Quartararo surpris par son temps comme par sa chute

Fabio Quartararo ne s'attendait pas à ce que les Yamaha soient si performantes au cours des premières séances d'essais sur le MotorLand Aragón. Son équipier, Franco Morbidelli, estime que les conditions météo difficiles jouent en faveur de leur machine. Les deux pilotes du team SRT ont chuté, piégés par la faible température.

Quartararo surpris par son temps comme par sa chute

Fabio Quartararo a été dans le bon rythme au cours de la première journée du Grand Prix d'Aragón, avec le troisième temps des Essais Libres 1 et le deuxième dans l'après-midi, lors de deux séances qui ont vu les trois Yamaha engagées ce week-end réaliser un triplé. Le leader du championnat affichait son optimisme avant le début du week-end, mais il ne s'attendait pas à de si bonnes performances, tant pour lui que pour les machines japonaises.

Lire aussi :

"Hier, je m'attendais à ce que les Yamaha soient très bonnes, mais pas autant, avec deux top 3 pour Yamaha", a confié Quartararo au site officiel du MotoGP, tout en affichant le besoin de faire des progrès : "Nous avons encore pas mal de difficultés, le vent était très fort aujourd'hui. Il semble que notre rythme [de course] ne soit pas si mauvais. J'ai fait 11 tours d'affilée en 1'49, je pense que c'est un rythme plutôt bon. Dans le time attack, je ne me sentais pas très bien, et nous devons comprendre pourquoi. Le chrono n'est pas mauvais, mais je manque de confiance au freinage et avec les températures fraîches, c'est toujours critique, même si cet après-midi c'était mieux."

"Pour moi, cette piste reste, disons, difficile, quand les températures sont si fraîches. Je pense que ce n'était pas que la température de la piste qui était fraîche, mais aussi le vent. Le pneu ne monte pas autant en température mais je pense que nous avons eu une bonne journée et c'est vraiment positif sur une piste qui nous pose toujours un peu problème."

Lire aussi :

Les domaines à améliorer sont déjà identifiés, et ils sont nombreux : "C'est sûr qu'il y a beaucoup de choses à améliorer pour demain. J'ai vu que je devais améliorer mon pilotage à certains endroits de la piste, mais la moto semble en mesure de progresser. C'est une piste où je suis toujours un peu en difficulté, mais en jouant le championnat, même si c'est une piste difficile, nous devons faire de notre mieux pour exploiter tout notre potentiel ce week-end."

Quartararo a chuté à haute vitesse à la fin de la première séance, en tombant lourdement sur la hanche, qui est un peu marquée selon le pilote du team SRT. "Je me sens bien", rassure Quartararo, surpris d'avoir perdu le contrôle de sa Yamaha aussi brutalement. "C'était très étrange, parce que je ne roulais pas vite, je savais que ce serait dur de faire chauffer le pneu avant, mais j'ai chuté soudainement, [la moto était] presque droite, donc c'était un peu surprenant. Mais je vais bien, la moto va bien, et nous avons eu de bons EL2. Nous verrons demain. Je suis confiant et je pense que nous pouvons avoir un bon week-end. Nous pouvons progresser dans le deuxième secteur, dans lequel je suis en difficulté, mais dans l'ensemble je me sens bien sur la moto."

Quartararo ne s'attend pas à ce que le reste du week-end se résume à une lutte entre lui et les autres pilotes Yamaha. Le Français se méfie d'un retour des pilotes Ducati, pourtant tous hors du top 10 ce vendredi, mais qui pourraient être redoutables en course, sur un circuit réputé difficile pour les dépassements. La saison dernière, Andrea Dovizioso et Jack Miller avaient accompagné Marc Márquez sur le podium.

"Ils vont revenir. Nous savons que la Ducati a toujours du mal quand il y a du vent, mais ils vont revenir. L'an dernier, ils étaient dans la lutte, ils ont fait deuxième et troisième, évidemment Marc était loin devant, mais ils avaient une bonne moto pour se battre pour la victoire. C'est sûr qu'ils seront meilleurs avec moins de vent. Il semble qu'il va faire plus chaud demain et dimanche, avec moins de vent, donc je pense qu'ils vont revenir. Nous savons qu'il ont un gros potentiel. En ce qui me concerne, j'espère qu'ils ne reviendront pas !"

Morbidelli pense que Yamaha est moins affecté par les conditions

Sur l'autre machine du team Petronas, Franco Morbidelli a été dans un rythme très similaire, avec le deuxième temps dans la matinée et le troisième dans l'après-midi, des performances que l'Italien attribue à une Yamaha moins en difficulté quand les températures sont faibles et que le vent est fort.

"C'était une journée positive pour nous", a déclaré Morbidelli au site officiel du MotoGP. "Nous avons bien débuté le week-end. Toutes les Yamaha étaient devant. Les conditions étaient difficiles, les températures étaient faibles et il y avait pas mal de vent. Des conditions difficiles, mais comme je le pensais hier, nous sommes un peu moins en difficulté dans ces conditions. Nous souffrons un peu moins du froid et du vent. Je pense que les autres marques souffrent plus, pas sur la piste en elle-même, mais [à cause] des conditions météo."

Comme son équipier, Morbidelli a chuté dans la matinée, en attaquant trop avec des pneus rendus très froids par un tour à vitesse modérée. "J'ai fait une erreur ce matin. J'ai fait un tour lent, parce que j'ai fait un tour lent. [Iker] Lecuona a chuté et j'ai dû ralentir. J'ai peut-être recommencé à attaquer trop vite, et je suis tombé. Je pense que nous pouvons progresser demain. Les conditions météo seront légèrement meilleures, avec moins de vent. La piste sera aussi meilleure parce qu'il y aura plus de gomme au sol. Je pense que nous pouvons progresser. Nous savons que nous sommes dans le top 10, et c'est positif, et nous allons quand même tenter de progresser."

Si les Yamaha restent au sommet, Morbidelli espère être en mesure décrocher son deuxième succès en MotoGP, après celui du Grand Prix de Saint-Marin le mois dernier, mais il doit d'abord se concentrer sur les qualifications et faire mieux que sa 11e place du Mans. "Je vais essayer [de gagner]. Il faudra voir le rythme de course et notre niveau ce week-end, mais il semble que si la course devait se tenir demain, je pourrais me battre pour la victoire, et j'espère que ce sera encore le cas demain, que nous aurons de bonnes qualifications, ce qui nous a fait défaut au Mans. Au Mans, nous avions le rythme pour gagner sur le sec. J'espère que tout va bien se passer demain, et demain soir, nous verrons ce à quoi nous pourrons prétendre."

partages
commentaires
Iannone : décision du TAS attendue d'ici la mi-novembre

Article précédent

Iannone : décision du TAS attendue d'ici la mi-novembre

Article suivant

Viñales confiant et positif après avoir dominé la première journée

Viñales confiant et positif après avoir dominé la première journée
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021