Alonso plus ambitieux pour les 24H de Daytona cette année

partages
commentaires
Alonso plus ambitieux pour les 24H de Daytona cette année
Charles Bradley
Par : Charles Bradley
Co-auteur: David Malsher
5 janv. 2019 à 08:15

À l'approche des 24 Heures de Daytona, ce mois-ci, le double Champion du monde de F1 et vainqueur des 24 Heures du Mans indique que, cette année, il s'agit pour lui de gagner.

En marge de ses premiers essais avec la Cadillac DPi-V.R du Wayne Taylor Racing, vendredi, Fernando Alonso s'est entretenu avec les médias, affichant sans détour ses ambitions pour l'épreuve au programme dans trois semaines.

"Les attentes sont plus grandes, mais nous verrons ce qu'il en sera à la fin", fait savoir Alonso, qui partage la voiture engagée par WTR avec Jordan Taylor, Renger van der Zande et celui qui fut à ses côtés en WEC avec Toyota, Kamui Kobayashi.

"Je pense que je suis cette fois dans une bien meilleure position par rapport à l'année dernière", poursuit-il. "Cette année, j'ai avec moi toute l'expérience acquise et tout ce que j'ai appris l'année dernière : la gestion du trafic, l'économie de carburant, comment fonctionnent les Safety Cars aux USA – tout cela sera utile. Disons que cela change mon approche de la course. L'année dernière [à Daytona], il s'agissait de préparer Le Mans. Cette année, il s'agit de gagner."

Lire aussi :

"[L'année dernière], c'était la première course d'endurance de ma vie, ma première expérience dans un cockpit [fermé], et maintenant je suis prêt à prendre un peu plus de plaisir. Jusqu'ici, ça s'est très bien passé. L'objectif cette année est clairement d'être un peu plus compétitif en piste. Je suis heureux qu'on puisse être dans une bonne position."

"L'année dernière, j'étais confiant à l'idée de courir ici, mais cette équipe, le succès qu'ils ont eu par le passé, leur professionnalisme et la manière dont ils abordent chaque séance, cela me rend encore plus confiant", poursuit Alonso. "Cette année, avec cette équipe, je suis dans un environnement plus compétitif. Je sais comment fonctionnent les courses de 24 heures et à quel point il est difficile de prévoir ce qui va se passer. Alors il faut qu'on reste calme et qu'on réalise la course de la meilleure manière possible."

Comment Wayne Taylor Racing a réuni Alonso et Kobayashi

Kamui Kobayashi, Fernando Alonso, Renger van der Zande, Jordan Taylor

Wayne Taylor est quant à lui revenu sur le chemin quelque peu tortueux qu'il a dû suivre pour monter sa "dream team" en vue de la classique épreuve d'endurance américaine.

"L'année dernière, Zak Brown m'a présenté Fernando. Bien entendu, je savais qui c'était et nous n'avons pas vraiment discuté de quoi que ce soit après cela, mais au bout d'environ deux semaines j'ai rappelé et demandé s'il était disponible", relate-t-il. "Il a fallu environ trois mois supplémentaires avant que nous puissions nous reparler, parce qu'ils étaient au beau milieu de leur saison. Tout à coup ça a commencé à s'assembler, et puis ça s'est à nouveau éloigné."

Lire aussi :

"Je devais prendre un troisième pilote, alors l'équipe a passé en revue tout le WEC et toutes les compétitions d'endurance, pas seulement pour regarder qui était rapide sur un tour mais aussi sur de plus longues périodes, et clairement cette personne c'était Kamui Kobayashi. Je ne l'avais encore jamais rencontré, je ne le connaissais pas du tout, mais je l'ai appelé et j'ai soudain réalisé qu'il était 2h du matin là où il se trouvait, alors j'ai raccroché. J'ai pensé que j'allais le réveiller, mais il a rappelé immédiatement. Je lui ai donc demandé : 'Est-ce que cela t'intéresserait de courir pour moi ?' et il a dit 'oui'. En gros, le contrat s'est donc fait cette nuit-là !"

"Ensuite, avec McLaren et Zak il y a eu quelques soucis et il semblait que nous ne pourrions pas l'avoir – c'était très décevant. Et puis j'ai reçu un SMS me demandant : 'Y a-t-il encore une place pour lui ?', et j'ai dit 'Il y a toujours une place pour lui'. Nous avons rapidement conclu un accord, avec Zak, McLaren et Fernando."

Renger van der Zande, Fernando Alonso, Kamui Kobayashi, Jordan Taylor

Jarvis et Kobayashi en tête vendredi

Oliver Jarvis a signé vendredi le meilleur temps de la première séance d'essais officiels de la saison 2019 de l'IMSA, en bouclant un tour de 1'35"989 au volant de la Mazda RT24-P #77 du Mazda Team Joest. Il devançait alors de 0"418 le meilleur temps établi par Jordan Taylor avec la Cadillac DPi-V.R de WTR. Alonso et Kobayashi se trouvaient quant à eux à environ une demi-seconde de Taylor après cette première séance de familiarisation.

Lire aussi :

Lors de la seconde séance, Kobayashi s'est porté en tête avec un chrono de 1'36"596, suffisant pour devancer de huit dixièmes Jonathan Bomarito dans la Mazda RT24-P #55. La #77, pilotée cette fois par Timo Bernhard, s'est placée un quart de seconde plus loin.

Le pilote de tourisme argentin Agustin Canapino a signé un très impressionnant quatrième temps au volant de la Cadillac #50 de Juncos Racing, équipe qui rejoint l'IMSA cette année. Helio Castroneves s'est quant à lui classé cinquième dans la plus rapide des deux Acura ARX-05 du Team Penske, devant les Cadillac d'Action Express aux mains de Felipe Nasr et Mike Conway.

Article suivant
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries IMSA
Événement 24H de Daytona
Pilotes Fernando Alonso Boutique , Jordan Taylor , Kamui Kobayashi
Équipes Wayne Taylor Racing
Auteur Charles Bradley