Bastianini se sent de plus en plus légitime aux avant-postes

En nette progression depuis trois Grands Prix, Enea Bastianini affiche une croissance en hausse alors qu'il se rapproche des meilleurs.

Bastianini se sent de plus en plus légitime aux avant-postes

Jusqu'à la manche de Silverstone, Enea Bastianini comptait trois entrées dans le top 10, des récompenses honorables pour sa saison de débutant en MotoGP, qu'il réalise au guidon d'une Ducati de 2019. Alors classé 18e du championnat, il se félicitait de gagner en expérience course après course, mais peinait encore à se sentir totalement intégré parmi l'élite, étant souvent contraint à des luttes en queue de peloton.

Le même Enea Bastianini vient pourtant d'enchaîner trois courses époustouflantes, avec d'abord une sixième place au MotorLand Aragón, puis dans la foulée un premier podium à Misano. À Austin, le week-end dernier, il a réédité ce top 6, et ce malgré un départ lointain (16e) hérité de qualifications compliquées durant lesquelles il a chuté. Aujourd'hui le voici classé 13e, avec plus du double de points de son coéquipier, Luca Marini, et à seulement dix unités du pilote officiel Suzuki Álex Rins.

S'il a créé la surprise la première fois, Bastianini a depuis confirmé qu'il a bel et bien pris ses marques dans le championnat, au point de pouvoir opérer une remontée de dix places dans une course texane pourtant peu sujette aux bagarres. Dimanche, on aurait déjà pu estimer qu'il avait dépassé les attentes lorsqu'il a porté le coup de grâce dans le dernier tour, en profitant de la confrontation houleuse entre Joan Mir et Jack Miller pour gagner deux places.

"Je suis content parce qu'on a vraiment fait de gros progrès depuis Silverstone", s'est-il félicité. "À chaque course, j'ai de plus en plus la sensation de faire partie du groupe de tête, j'ai le sentiment de toujours pouvoir me battre pour les premières places. Je ne pensais vraiment pas pouvoir finir sixième, parce que je partais 16e et sur une piste comme celle d'Austin on sait très bien que ça n'est pas facile. Mais au final, j'ai réussi à le faire. Dans le dernier tour, j'ai attendu une erreur, parce que je voyais qu'ils étaient bien chauds tous les deux. Au final, j'ai plongé dans le virage et j'ai réussi à faire sixième."

Interrogé après la course pour savoir s'il se sent désormais un pilote MotoGP à part entière, Bastianini a répondu : "Oui, je pense. Je resterai rookie toute l'année, mais avec désormais plus d'expérience je sais dans quel domaine je dois travailler pour le week-end. Et puis je comprends mieux tous les pneus et j'ai un peu modifié ma façon de travailler avec mon équipe. Je suis désormais plus confiant à chaque course et je vais pouvoir être plus rapide pour le reste de la saison."

"Ça n'est pas facile de piloter une MotoGP et c'est aussi très difficile de travailler dans tous les domaines de la moto. Par rapport à la Moto2, il y a plus d'électronique et plus [d'évaluations sur les] pneus, et cette catégorie est plus difficile", a-t-il expliqué auprès du site officiel, conscient de la direction à suivre pour continuer à progresser. "Il faut que je sois toujours plus doux, parce qu'être agressif avec la MotoGP, ça ne paye pas. Il faut être très doux. Et puis, tous les mouvements avec la moto sont très importants et maintenant que je pilote plus en douceur, en étant plus détendu, je pense que c'est la clé pour piloter cette Ducati."

Fort de cette grosse moisson de points depuis trois courses et alors qu'il se sent de plus en plus compétitif à chaque course, Bastianini va retrouver Misano pour la prochaine manche avec pour objectif... d'y faire tout simplement mieux qu'à la première épreuve ! "Évidemment, l'objectif est de s'améliorer, donc de faire mieux que troisième. Mais il faut être réaliste, chaque week-end est une histoire à part entière alors il faudra voir. Les conditions seront différentes, il fera un peu plus frais. On verra sur le moment où on se situe."

partages
commentaires
Nakagami privé du podium par une "erreur idiote"

Article précédent

Nakagami privé du podium par une "erreur idiote"

Article suivant

Stats - Márquez retrouve ses habitudes à Austin

Stats - Márquez retrouve ses habitudes à Austin
Charger les commentaires
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021