Les Rebellion confirment qu'elles pourront être à l'affût

Fidèle au poste dans la catégorie LMP1 privé, malgré une concurrence uniquement représentée par ByKolles, Rebellion compte faire de la résistance lors des 24 Heures du Mans.

Les Rebellion confirment qu'elles pourront être à l'affût
#12 Rebellion Racing Rebellion R-One AER: Nicolas Prost, Nick Heidfeld, Nelson Piquet Jr.
#12 Rebellion Racing Rebellion R-One AER: Nicolas Prost, Nick Heidfeld, Nelson Piquet Jr.
#12 Rebellion Racing Rebellion R-One AER: Nicolas Prost, Nick Heidfeld, Nelson Piquet Jr., #8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro: Lucas di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis
#12 Rebellion Racing Rebellion R-One AER: Nicolas Prost, Nick Heidfeld, Nelson Piquet Jr.
#13 Rebellion Racing Rebellion R-One AER: Matheo Tuscher, Alexandre Imperatori, Dominik Kraihamer
#13 Rebellion Racing Rebellion R-One AER: Matheo Tuscher, Alexandre Imperatori, Dominik Kraihamer
#13 Rebellion Racing Rebellion R-One AER: Matheo Tuscher, Alexandre Imperatori, Dominik Kraihamer
#13 Rebellion Racing Rebellion R-One AER: Matheo Tuscher, Alexandre Imperatori, Dominik Kraihamer

B.D., Le Mans - La Journée Test qui s'est déroulée dimanche dernier a confirmé que les deux R-One pourraient nourrir quelques espoirs dans leur course d'attente en haut de la hiérarchie, si jamais des mésaventures affectent les trois constructeurs du LMP1 Hybride. 

La Journée Test a permis à l'équipe suisse de travailler solidement sur la préparation du Mans, avec la présence de ses six pilotes qui ont accumulé 173 tours au total des deux équipages. Ce sont donc plus de 2300 kilomètres qui ont été couverts pour récolter un maximum de données. 

Les deux R-One n'ont pas rencontré de problème technique lors des deux séances, ce qui a permis de rassurer et d'accentuer le travail sur d'autres domaines, à commencer par celui des options pneumatiques à déterminer pour la semaine prochaine. Alors que Porsche, Audi et Toyota sont chaussés de pneus Michelin, Rebellion a fait le pari cette année de se tourner vers Dunlop, avec qui le travail se fait en très étroite collaboration. 

"C’est agréable d'avoir une journée où l'on pouvait se concentrer sur les changements de mise au point plutôt que de devoir faire face à des problèmes techniques", se félicite Bart Hayden, team manager de Rebellion Racing. 

"Les deux voitures ont réalisé un grand nombre de tours et le rythme et la fiabilité ont été très encourageants. Nous avons recueilli beaucoup de données que nous devons maintenant analyser, cette journée positive de test nous prépare bien pour la semaine de course."

Parmi les données récoltées, certaines concernent également le moteur AER que Rebellion utilise depuis l'an dernier, avec différents essais de cartographie pour trouver la configuration la plus efficace au Mans. 

Chronos prometteurs

La bonne nouvelle est venue des temps au tour, puisque les deux voitures, aussi bien la 12 que la 13, ont tourné en 3'27. Une barre qu'elles auraient sans doute pu franchir si la dernière heure de la Journée Test n'avait pas été perturbée par une interruption puis par un drapeau rouge définitif. 

Tandis que les chronos des constructeurs sont restés stables par rapport à l'an dernier lors de cette journée, Rebellion peut donc espérer. A condition de présenter une fiabilité sans faille lors des 24 Heures du Mans. Si tel est le cas, l'équipe pourra peut-être rêver d'un gros résultat, voire d'un podium, profitant également du fait de n'avoir plus que six LMP1 hybrides engagés. 

Ce mardi, les deux Rebellion roulent sur le circuit Bugatti afin de procéder au shakedown des boîtes de vitesses et des moteurs qui seront utilisés pour Le Mans. 

partages
commentaires
Jeu concours - 12 billets à remporter pour les 24H du Mans 2016 !
Article précédent

Jeu concours - 12 billets à remporter pour les 24H du Mans 2016 !

Article suivant

McNish impressionné par le rythme d'Audi à la Journée Test

McNish impressionné par le rythme d'Audi à la Journée Test
Charger les commentaires
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix Prime

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

En 1997 le programme Panoz GT n'apparaissait pas comme un choix attrayant pour un ex-pilote de Formule 1, McLaren constituant un bien meilleur pari. Mais contre toute attente, David Brabham fit le choix de la marque américaine pour former un duo gagnant pendant plusieurs années.

GT
25 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021