MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Dovizioso : "Nos adversaires se sont beaucoup rapprochés"

partages
commentaires
Dovizioso : "Nos adversaires se sont beaucoup rapprochés"
Par :
9 août 2019 à 18:33

Les Ducati ne sont plus les seules à maîtriser les secrets d'un tour rapide au Red Bull Ring, et le premier à menacer leur suprématie s'appelle Marc Márquez. Malgré une chute aujourd'hui, Andrea Dovizioso se félicite tout de même d'avoir soutenu la comparaison avec le pilote Honda.

Au soir des premiers essais libres du Red Bull Ring, la performance affichée par Andrea Dovizioso intéressait presque moins les journalistes que sa chute lors des EL2. Un micro-événement tellement rare dans le cas de l'Italien – ce n'est que la deuxième fois qu'il tombe cette saison – qu'il a suscité une certaine incrédulité. Le pilote, lui, en rit volontiers et dédramatise tout de suite sa petite faute, survenue dans le virage 3 de la piste autrichienne.

Lire aussi :

"C'est une piste sur laquelle il faut freiner en étant droit et il est quasiment impossible de faire le freinage et le virage parfaits. On voit d'ailleurs énormément d'erreurs de la part de beaucoup de pilotes, parce qu'il est vraiment difficile de faire un freinage agressif, d'y gagner du temps, puis de prendre la corde du virage. On est toujours un peu en retard ou en avance au freinage", souligne-t-il.

"Dans le tour précédent, dans le même freinage, ma roue avant s'est dérobée alors que j'étais en sixième. Je me suis fait peur, parce que quand on perd l'avant à cet endroit on est déséquilibré vers la gauche et on peut tirer vers le mur. Puis je me suis tranquillisé. Danilo était là et je me suis mis derrière lui", poursuit-il. "J'ai freiné de manière agressive, j'ai pris la corde un peu tôt, or la piste penche beaucoup à cet endroit et je pense que ça a suffi à faire une petite différence et à me faire perdre la roue dès que j'ai touché les gaz. Rien de particulier."

S'il a perdu à cet instant l'opportunité d'améliorer son temps, alors qu'il était lancé dans un bon tour en pneus neufs, le pilote Ducati retient le reste de sa performance du jour, avec bien plus de satisfaction. "Cet après-midi, on a modifié les réglages et on a pas mal progressé sur les freinages. J'en suis très content, car c'est ce qu'on voulait améliorer sur cette piste", se félicite-t-il. Auteur du meilleur temps des EL1 en 1'24"033 grâce à sa dernière tentative, Dovizioso n'a pas réussi à faire mieux lors des EL2, où il a tourné en 1'24"411, mais conserve néanmoins une belle troisième place au classement combiné, à 0"117 d'un leader redoutable, Marc Márquez.

"On est très, très proches de Marc et j'en suis content. Je pense qu'on est à l'heure actuelle les deux pilotes affichant le meilleur rythme pour la victoire. Mais, comme toujours, on n'est que vendredi, alors on verra demain à quel point on pourra progresser, parce que je pense qu'il faut qu'on fasse mieux en milieu de virage. Globalement, le travail réalisé aujourd'hui a été bon", souligne-t-il.

La différence ? Márquez va plus vite

Vainqueur de cette épreuve il y a deux ans, Dovizioso sait pertinemment à quel point la piste autrichienne peut mettre en évidence les points forts de la Ducati, tout en ne présentant que peu d'obstacles pour ses points faibles. "On a toujours dominé depuis qu'on vient ici, parce que les caractéristiques de la piste vont en notre sens, c'est évident", concède-t-il. "Il est normal que cette piste amplifie nos caractéristiques. Des virages longs sur l'angle, il n'y en a quasiment pas. Nous, on est particulièrement forts quand il faut freiner avec la moto droite, ou accélérer avec beaucoup de wheelie, puis avoir beaucoup de moteur, en cinquième et en sixième."

Lire aussi :

"Mais on voit que nos adversaires se sont beaucoup rapprochés, un peu tous. Certains étaient assez loin ces dernières années et ils se sont maintenant rapprochés", prévient-il, conscient également que la donne change chaque année. "On peut voir d'après les données que le grip est différent et on ne peut pas rouler de la même manière que l'année dernière. Mais je ne suis pas en train de me plaindre, il faut juste s'adapter et essayer de faire mieux. Le plus gros changement, c'est la vitesse de Marc, qui s'est améliorée. Il est devant dès le premier tour et il fait son rythme, un peu plus rapide que tout le monde."

Article suivant
Márquez rapide et confiant après une journée "solide"

Article précédent

Márquez rapide et confiant après une journée "solide"

Article suivant

La rumeur Lorenzo, une claque autant qu'un carburant pour Miller

La rumeur Lorenzo, une claque autant qu'un carburant pour Miller
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Autriche
Catégorie EL2
Lieu Red Bull Ring
Pilotes Andrea Dovizioso Boutique
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Léna Buffa