Espargaró : Le temps de Pedrosa, un bon signe pour l'avenir de KTM

Le pilote KTM observe avec bonheur les progrès constants de la RC16. Ceux que lui-même affiche en rythme de course, mais également la performance impressionnante de Pedrosa aujourd'hui sur le tour lancé.

Espargaró : Le temps de Pedrosa, un bon signe pour l'avenir de KTM

Les deux constructeurs du plateau MotoGP qui bénéficient de concessions réglementaires, car réalisant des performances inférieures à celles des quatre autres marques, semblent d'ores et déjà s'affirmer comme les révélations de cette semaine d'essais à Sepang, qui prendra fin dimanche. Aprilia ne cesse de se montrer dans la partie haute du classement avec un Aleix Espargaró ravi de sa nouvelle monture, et KTM ne fait également remarquer.

Ce fut le cas notamment aujourd'hui lorsque Dani Pedrosa s'est hissé en fin de séance à la troisième place. Il semble que cela ait été le résultat du test par le pilote espagnol de l'un des nouveaux pneus proposés par Michelin, un détail qui alimente les espoirs de Pol Espargaró pour l'avenir.

"À la fin de la journée, Dani essayait le pneu Michelin. Ils en ont apporté deux et je n'étais pas sûr de monter le pneu soft car Morbidelli l'a mis à la mi-journée et il est tombé, il a dit qu'il poussait trop sur l'avant. Je ne pensais pas l'essayer mais le temps de Dani montre que la moto est bonne avec ce pneu alors je vais l'essayer", promet désormais le pilote espagnol en vue de la journée de dimanche.

Lire aussi :

Et le titulaire ne tarit pas d'éloges pour celui qui a assumé le rôle de pilote d'essais pour le constructeur autrichien il y a maintenant un an et qui prend une part de plus en plus importante dans le développement de la RC16. "Il fait surtout du boulot, il teste lui aussi beaucoup de choses", salue-t-il. "Dani a fait un très bon temps à la fin avec le nouveau pneu et il m'a dit qu'il était très content. On est tous très contents, ça signifie que la moto est rapide avec les nouveaux pneus qui viennent de Michelin, ce qui pour l'avenir est très important pour nous."

"Aujourd'hui, on s'est plus concentrés sur le pneu medium, car on cherche plus de régularité en course, c'est ce qui nous manque le plus souvent. Mais ce que Dani a fait aujourd'hui signifie que la moto est prête pour un tour lancé avec le pneu soft", observe Espargaró, qui a conclu cette journée à la huitième place, à 0"327 de Pedrosa. Sa meilleure performance a été celle qu'il a réalisée en tout début de journée, cependant bien qu'il n'ait pas cherché à se lancer dans un time attack par la suite, il n'en apparaît pas moins ravi par les progrès affichés par sa moto.

"Je suis très content de la manière dont tout se passe. La moto ne cesse de s'améliorer et le châssis a été très bon durant toute la journée", souligne Espargaró, qui s'oriente désormais vers le châssis hybride conçu par KTM. "On a testé beaucoup de choses avec le nouveau châssis et je me sens très à l'aise avec tout. Ce que l'on cherchait surtout c'était de pouvoir incliner la moto à l'accélération et de la stabilité. Tout est très bien, cela a été une journée très positive."

Lire aussi :

"Je pense qu'ici il est encore plus important que le châssis fonctionne, parce que ce sont des virages très rapides et la moto peut très facilement se mettre à vibrer à la fin du virage et on perd alors de la stabilité. C'est ce qui nous manque, quand on n'a pas une moto assez stable ici tout devient plus difficile parce qu'on ne peut pas emmener tellement de vitesse dans le virage, puis il faut s'arrêter au milieu du virage, il faut combler le retard, et avec cette chaleur les pneus patinent… C'est une histoire qui n'en finit jamais, alors obtenir enfin cette stabilité que l'on recherchait [est positif]."

"Si vous m'aviez dit avant que l'on vienne ici que l'on serait là où l'on est après ces deux jours, pas à cette position parce que je m'en fiche mais avec ces chronos en rythme de course, avec des pneus qui ont fait 24 tours, je vous aurais dit que ça n'est pas possible pour KTM. Mais on est très bien, la régularité est là, en rythme on fait partie des plus rapides. C'est génial, je suis très surpris de cette situation", ajoute Pol Espargaró. "On attend toujours quelque chose, on rêve, mais ça devient réel et la moto ne cesse de s'améliorer. Qu'on soit bons ici alors qu'on est généralement en difficulté, ne fait que me rendre impatient qu'on soit en Europe, [par exemple] à Jerez où l'on est habituellement rapides."

partages
commentaires
Le "coach" Lorenzo, une présence importante aux yeux de Rossi

Article précédent

Le "coach" Lorenzo, une présence importante aux yeux de Rossi

Article suivant

La deuxième journée des tests de Sepang en photos

La deuxième journée des tests de Sepang en photos
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021