Début de saison difficile pour un Lowes en manque d'expérience

partages
commentaires
Début de saison difficile pour un Lowes en manque d'expérience
Par : Willy Zinck
14 avr. 2017 à 15:45

Le pilote britannique a fait chou blanc lors des deux premières manches et connaît donc des débuts compliqués en MotoGP. Une situation qui doit beaucoup à sa relative méconnaissance de la nouvelle Aprilia.

Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini

Les débuts en MotoGP sont à n'en pas douter beaucoup plus délicats pour Sam Lowes qu'ils ne le sont pour les trois autres rookies de la catégorie reine. Alors qu'Álex Rins, Jonas Folger et Johann Zarco ont tous trois déjà ouvert leur compteur de points au championnat, le pilote britannique ne peut pas en dire autant et déplore toujours un score vierge.

Il est vrai que le pilote Aprilia n'a pas été aidé en ne recevant la version 2017 de la RS-GP que lors des ultimes tests à Losail, moins de deux semaines avant la première manche de la saison. L'Anglais a donc fait le saut dans le grand bain sans avoir pu réellement se familiariser avec sa machine.

Déficit de roulage

Et ce n'est pas avec le déroulé du premier Grand Prix qu'il a pu engranger de l'expérience, la pluie étant venue réduire drastiquement la durée de roulage avant la course. Dès lors, difficile d'en découdre avec confiance en piste, et Lowes n'a pu que constater l'écart, compréhensible, qui le séparait de son coéquipier Aleix Espargaró, qui évolue pour le moment aux environs de deux secondes au tour. Un rythme qui l'empêche de décoller pour le moment du fond du classement, qu'il partage le plus souvent avec les deux pilotes KTM.

Ainsi, alors que son coéquipier espagnol signait une brillante sixième place au Qatar, celui qui a terminé cinquième du dernier exercice du Moto2 n'a bouclé cette première course qu'à la 18e place, à la position peu enviable de lanterne rouge. 

Du mieux en course en Argentine

Et si l'Argentine n'a pas permis d'observer de réelle amélioration en termes de vitesse pure chez Lowes, qui a dû prendre le départ depuis la 22e position, ne devançant qu'un Álex Rins diminué sur la grille, celui qui a terminé cinquième du dernier exercice de Moto2 a montré un rythme intéressant en course, jusqu'à son abandon. "J'ai perdu quelques mètres au départ, mais j'étais en train de refaire mon retard", confie-t-il au site officiel du MotoGP. "J'ai réussi à rouler dans un bon rythme, et j'étais sur le point d'atteindre la zone où ils se battaient pour les points."

Las, cette fois-ci c'est la mécanique qui a fait défaut à l'Anglais, contraint de renoncer au 12e tour. "J'ai eu un problème avec le sélecteur de vitesses et j'ai dû rentrer au stand, mais ce fut un bon week-end pour moi."

Malgré la déception, le pilote Aprilia préférait cependant retenir de ce week-end les progrès affichés au guidon de la RS-GP. "Au Qatar, je n'ai pas eu la chance de beaucoup travailler sur la moto de 2017 avant la course, et de trouver de bons réglages de base. Ici, nous avons changé quelques petits détails et lors de la course je me suis senti plus à l'aise. Notre moto est très compétitive en fin de course, donc je sais que j'aurais pu gravir encore quelques positions."

Un acte manqué donc pour l'Anglais, qui pourra tout de même tenter de se rattraper lors de la prochaine manche, aux États-Unis à Austin, sur un tracé où il avait terminé deuxième l'an passé en Moto2.

Article suivant
Márquez : "La saison est encore longue"

Article précédent

Márquez : "La saison est encore longue"

Article suivant

Rossi veut essayer le nouveau pneu avant de Michelin dès que possible

Rossi veut essayer le nouveau pneu avant de Michelin dès que possible
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Sam Lowes
Équipes Ángel Nieto Team
Auteur Willy Zinck
Type d'article Actualités