Espargaró aimerait tester l'Aprilia 2021 avec son nouveau coéquipier

Sans coéquipier pour la saison prochaine, Aleix Espargaró espère qu'Aprilia sera bientôt en mesure de compléter son line-up afin d'avancer dans la préparation de 2021.

Espargaró aimerait tester l'Aprilia 2021 avec son nouveau coéquipier

À l'heure de conclure le championnat 2020, Aleix Espargaró attend impatiemment de connaitre le nom de son coéquipier pour la saison prochaine, notamment en vue du test qu'Aprilia sera en mesure de réaliser la semaine prochaine grâce aux concessions réglementaires que le constructeur italien est le seul à conserver désormais.

"Je ne sais pas [qui ce sera], mais je pense que personne ne le sait ! Il faut donc attendre. Dans cinq jours, je vais pouvoir tester la spécification 2021 de l'Aprilia à Jerez, alors ce serait bien si mon coéquipier pouvait rouler lui aussi", souligne le pilote espagnol ce jeudi, à la veille du dernier Grand Prix de la saison.

Privé d'Andrea Iannone depuis que sa suspension pour dopage a été confirmée et même alourdie la semaine dernière, le constructeur italien est au cœur d'une avalanche de spéculations portant tantôt sur de jeunes pilotes actuellement engagés en Moto2, tantôt sur des profils plus expérimentés venant du WorldSBK.

Lire aussi :

"J'ai entendu beaucoup de noms ces derniers mois, vraiment beaucoup, alors je n'ai pas de préférence. J'espère que ce sera un pilote vraiment très fort", se contente de souligner Espargaró, qui aimerait à la fois recevoir du soutien dans le développement de la RS-GP et disposer d'une concurrence interne stimulante.

L'Espagnol s'est initialement dit en faveur du recrutement d'un pilote expérimenté afin de le seconder dans le travail technique devant être mené sur la moto la plus jeune et la plus distancée du plateau, et ses faveurs allaient à Andrea Dovizioso, envers qui il ne cache pas son admiration. Aujourd'hui, il refuse de prendre position publiquement, mais assure avoir ouvertement donné son avis à son patron.

"Au début, j'avais dit que mon préféré était Andrea Dovizioso, le pilote le plus fort en l'absence de Márquez dans ce paddock. J'ai toujours dit que je ne voulais pas quelqu'un de lent, je veux quelqu'un de très rapide qui puisse me pousser fort, car je pourrais prouver que n'importe qui serait plus lent que moi, j'en suis sûr. Et plus mon coéquipier sera rapide, meilleur mon job sera quand je le battrai, alors j'espère que celui qui arrivera sera un pilote très rapide."

"Dovizioso avait tous les avantages : expérimenté, très rapide, connaissant la Ducati… Tout était parfait avec Dovi. Je sais que Massimo a beaucoup poussé, mais au final on n'a pas pu le signer. Alors maintenant c'est difficile. Il n'y a pas de pilote expérimenté, la meilleure option serait donc peut-être un jeune pilote rapide venant du Moto2. Il y a déjà moi qui suis expérimenté, alors ce serait bien également d'avoir un jeune pilote."

Lire aussi :

"Mais je ne veux pas donner de noms, parce que c'est déjà très difficile pour Massimo [Rivola]. Il connait mes préférences, alors on verra", poursuit l'Espagnol. "On a beaucoup parlé. Ce n'est évidemment pas mon travail, mais Massimo me demande toujours comment je vois tel ou tel pilote. C'est leur décision, je la respecterai pleinement, mais j'ai déjà souvent dit que si on travaille en équipe, comme une famille, on atteindra plus facilement nos objectifs. Je pense que ce qu'a fait Suzuki est un très bon exemple. Ils forment une famille, ils travaillent ensemble, et chez Aprilia on essaye de faire la même chose. Mais après l'affaire Iannone, c'est très, très difficile d'avoir le coéquipier parfait."

Parmi les profils moins jeunes souvent cités ces derniers jours, le nom de Chaz Davies revient de plus en plus, le Gallois étant actuellement sans engagement en WorldSBK après avoir été remercié de l'équipe officielle Ducati.

"Je connais Chaz, c'est un gars super, on s'entend bien, mais je ne sais pas. Je vais laisser Aprilia décider, parce que si je dis que je veux un jeune et que c'est Chaz qui vient, alors on va me dire 'ah, ils ne t'ont pas suivi'. Et si je dis que je veux Chaz parce qu'il a plus d'expérience, c'est un gamin qui va venir et on me dira la même chose, alors je vais attendre", précisait Espargaró le week-end dernier.

"Une chose est claire, compte tenu de la situation et des pilotes qui sont disponibles actuellement, mon job l'année prochaine sera à nouveau déterminant, alors je suis pleinement concentré sur mon travail. À titre purement personnel, [je trouve que] Chaz est un gars très bien et ce serait super pour lui de courir dans une équipe factory en MotoGP, mais je ne sais pas si Aprilia va choisir un pilote Superbike ou un jeune pilote, je pense qu'ils étudient toutes les options."

partages
commentaires
Oliveira ne pense pas avoir un véritable avantage au Portugal

Article précédent

Oliveira ne pense pas avoir un véritable avantage au Portugal

Article suivant

Zarco : "Toutes les conditions réunies pour faire du bon travail"

Zarco : "Toutes les conditions réunies pour faire du bon travail"
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021