Espargaró salue les progrès majeurs accomplis par KTM

Selon son leader, Pol Espargaró, le constructeur autrichien a déjà très fortement progressé pendant sa première campagne en catégorie reine.

Espargaró salue les progrès majeurs accomplis par KTM
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Changement de moto au stand pour Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing

À l'heure d'entamer sa première saison en MotoGP, KTM occupait les deux dernières places sur la grille de départ de Losail, cependant les RC16 ont grappillé peu à peu du terrain et réduit leur retard sur le reste du peloton.

Pour Pol Espargaró, les récents progrès sont à mettre sur le compte de petits changements réalisés sur la moto, plutôt que d'une mise-à-jour ou d'un développement majeur qui aurait fait la différence. "C'est étrange parce que nous n'avons pas changé de très grosses pièces", a expliqué l'Espagnol à Silverstone, où il s'est qualifié 11e et a conservé cette place en course après avoir brièvement figuré un peu plus haut au départ.

"Avec les pièces que l'on change, on progresse à chaque fois, mais sans en avoir eu l'impression. On change de petites pièces dont on pense qu'elles sont peut-être meilleures. On gagne un peu sur le moteur, la gestion de la puissance, et [on fait] même des changements de châssis, de fourche. Quand on fait ces changements, les améliorations sont très petites, mais mises bout à bout elles sont vraiment grandes. C'est super intéressant, parce qu'on progresse énormément."

Si l'usure de ses pneus a empêché Espargaró de prétendre à une place dans le top 10 à Silverstone, après un départ dont il pense qu'il a suscité des attentes trop élevées, il a pu opérer une comparaison avec une autre course chaude, celle de Barcelone, où KTM avait été en difficulté.

"J'ai eu pas mal de difficultés à la fin et je n'arrivais pas à faire un bon temps, mais je ne cherche pas d'excuses", a-t-il fait savoir. "Au début, avec le grip au maximum, j'ai pu me battre, j'ai essayé. On en a appris un peu plus et on est plus rapides. On avait eu les mêmes conditions à Barcelone, où on était arrivés à 50 secondes du vainqueur, ici on est à 30 secondes. Ça ne sera pas facile, mais on progresse."

Concernant la performance produite à Silverstone, Mike Leitner, team manager KTM, a pour sa part commenté : "Si vous m'aviez dit au début du week-end que nous aurions été 11e à 30 secondes du vainqueur, j'aurais signé immédiatement. Nous n'étions jamais venus ici auparavant et, en quatre séances, il est très difficile de combler le retard sur les autres constructeurs, qui viennent ici depuis sept ans. Il ne reste plus qu'une piste cette année sur laquelle nous ne sommes pas allés faire d'essais auparavant, Motegi. Nous espérons donc que nous débuterons mieux le week-end sur les cinq autres circuits."

Smith passe aux réglages d'Espargaró et Kallio

Bradley Smith, qui a accueilli un nouveau mécanicien à ses côtés lors de ce Grand Prix de Grande-Bretagne, a indiqué que ce changement l'obligeait à s'adapter à un pilotage plus similaire à celui de Pol Espargaró, ou encore du pilote essayeur Mika Kallio qui a récemment brillé lors d'une wild-card en Autriche.

"On utilise des réglages très similaires à ceux que Pol et Mika ont utilisés ces derniers week-ends", a expliqué l'Anglais. "C'est celui qui semble fonctionner sur cette moto."

"Cela me prend du temps de m'y habituer, ça n'est pas quelque chose que l'on peut faire immédiatement parce qu'on n'est pas habitué aux sensations que transmet la moto. Mais les choses semblent aller dans lune direction plutôt positive."

partages
commentaires
Lorenzo voudrait une victoire cette année, pourquoi pas à Misano
Article précédent

Lorenzo voudrait une victoire cette année, pourquoi pas à Misano

Article suivant

Mon job en MotoGP : ingénieur de données

Mon job en MotoGP : ingénieur de données
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021