Ducati attend de Miller plus de régularité en 2021

Le pilote australien a le sentiment d'avoir fait ses preuves sur l'ensemble de la saison 2019, néanmoins la direction de Ducati veut désormais en voir plus en course.

Ducati attend de Miller plus de régularité en 2021

Après avoir été longuement observé et pressenti pour intégrer l'équipe officielle Ducati, Jack Miller a finalement obtenu sa promotion en vue de la saison 2021. À 26 ans, l'Australien passera à l'échelon supérieur après avoir défendu les couleurs du team Pramac durant trois ans, une équipe au sein de laquelle il a déjà reçu l'an dernier un soutien renforcé, passant d'une Desmosedici de 2017 à celle de 2019.

Ce matériel évolué avait d'emblée permis à Miller de hausser ses performances, au point même qu'il n'avait encore jamais manqué le top 5 des courses dont il avait vu l'arrivée lorsque le MotoGP s'était présenté sur sa huitième manche, en juin dernier. Au terme du championnat, il avait cumulé cinq podiums et figurait à la huitième place générale, très supérieure à ses résultats précédents. Ces signaux très encourageants ont fini de convaincre Ducati de le récompenser, en dépit du fait qu'il n'a pas été possible d'attendre la confirmation de ces performances, qu'auraient pu apporter les premières manches de 2020.

"Nous avions dit que nous souhaitions attendre les quatre ou cinq premières courses de cette saison, afin d'évaluer la situation et de prendre la meilleure décision possible, mais compte tenu de la pandémie il n'a pas été possible de commencer [le championnat]. Attendre la fin du mois de juillet avant de prendre une décision, cela aurait été un petit peu trop tard", explique Paolo Ciabatti au site officiel du MotoGP.

"Nous avons donc dû prendre notre décision sur la base de certains paramètres. L'âge est bien sûr l'un des éléments car Jack est encore jeune, il n'a que 25 ans même si cela fait déjà cinq ans qu'il est en MotoGP. Nous avons aussi vu sa progression l'an dernier et nous avons pensé qu'il avait de la marge pour s'améliorer. Finalement, nous avons donc décidé qu'il était le bon candidat pour insuffler une nouvelle énergie dans l'équipe officielle en 2021."

Lire aussi :

Le directeur sportif de Ducati Corse est convaincu de ce choix, néanmoins il sait aussi ce qu'il attend de l'Australien pour sa première saison en rouge. "Nous pensons qu'il a beaucoup de talent", souligne-t-il. "Il fait clairement partie des pilotes les plus rapides et les plus agressifs en MotoGP et nous pensons qu'il peut encore progresser dans certains domaines et devenir l'un des top pilotes de cette catégorie."

"Les attentes sont qu'il consolide sa croissance en 2020", prévient Paolo Ciabatti. "L'année dernière, il est monté cinq fois sur le podium, cinq fois troisième. Je pense qu'il faut qu'il avance à partir de là, qu'il obtienne de meilleures positions et qu'il montre plus de stabilité et des performances continues, particulièrement dans la seconde partie des courses. Car bien qu'il soit clairement très rapide, il a parfois manqué d'un peu de régularité dans la seconde partie des courses, or une fois que l'on est dans l'équipe officielle on n'a bien sûr qu'un seul objectif, se battre pour le podium et gagner des courses. C'est ce que l'on attend d'un pilote officiel Ducati."

Une pression supplémentaire en 2021

S'il doit améliorer sa régularité du début à la fin des courses, afin de trouver ce petit quelque chose qui permet de s'approprier de meilleurs résultats encore au terme des épreuves, Jack Miller est en revanche convaincu que sa constance sur l'ensemble du championnat a joué en sa faveur. Face à un Danilo Petrucci qui a connu les sommets avec une victoire au Mugello, mais qui s'est aussi empêtré dans une spirale négative qui a plombé sa seconde moitié de saison, c'est indéniablement un point fort qu'a pu faire valoir l'Australien.

"Pour ma première saison avec la moto du modèle actuel, j'ai pu obtenir cinq podiums et rouler souvent aux avant-postes. Je pense avoir donné la preuve de ma régularité et c'est quelque chose d'important que recherche une équipe officielle", estime Miller. "Ils recherchent quelqu'un qui peut être là d'un week-end à l'autre, sur des pistes différentes, et je pense avoir pu démontrer que j'en suis capable."

Lire aussi :

"On verra ce qu'il en sera maintenant, puisque j'ai désormais le vrai challenge d'être un pilote officiel avec la pression supplémentaire d'être dans l'équipe factory. Je vais essayer de ne pas trop y penser. Ce qu'il y a de bien pour moi, c'est que quand on va commencer la saison 2020 je partirai sans stress lié à ce que je ferai l'année prochaine car j'ai un plan clair et je vais pouvoir me concentrer sur mon job, à savoir obtenir les meilleurs résultats avec Pramac Racing."

partages
commentaires
Le MotoGP annule Silverstone et Phillip Island pour 2020

Article précédent

Le MotoGP annule Silverstone et Phillip Island pour 2020

Article suivant

Pour Pramac, Álex Márquez a eu raison d'accepter l'offre de Honda

Pour Pramac, Álex Márquez a eu raison d'accepter l'offre de Honda
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021