EL2 - Oliveira devance Quartararo, Márquez sort du top 10

Miguel Oliveira a signé le meilleur temps en Essais Libres 2 au Sachsenring, devant les pilotes du team Yamaha officiel. Leader dans la matinée, Marc Márquez a glissé à la 12e position.

EL2 - Oliveira devance Quartararo, Márquez sort du top 10

La température a continué a grimper après une première séance déjà disputée sous une forte chaleur au GP d'Allemagne, pour atteindre 31°C dans l'air et 52°C sur la piste, des conditions difficiles mais qui n'ont pas empêché les pilotes d'améliorer les chronos. Ils ont pris la piste avec différentes associations de pneus durs ou medium, et Miguel Oliveira était en tête après la première salve de tours rapides, avec un temps encore à près d'une seconde de la référence réalisée par Marc Márquez dans la matinée.

Le second tour d'Oliveira, en 1"21"823, lui a permis de se rapprocher à 0"163 du pilote Repsol Honda, qui a ensuite pris la tête mais est resté à 0"027 de son propre meilleur temps de la journée. Le tour suivant a permis à Márquez de rouler 0"004 plus vite qu'en EL1. Oliveira a vite repris l'avantage, pour 0"160, tandis que le #93 s'est fait plusieurs frayeurs mais a pu rester sur sa machine.

Lire aussi :

Cela n'a en revanche pas été le cas de Luca Marini, victime d'une chute sans gravité au virage 13, ni de Pol Espargaró, tombé pour la deuxième fois du week-end, au virage 3, causant ainsi des dégâts sur l'évolution aérodynamique apportée par Honda ce week-end.

 

À la fin du premier tiers de la séance, Maverick Viñales occupait la troisième place mais Fabio Quartararo n'était que 15e avec la seconde Yamaha officielle, étant l'un des rares en piste avec deux pneus medium. Sur sa seconde moto, Marini est remonté à la deuxième place, profitant de l'aspiration offerte par Jack Miller. Marc Márquez était en mesure de prendre la tête mais il s'est fait une nouvelle frayeur, au virage 8, quand sa roue arrière est passée au-delà du vibreur. Dans le tour suivant, l'Espagnol n'a pas fait d'erreur et a repris les commandes, 0"205 devant Oliveira.

Valentino Rossi s'est ajouté à la listes des pilotes à terre quand sa Yamaha lui a échappé au premier virage à une dizaine de minutes du drapeau à damier, moment où la quasi-totalité des pilotes a choisi de repasser par les stands, avant de repartir pour se lancer dans l'exercice du time-attack, avec un tendre à l'arrière pour la plupart d'entre eux, et de profondément chambouler la hiérarchie.

Dans les dernières minutes de la séance, Danilo Petrucci a signé le deuxième temps avant que Takaaki Nakagami se porte en tête. Jack Miller s'est rapproché à 0"061 et Aleix Espargaró s'est intercalé entre les deux leaders. Fabio Quartararo était en fond de classement avant de remonter au 11e rang puis de prendre la tête. Viñales puis Oliveira se sont portés en tête, et Quartararo a pu repasser devant son coéquipier.

Une nouvelle chute de Marini, à haute vitesse au virage 7, a privé certains pilotes d'une amélioration et Oliveira, vainqueur de sa première course pour le team KTM factory à Barcelone, a conclu la séance en tête, devant les deux pilotes Yamaha officiels et Álex Rins, dans un bon rythme malgré un bras droit opéré il y a deux semaines. Pol Espargaró a réalisé le cinquième temps devant Takaaki Nakagami et son frère Aleix.

Johann Zarco, Jack Miller et Franco Morbidelli ont complété un top 10 dont sont sortis Petrucci et Marc Márquez dans les derniers instants de la séance, le pilote du team Repsol Honda n'ayant pas fait de time attack. Joan Mir a signé le 16e temps et Valentino Rossi n'a pris que la 21e place. devant Pecco Bagnaia, qui n'a pas non plus fait de tour rapide dans les dernières minutes. L'amélioration des chronos dans l'après-midi signifie que les dix premiers de cette séance sont les dix pilotes à avoir leur ticket provisoire pour la Q2. Mir, Márquez, Rossi et Bagnaia auront une dernière chance d'améliorer leur chrono samedi matin, en EL3.

Germany GP d'Allemagne - Essais Libres 2

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 Portugal Miguel Oliveira KTM 23 1'20.690  
2 France Fabio Quartararo Yamaha 22 1'20.910 0.220
3 Spain Maverick Viñales Yamaha 22 1'21.023 0.333
4 Spain Álex Rins Suzuki 23 1'21.077 0.387
5 Spain Pol Espargaró Honda 20 1'21.108 0.418
6 Japan Takaaki Nakagami Honda 24 1'21.131 0.441
7 Spain Aleix Espargaró Aprilia 20 1'21.143 0.453
8 France Johann Zarco Ducati 20 1'21.181 0.491
9 Australia Jack Miller Ducati 22 1'21.192 0.502
10 Italy Franco Morbidelli Yamaha 18 1'21.228 0.538
11 Italy Danilo Petrucci KTM 22 1'21.282 0.592
12 Spain Marc Márquez Honda 26 1'21.291 0.601
13 Spain Álex Márquez Honda 25 1'21.293 0.603
14 Spain Jorge Martín Ducati 22 1'21.398 0.708
15 South Africa Brad Binder KTM 23 1'21.426 0.736
16 Spain Joan Mir Suzuki 23 1'21.453 0.763
17 Spain Iker Lecuona KTM 19 1'21.568 0.878
18 Italy Luca Marini Ducati 18 1'21.595 0.905
19 Italy Enea Bastianini Ducati 20 1'21.702 1.012
20 Italy Lorenzo Savadori Aprilia 22 1'21.878 1.188
21 Italy Valentino Rossi Yamaha 24 1'21.968 1.278
22 Italy Pecco Bagnaia Ducati 24 1'22.211 1.521

partages
commentaires

Voir aussi :

Lecuona ne retournera pas en Moto2 si Tech3 ne le prolonge pas

Article précédent

Lecuona ne retournera pas en Moto2 si Tech3 ne le prolonge pas

Article suivant

Johann Zarco veut garder son calme et rester intelligent

Johann Zarco veut garder son calme et rester intelligent
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021