Formule E
05 août
Événement terminé
C
E-Prix de Berlin III
08 août
EL1 dans
21 Heures
:
12 Minutes
:
23 Secondes
C
E-Prix de Berlin IV
09 août
EL1 dans
1 jour
C
E-Prix de Berlin V
12 août
EL1 dans
4 jours
C
E-Prix de Berlin VI
13 août
Prochain événement dans
5 jours

Lotterer explique ses anciennes critiques sur la Formule E

partages
commentaires
Lotterer explique ses anciennes critiques sur la Formule E
Par :
18 nov. 2017 à 17:20

"Je ne trouve pas ça enthousiasmant à piloter. Ce n'est pas un sport, c'est politique [...] et on ne peut pas comparer ça aux autres sports auto." Voilà ce que disait André Lotterer de la Formule E, pas plus tôt que l'an dernier.

Andre Lotterer, Techeetah
Andre Lotterer, Techeetah
Andre Lotterer, Techeetah
Andre Lotterer, Techeetah
Andre Lotterer, Techeetah
Andre Lotterer, Techeetah
Andre Lotterer, Techeetah
Andre Lotterer, Techeetah

Comme le dit le proverbe, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, et André Lotterer est prompt à reconnaître qu'il avait peut-être mal jugé le championnat tout électrique, dans lequel il vient de s'engager pour la saison 2017-18 au sein de l'écurie Techeetah.

Lotterer, qui pourrait perdre son volant en LMP1 suite au retrait de Porsche, est notamment enthousiasmé par le nombre de constructeurs qui s'engagent en Formule E, puisque Renault, Jaguar et Audi – entre autres – y sont déjà impliqués, alors que BMW, Nissan, Porsche et Mercedes vont rejoindre la discipline dans un avenir plus ou moins proche.

"Au début, évidemment, je pense que comme tout le monde, je n'ai pas vu la face cachée de l'iceberg", reconnaît l'Allemand. "J'étais un peu surpris, et avec la situation très agréable dans laquelle j'étais, étant chez Audi puis chez Porsche, avec un job de rêve en sport auto, je n'ai jamais vraiment envisagé de partir."

"Tout a changé, maintenant : le sport auto a changé. Le monde change, donc c'est l'endroit où il faut être pour l'avenir. Beaucoup de pilotes de pointe sont ici, c'est super compétitif, beaucoup de gars intelligents, et tout s'est amélioré. On voit beaucoup de constructeurs arriver, donc pour nous, cela signifie un environnement professionnel par ailleurs, donc c'est en fait moi qui ai choisi de prendre contact pour trouver un baquet."

Un team privé face aux constructeurs

Lotterer sait que le niveau est de plus en plus relevé en Formule E, avec désormais trois Champions dans la discipline, sans oublier que tous les pilotes engagés ont déjà remporté des titres en sport auto, à l'exception de Maro Engel et Oliver Turvey.

"La première course va être difficile, tout le monde est à niveau mais pas moi", ajoute un Lotterer réaliste, conscient par ailleurs que Techeetah est handicapé par son statut d'équipe cliente au niveau du moteur. "Personne ne dort, donc on voit beaucoup d'écuries qui vont passer au niveau supérieur et certaines vont trouver davantage de potentiel."

"Nous sommes une équipe privée et nous nous battons contre de grandes structures qui ont beaucoup de ressources chez elles, surtout comme Audi – je sais ce dont ils sont capables. Espérons pouvoir gagner des courses." Rappelons que Techeetah a remporté sa première victoire lors de la dernière manche de la saison passée, à Montréal, avec Jean-Éric Vergne.

Propos recueillis par Scott Mitchell

 
Londres veut faire revenir la Formule E

Article précédent

Londres veut faire revenir la Formule E

Article suivant

López : Mon absence à New York m'a coûté ma place

López : Mon absence à New York m'a coûté ma place
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Pilotes André Lotterer
Équipes Techeetah
Auteur Scott Mitchell