"Aucune douleur étrange" pour Dovizioso, de retour de blessure

Dovizioso assure que sa récente fracture de la clavicule n'affectera pas sa participation au Grand Prix d'Espagne, qui marque cette semaine le retour du MotoGP.

"Aucune douleur étrange" pour Dovizioso, de retour de blessure

Avec le Grand Prix d'Espagne au programme cette semaine, Andrea Dovizioso s'apprête à reprendre la compétition, moins de trois semaines après s'être fracturé la clavicule dans une chute de motocross. Concentré sur un programme de soins visant à le remettre rapidement en condition, le pilote italien assure avoir eu confirmation mercredi, lors de son premier test au guidon de sa MotoGP, qu'il n'aurait aucun problème physique.

"Ma condition physique est très bonne. Durant les deux semaines que l'on a eues, on a vraiment travaillé à la perfection. Les gens qui m'entourent ont fait un travail parfait", explique Dovizioso, saluant ceux qui l'ont aidé à réagir au mieux après cet accident, survenu lors d'une course régionale de motocross à laquelle Ducati l'avait autorisé à participer : "Les trois personnes qui m'entourent − mon entraîneur, celui qui m'a opéré et mon physio − se connaissent très bien les uns les autres et ça m'a beaucoup aidé, car ils travaillent ensemble et connaissent tous les détails."

Lire aussi :

"Toutes les opérations sont différentes, de même que la manière dont on se fracture la clavicule", poursuit le pilote Ducati. "Je m'étais déjà cassé la clavicule d'une façon pire que celle-ci et ça avait été assez dur, mais la dernière fois, j'avais déjà fait un test en Malaisie au bout de 21 jours. Heureusement, Fabrizio Borra [son physio, ndlr] était sur la course […], il a appelé le Pr Porcellini et ils ont pu faire en sorte que je sois opéré le soir-même. Ça a fait une grande différence parce qu'ils m'ont expliqué qu'il est nettement mieux pour l'os de faire l'opération tout de suite. L'opération n'était pas trop lourde, la plaque et les six vis n'étaient pas aussi grands que l'autre fois et ça a aidé, tout comme la façon dont ils m'ont opéré."

"Un jour seulement après l'opération, j'ai pu bouger l'épaule", continue Dovizioso. "Il était important de bouger l'épaule et ne pas rester immobilisé une semaine, sinon j'aurais perdu du muscle. Là, je n'ai rien perdu, l'épaule est comme normale. J'ai beaucoup travaillé pendant trois mois à la maison et j'étais prêt, alors ces deux semaines ne m'ont pas affecté. Il y a une plaque sur l'os, il ne pose donc pas de gros problème car la plaque est vraiment solide. On m'a enlevé les points vendredi, j'ai essayé de faire du kart et tout a fonctionné comme prévu."

Après ces deux semaines de soins et de travaux adaptés, Andrea Dovizioso a repris la piste mercredi lors du test de rentrée qui réunissait tous les pilotes MotoGP. S'il n'a obtenu que le 15e temps, concentré sur la préparation de fond du Grand Prix à venir, il a bouclé 49 tours qui l'ont définitivement rassuré sur sa forme physique.

"Tout a été parfait et [mercredi] j'ai eu la confirmation, donc je suis très content d'avoir ces personnes qui m'entourent. Ça n'affectera pas le week-end", promet-il. "Je n'ai aucune douleur étrange quand je pilote. J'étais un peu curieux, parce qu'en MotoGP avec la rigidité de la moto et la puissance que l'on a, on ne sait jamais ce qu'il en sera tant que l'on n'a pas piloté la moto. Mais tout a bien fonctionné. J'ai un peu plus mal là où se trouve la cicatrice, parce que le cuir appuie à cet endroit mais pas sur la clavicule. Je suis donc très content que l'on ait confirmé cela."

partages
commentaires
La fiabilité de l'Aprilia toujours en question après la reprise
Article précédent

La fiabilité de l'Aprilia toujours en question après la reprise

Article suivant

Viñales gonflé à bloc : "Prendre la tête et imprimer mon rythme"

Viñales gonflé à bloc : "Prendre la tête et imprimer mon rythme"
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021