Quartararo est "un peu inquiet" pour la course

Fabio Quartararo estime qu'il n'a pas encore le rythme nécessaire pour prétendre à un bon résultat au Grand Prix de Teruel, même si le problème de pression de pneu rencontré la semaine dernière semble corrigé.

Quartararo est "un peu inquiet" pour la course
Charger le lecteur audio

Fabio Quartararo prendra le départ depuis la deuxième ligne dimanche en Aragón, après avoir pourtant signé la pole sur le même circuit la semaine dernière. Le Français a vécu une séance difficile mais c'est surtout son rythme pour la course qui le préoccupe. Des progrès ont été faits depuis le week-end dernier mais selon lui, ils ne sont pas encore suffisants pour prétendre à un bon résultat.

"Les qualifications ont été difficiles, parce qu’on a fait beaucoup de changements sur la moto ce week-end, et ils sont positifs pour le rythme [en course], mais pas pour les qualifications, durant lesquelles je n’ai eu aucune sensation", a expliqué Quartararo. "C’était une journée assez difficile pour moi, mais le plus important sera d'améliorer le rythme pour demain, parce que c’est une piste sur laquelle j’ai de grosses difficultés. Je suis impatient d’arriver à Valence pour avoir de meilleures sensations."

"Je n’ai pas le véritable rythme pour me battre pour un très bon résultat demain", a ajouté Quartararo. "Oui, je suis un peu inquiet, mais je vais progresser, on va progresser. Je pense qu’il est important d’avoir un bon warm-up demain, pas vraiment en termes de position, mais en termes de sensations et pour savoir quels pneus utiliser demain après-midi."

Lire aussi :

Et ce choix de pneus concentre toute l'attention de Quartararo après une première course très difficile en Aragón, durant laquelle une augmentation constante de la pression de son pneu avant l'a fait chuter de la première position au départ jusqu'à la 18e sous le drapeau à damier.

"Le problème de pression à l’avant semble réglé, donc je suis plutôt content", se satisfait Quartararo, qui a pu faire des vérifications pendant les essais. "En EL2, j’ai fait des tours derrière Mir, derrière Rins, j’étais assez collé et on a pas eu de problème de pression, donc je pense que c’est un problème qui est, on va dire, résolu, mais on verra demain en course. En suivant des pilotes, on espère ne pas avoir ce genre de problème, parce que c’est vraiment impossible de rouler. Je pense que ce sont des problèmes qui sont assez résolus."

Le choix de la gomme medium à l'avant semble acquis mais le Français hésite encore entre le soft et le medium à l'arrière. "Notre choix de pneus à l’arrière n’est pas clair", confirme-t-il. "Le tendre paraît meilleur, mais pour faire moins de tours. Le medium n’est peut-être pas fantastique au début, mais il a un peu plus de constance. Il faudra être intelligent et essayer de voir ce qu'on pourra améliorer demain matin, pour voir le potentiel de la moto et des pneus."

Trois virages coûtent cher à Quartararo

Ce warm-up sera très important pour Fabio Quartararo, même s'il a réussi à se montrer plus régulier dans les runs longs au cours des séances d'essais disputées ce week-end, grâce à une dégradation des pneus moins prononcée que la semaine dernière.

"Le rythme n’est pas fantastique, mais ce n’est pas comme si on était loin. J’ai fait un 1'48"7 avec un pneu qui avait 13 tours. Je pense qu'on doit gagner deux dixièmes. Ces deux deuxièmes font que c’est difficile de se battre pour le top cinq. Je pense que nous pouvons trouver ces deux dixièmes, parce que je sais dans quels domaines on doit progresser."

"J'ai un meilleur rythme que la semaine dernière, parce que la semaine dernière, après 15 tours sur les pneus, j’étais dans de gros 1'49", rappelle Quartararo. "Ce week-end, après 16 tours, j’ai fait un 1'49"1, donc le rythme est bien meilleur, mais c’est le cas pour tout le monde."

Ce sont surtout les virages nécessitant une longue phase de réaccélération qui posent problème à Fabio Quartararo, et le pilote travaille sur des solutions à évaluer durant le warm-up, afin de corriger le tir avant le départ. Dimanche matin, le #20 prendra la piste avec un pneu déjà usé, afin de contrôler la dégradation après une vingtaine de tours sur la gomme.

"Pour moi, le principal problème est de tourner [...] dans les virages dans lesquels il faut rester longtemps sur les gaz, de 10% à 100% pendant longtemps,. Ce sont les virages 10, 16 et 17 qui nous font perdre trois dixièmes, juste dans ces virages. Sur tout le reste de la piste, je suis bon. On a testé différentes solutions, différents réglages, mais on doit encore trouver quelque chose. On est en difficulté dans ce domaine donc ce n’est pas facile de progresser. Mais demain matin, on va essayer quelque chose qui pourra améliorer la moto et je vais essayer plusieurs choses pour corriger le problème."

partages
commentaires
Qualifs - Première pole pour Nakagami !
Article précédent

Qualifs - Première pole pour Nakagami !

Article suivant

Johann Zarco partira de la 2e ligne, avec une chance à saisir

Johann Zarco partira de la 2e ligne, avec une chance à saisir