Formule E
22 nov.
-
22 nov.
Événement terminé
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
37 jours
C
E-Prix de Mexico
14 févr.
-
15 févr.
Prochain événement dans
65 jours
C
E-Prix de Marrakesh
27 févr.
-
29 févr.
Prochain événement dans
78 jours
C
E-Prix de Sanya
20 mars
-
21 mars
Prochain événement dans
100 jours
C
E-Prix de Rome
03 avr.
-
04 avr.
Prochain événement dans
114 jours
17 avr.
-
18 avr.
Prochain événement dans
128 jours
C
E-Prix de Séoul
02 mai
-
03 mai
Prochain événement dans
143 jours
C
E-Prix de Jakarta
05 juin
-
06 juin
Prochain événement dans
177 jours
C
E-Prix de Berlin
20 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
192 jours
C
E-Prix de New York
10 juil.
-
11 juil.
Prochain événement dans
212 jours
C
E-Prix de Londres I
25 juil.
-
25 juil.
Prochain événement dans
227 jours
C
E-prix de Londres II
26 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
228 jours

Vergne : "Rowland est dur à dépasser"

partages
commentaires
Vergne : "Rowland est dur à dépasser"
Par :
26 mars 2019 à 10:10

Auteur de la pole position à l'E-Prix de Sanya, Oliver Rowland y a signé le premier podium de sa carrière en Formule E, non sans se faire remarquer par son style de pilotage rugueux et assumé.

Lors des dernières épreuves en date, Oliver Rowland n'était pas arrivé à concrétiser son potentiel. À Mexico, il était troisième lorsqu'il a été contraint à l'abandon au dernier tour, victime d'un mauvais calcul de son écurie dans la gestion de l'énergie. Puis à Hong Kong, heurté par la Virgin de Sam Bird alors qu'il était en tête, il a involontairement activé le limiteur de vitesse lié au Full Course Yellow et a chuté au classement.

Lire aussi :

Sur le nouveau tracé de Sanya, Rowland est parvenu à signer la pole position et a mené jusqu'à la mi-course, lorsqu'il a cédé aux assauts de son poursuivant Jean-Éric Vergne. Ce dernier, qui a reconnu avoir mal dormi après trois courses consécutives sans marquer de points, s'est ensuite imposé ; il a toutefois reconnu que doubler Rowland n'était pas chose facile.

"Il est dur à dépasser", affirme Vergne pour Motorsport.com. "Il change un peu de trajectoire, parfois trop mais c'est la course, c'est dans les règles. J'ai vu qu'il n'y avait qu'un virage où je pouvais le dépasser. J'ai essayé de l'attaquer dans de nombreux autres virages, mais pas celui-là. Et à chaque tour, je levais le pied extrêmement tôt, donc il a vu que je n'étais jamais proche de lui."

"En fait, une fois, Daniel [Abt] a essayé de me doubler dans ce virage. Et le moment venu, j'ai attaqué [Rowland]. Je crois que je l'ai surpris. C'était sûrement le seul virage où il ne regardait pas dans le rétroviseur car il savait que j'avais levé le pied extrêmement tôt à chaque tour précédent."

Jean-Eric Vergne, DS TECHEETAH, DS E-Tense FE19, Oliver Rowland, Nissan e.Dams, Nissan IMO1, Antonio Felix da Costa, BMW I Andretti Motorsports, BMW iFE.18

Une fois dépassé par Vergne, Rowland s'est immédiatement retrouvé sous la pression d'António Félix da Costa mais est parvenu à résister au pilote BMW.

"Ce n'est pas facile de dépasser ici, il faut prendre beaucoup de risques – surtout avec quelqu'un comme Oli", souligne à notre micro Félix da Costa, qui s'est d'ailleurs emparé de la tête du championnat. "Je savais exactement à quoi il pensait. Il voulait vraiment ce podium, et il savait que j'avais besoin des points. J'ai donc pris un petit risque à un moment, mais il a défendu tard. J'étais déjà à moitié engagé. Cela aurait pu mal se terminer, mais heureusement, il n'y a pas eu de problème."

Rowland assume son pilotage

Vergne et Félix da Costa sont donc en phase sur un point : la défense robuste de Rowland. Celle-ci est assumée par l'intéressé, qui a récemment déclaré apprécier l'agressivité dont on peut faire preuve dans la discipline tout électrique.

Lire aussi :

"D'un côté je suis content, de l'autre je suis un peu déçu aussi", commente le pilote Nissan e.dams pour Motorsport.com. "J'avais une bonne opportunité. JEV et moi avons fait du bon travail. Il m'a surpris. Je savais qu'il allait me surprendre à un moment. Mais j'étais en grande difficulté. Il fallait que je lève le pied très tôt [pour économiser de l'énergie]. Et oui, j'étais à la limite [dans la défense]. À la limite, mais dans les règles. Il fallait que je sois agressif."

Par la suite, Rowland et son équipe ont décidé d'un commun accord de ne pas prendre de risque pour récupérer la victoire face à Vergne. "J'ai dit : 'Vous voulez que je fasse quoi ? Vous voulez que je tente ou vous voulez que je finisse deuxième ?' et ils étaient d'accord. À vrai dire, j'étais du même avis. Peut-être qu'à un moment, j'aurais pu faire une tentative audacieuse, mais ç'aurait été un gros risque. Et je pense qu'après les trois dernières courses, ça ne valait pas le coup. Je voulais juste prendre les points et un peu fêter ça."

Le vainqueur Jean-Eric Vergne, DS TECHEETAH, le deuxième, Oliver Rowland, Nissan e.Dams, le troisième, Antonio Felix da Costa, BMW I Andretti Motorsports, sur le podium

"Bien sûr, je suis très content du podium. Je l'attendais depuis un moment. J'en ai perdu un à Mexico et j'ai mené la course à Hong Kong. Les trois dernières courses ont été très dures avec trois abandons. C'est bien de marquer des points et de consolider ma position. Et faire la pole, avec 22 pilotes à ce niveau, c'est énorme."

Grâce à ce résultat, Rowland a porté son total de points de six à 27 et a gagné trois places au classement pour atteindre le 12e rang.

Article suivant
Accrochage avec Buemi : Di Grassi et Frijns se querellent sur Twitter

Article précédent

Accrochage avec Buemi : Di Grassi et Frijns se querellent sur Twitter

Article suivant

Günther remplace Nasr pour l'E-Prix de Rome

Günther remplace Nasr pour l'E-Prix de Rome
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement E-Prix de Sanya
Pilotes Jean-Éric Vergne , Oliver Rowland
Auteur Benjamin Vinel