MotoGP
25 mars
Prochain événement dans
27 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
35 jours
16 avr.
Prochain événement dans
49 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
62 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
90 jours
03 juin
Prochain événement dans
97 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
111 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
118 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
132 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
167 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
181 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
195 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
202 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
216 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
223 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
237 jours
28 oct.
Prochain événement dans
244 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
258 jours

Confinement strict pour le paddock du MotoGP au Qatar

Toutes les personnes ayant accès au paddock du MotoGP devront respecter des mesures de confinement durant le mois passé au Qatar, en n'ayant accès qu'au circuit et à leur hôtel afin d'éviter des contaminations au COVID-19.

partages
commentaires
Confinement strict pour le paddock du MotoGP au Qatar

Le MotoGP s'apprête à passer un mois au Qatar, avec l'intégralité des tests puis deux Grands Prix sur le circuit de Losail. Le paddock sera assemblé le 4 mars, à la veille du Shakedown réservé aux pilotes d'essais et aux débutants, et les équipes quitteront le circuit à l'issue de la deuxième course, prévue le 4 avril. Un protocole sanitaire strict sera imposé pour limiter au maximum toute exposition au COVID-19.

Le Qatar a accepté d'assouplir certaines de ses mesures, les membres du paddock étant exemptés de la semaine d'isolement imposée à toute personne qui arrive dans le pays, mais ils devront toutefois recevoir une lettre autorisant à voyager vers l'émirat puis présenter un test PCR négatif effectué moins de 72 heures avant l'embarquement pour Doha, puis obtenir un nouveau résultat négatif une fois arrivé dans le pays, avec l'obligation de rester dans une chambre d'hôtel le temps de l'analyse, qui pourra prendre jusqu'à 24 heures. La Dorna sera en charge d'informer chaque personne concernée.

Lire aussi :

Durant le mois passé au Qatar, le MotoGP fonctionnera dans un système de bulle à l'image de ce qui se fait actuellement pour l'Open d'Australie en tennis ou du fonctionnement de la NBA à Disney World à Orlando l'an passé, avec des mesures sanitaires très contraignantes puisque les personnes travaillant pour les équipes, dont les pilotes, n'auront accès qu'au paddock et à leur hôtel. Seulement quatre établissements seront autorisés : le Ritz Carlton et l'Inter Continental pour les personnes arrivant le 2 mars, le Grand Sheraton pour ceux qui rejoindront le Qatar à partir du 17 mars, et le Grand Hyatt pour les membres arrivant le 22 mars. Toutes les personnes devront quitter le pays le 5 avril, au lendemain du Grand Prix de Doha.

Des tests PCR seront effectués de manière aléatoire durant la présence au Qatar du personnel travaillant en MotoGP et un dernier test sera imposé avant de quitter le pays. Pour les déplacements entre les hôtels et le circuit, la location de véhicules ne sera pas permise et ce sera à l'organisation de passer des accords avec des sociétés de transport locales, pour des transferts en bus. L'accès à des supermarchés ou des boutiques sera prohibé, chaque demande devant être faite sur le circuit puis confiée à l'organisation, et il sera également interdit de se rendre dans des restaurants. L'accès aux piscines et salles de sport sera cependant autorisé.

En MotoGP, les tests se concluront le 12 mars alors que les premiers essais du Grand Prix du Qatar, le premier de l'année, sont prévus le 26 mars. Les pilotes seront fortement incités à rester dans le pays durant cette période mais ils auront la possibilité de regagner l'Europe s'ils le désirent, avec cependant l'obligation de respecter à nouveau tous les protocoles imposés au moment de leur retour sur le sol qatari. La situation sera différente pour les personnes travaillant en Moto2 et en Moto3, les essais de ces catégories étant prévus du 19 au 21 mars. Tout le personnel devra rester sur place entre les tests et les week-ends de course, en arrivant dans le pays le 17 mars pour le quitter le 5 avril.

Voir aussi :

Pramac présentera les Ducati de Zarco et Martín dans une semaine

Article précédent

Pramac présentera les Ducati de Zarco et Martín dans une semaine

Article suivant

Yamaha prévoit des changements majeurs sur sa moto en 2021

Yamaha prévoit des changements majeurs sur sa moto en 2021
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Lieu Losail International Circuit
Auteur Germán Garcia Casanova
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021
Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende Prime

Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende

La rivalité entre Alain Prost et Ayrton Senna est souvent considérée comme la plus forte de l'Histoire des sports mécaniques. Mais celle entre Wayne Rainey et Kevin Schwantz pourrait tout aussi bien prétendre à ce statut. Leur duel a atteint ses sommets en 500cc durant la saison 1991, dont les deux pilotes gardent des souvenirs marquants 30 ans plus tard...

MotoGP
31 janv. 2021
Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP Prime

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP

Sa première saison en MotoGP a vu Brad Binder se hisser extrêmement haut, mais aussi commettre quelques erreurs de débutant. Décidé à ne se trouver aucune excuse, le Sud-Africain affiche par là précisément le trait de caractère qui explique pourquoi KTM voit en lui l'homme de la situation pour prendre les rênes du programme après Pol Espargaró.

MotoGP
14 janv. 2021
Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne Prime

Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne

Le départ de Davide Brivio de Suzuki confronte la marque japonaise à un dilemme : recruter un nouveau directeur d'équipe ou confier le poste à une personne capable de maintenir la philosophie actuelle.

MotoGP
11 janv. 2021
Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020 Prime

Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020

Titré six fois en sept saisons, vainqueur de 43% des courses dont il a pris le départ en MotoGP, Marc Márquez aura été le grand absent de cette saison 2020, ouvrant un boulevard aux prétendants à sa succession dès la première manche. Condensé en quatre mois, le championnat ne s'est toutefois pas arrêté à ce premier coup de théâtre...

MotoGP
27 déc. 2020
L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati Prime

L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati

Arracher la victoire à Marc Márquez dans une course où il jugeait l'Espagnol favori aura été une émotion incomparable pour Andrea Dovizioso, sans doute son meilleur souvenir avec Ducati.

MotoGP
26 déc. 2020
L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence Prime

L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence

Que Marc Márquez décide ou pas de subir une troisième opération pour soigner son bras droit, sa tentative de reprendre la piste à Jerez – quatre jours après la première intervention – restera l'une des pires décisions de l'histoire du MotoGP. Le pilote espagnol pourrait encore en payer les conséquences en 2021.

MotoGP
27 nov. 2020