la Formule E

partages
commentaires
Di Grassi répond aux critiques de Marko sur la Formule E
Par :
25 janv. 2019 à 18:05

Si la Formule E n'est qu'une "excuse marketing" pour les constructeurs aux yeux de Helmut Marko, Lucas di Grassi n'est pas d'accord et le fait savoir !

Lucas di Grassi, qui fait partie des pilotes emblématiques de Formule E avec plus de 50% de podiums sur les 47 courses disputées dans l'Histoire et le titre en 2016-17, prend la défense du championnat tout électrique face aux critiques de Helmut Marko, conseiller de Red Bull en sport automobile. Selon ce dernier, la FE n'est qu'une "excuse marketing", les voitures sont "tellement lentes" et l'engouement des constructeurs "s'estompera rapidement".

Lire aussi :

"Audi a plus à gagner en Formule E qu'en Formule 1", renchérit Di Grassi, pilote Audi Sport Abt Schaeffler, pour Motorsport.com. "Le fait est que toutes les Audi du futur seront électriques, et il nous faut comprendre quels facteurs nous limitent, quels sont les meilleurs matériaux et comment développer les logiciels permettant de contrôler le moteur. Tous ces développements de la voiture électrique seront utilisés à l'avenir."

"Le moteur à combustion, on sait déjà comment il fonctionne. Ce qui est intéressant, c'est de découvrir comment nous pouvons rendre les voitures électriques rapides, plus efficientes et moins chères. C'est ce que nous faisons ici. Pas seulement Audi, mais tout le monde. C'est donc un développement bien plus commercial que la Formule 1."

Lucas Di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler, Audi e-tron FE05, Daniel Abt, Audi Sport ABT Schaeffler, Audi e-tron FE05

Di Grassi tient par ailleurs à confronter Marko à ce qu'il considère comme des contradictions, concernant une partie de ses déclarations : "Le Dr Marko a dit qu'il était un 'puriste de la course'. Pour moi, cet argument sonne un peu faux, parce que cela dépend beaucoup de ce que cela signifie pour les gens."

"Qu'est-ce qu'il veut dire par là ? Est-ce qu'il défend les courses hippiques par rapport aux courses automobiles ? S'il est un véritable puriste de la course, il devrait défendre les courses hippiques. Ou les courses avec uniquement des moteurs à combustion, sans système hybride comme ceux de la F1 actuelle. Ou les voitures avec des boîtes de vitesses manuelles, sans les palettes que l'on a actuellement en F1. Le débat est ouvert."

"C'est plutôt sa façon à lui de dire : 'Écoutez, je ne veux pas concourir en Formule E, je suis trop vieux pour ça, je veux faire des courses à combustion en F1'. La F1 reste la catégorie la plus importante dans le monde du sport auto, nul ne peut le nier. Mais l'avenir des constructeurs est électrique."

Propos recueillis par Gabriel Lima

Article suivant
Rosberg : La F1 sera forcée de passer à l'électrique ou à l'hydrogène

Article précédent

Rosberg : La F1 sera forcée de passer à l'électrique ou à l'hydrogène

Article suivant

BMW se refuse à donner des consignes d'équipe

BMW se refuse à donner des consignes d'équipe
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , Formule E
Pilotes Lucas Di Grassi
Équipes Red Bull Racing Boutique
Auteur Benjamin Vinel