MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Dovizioso, les regrets d'un mauvais timing

partages
commentaires
Dovizioso, les regrets d'un mauvais timing
Par :
17 juil. 2016 à 16:30

Pour l'Italien, la mauvaise coordination avec son équipe laisse un goût amer à ce néanmoins probant résultat, son meilleur depuis le Qatar.

Podium : le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team, le deuxième, Cal Crutchlow, Team LCR Honda, le troisième, Andrea Dovizioso, Ducati Team
Podium : le troisième, Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team

Durant l'intersaison, on voyait les pilotes officiels Ducati comme de sérieux outsiders. Mais depuis son podium au Qatar pour le lancement de l'année, Andrea Dovizioso n'avait pas eu la partie facile, avec des pépins mécaniques à répétition, et des accrochages bien malchanceux.

Fort heureusement, le week-end marquant le cap de la mi-saison lui a permis de renouer avec une performance de premier plan. Après un convenable septième chrono le samedi, ''Dovi'' a mis la gomme dès le départ pour se projeter à l'avant et gagner cinq places.

En tête après la chute de son compatriote Danilo Petrucci, le porteur du numéro 4 a poursuivi plutôt efficacement sa marche jusqu'à ce que le temps change. ''Je n'ai pas changé de pneus au bon moment ! L'équipe m'avait demandé de passer aux stands un tour avant, mais le temps qu'ils inscrivent la consigne sur le panneau, j'étais déjà passé'', explique l'Italien.

Un manque de coordination qu'il regrette après coup. ''J'avais les pneus avant très tendres, et quand la piste a séché, je me suis concentré pour aller vite et ne pas trop user les pneus. Après mon changement, je me suis rendu compte que rentrer plus tôt aurait pu être la bonne décision.''

Un changement difficile à anticiper

Malgré son retour tonitruant dans les derniers tours, Dovizioso garde ce moment en travers de la gorge. ''Quand vous menez la course, l'envie de vous arrêter ne traverse jamais votre esprit ! C'est un gros risque à prendre, vous pouvez commettre une faute de pilotage ensuite et perdre tout ce que vous avez bâti.''

''Bien entendu, quand vous regardez la course depuis l'extérieur, ça paraît évident de choisir le bon moment, et les bons pneus. Mais sur la moto, c'est impossible de préparer le changement à la perfection. Vous ne pouvez pas tout savoir sur l'état de la piste, comment elle évolue par exemple. Je pensais même finir la course sans passer par les stands.''

 

 

T-shirt Ducati Corse 2016 imprimé grille
T-shirt Ducati Corse 2016 imprimé grille

Photo de: Motorsport.com

Article suivant
Crutchlow, un podium acquis sur le sec

Article précédent

Crutchlow, un podium acquis sur le sec

Article suivant

Rossi, une journée qui finit en queue de poisson

Rossi, une journée qui finit en queue de poisson
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Allemagne
Catégorie Course
Lieu Sachsenring
Pilotes Andrea Dovizioso Boutique
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Medhi Casaurang-Vergez