Actualités

Grands Prix MotoGP : où en sont les contrats des circuits ?

Alors que la saison 2022 s'apprête à reprendre après sa pause, le calendrier 2023 du MotoGP se dessine en coulisses et vient d'ores et déjà d'annoncer la date de sa première épreuve. Les contrats actuels des circuits permettent de dresser un aperçu de ce que devrait être le programme la saison prochaine.

Les tribunes de spectateurs au Mans

Revenu cette année à un calendrier globalement classique après deux années perturbées par la crise sanitaire, le MotoGP compte 20 manches pour cette saison 2022. Initialement prévu en juillet, le Grand Prix de Finlande a en effet une nouvelle fois été déprogrammé faute de conditions adéquates pour accueillir le championnat sur le nouveau circuit du KymiRing, réduisant de fait un calendrier annoncé record.

Pour la plupart, les circuits visités cette année possèdent un accord encore en vigueur pour 2023, ce qui permet d'imaginer les épreuves qui composeront le prochain championnat, mais quelques-uns n'ont toutefois pas de certitudes. Voici un tour d'horizon des contrats et des perspectives d'avenir de chaque épreuve après les récentes annonces.

Les Grands Prix MotoGP (par ordre alphabétique) :

- GP d'Allemagne :
Ville : Hohenstein-Ernstthal
Circuit : Sachsenring
Contrat jusqu'en 2026
Pays-clé du championnat depuis les années 1950, l'Allemagne organise son Grand Prix au Sachsenring depuis 1999.

- GP des Amériques :
Ville : Austin
Circuit : Circuit of the Americas
Contrat jusqu'en 2022
L'impressionnant COTA, au Texas, a fait une entrée fracassante au championnat en 2013 avec un contrat de dix ans. Pour cause de pandémie, une édition a toutefois été repoussée (celle de 2020). Les organisateurs ont d'ores et déjà annoncé que leur Grand Prix reviendrait en 2023, toujours au printemps, mais aucune prolongation de l'accord n'a été officialisée.

- GP d'Aragón :
Ville : Alcañiz
Circuit : MotorLand Aragón
Contrat jusqu'en 2026. Les contrats actuels avec Aragón et Valence comprennent chacun au moins trois Grands Prix en cinq ans (2022 à 2026).

- GP d'Argentine :
Ville : Termas de Río Hondo
Circuit : Autodromo Termas de Río Hondo
Contrat jusqu'en 2025
Après des courses à Buenos Aires dans les années 1960, 1980 et 1990, le Grand Prix d'Argentine a fait son retour au calendrier en 2014, à Termas de Río Hondo. Il s'agit aujourd'hui de la seule étape sud-américaine du MotoGP.

- GP d'Australie :
Ville : Phillip Island
Circuit : Phillip Island Grand Prix Circuit
Contrat jusqu'en 2026
Phillip Island figure au calendrier MotoGP depuis 1997, année où il a pris le témoin d'Eastern Creek, mais ce Grand Prix fait partie des absents depuis le début de la pandémie. Le MotoGP y est toutefois engagé jusqu'en 2026.

Le circuit de Phillip Island lors du dernier Grand Prix MotoGP sur place, en 2019

- GP d'Autriche :
Ville : Spielberg
Circuit : Red Bull Ring
Contrat jusqu'en 2025
Absent depuis 1997, le Grand Prix d'Autriche a retrouvé le MotoGP en 2016 sur la version moderne du Red Bull Ring, sur les terres de KTM. Sa présence au calendrier a d'ores et déjà été prolongée jusqu'en 2025.

- GP de Catalogne :
Ville : Montmeló
Circuit : Circuit de Barcelona-Catalunya
Contrat jusqu'en 2026
Après avoir accueilli le Grand Prix d'Espagne ou celui d'Europe, Barcelone est le théâtre du Grand Prix de Catalogne depuis 1996.

- GP de la Communauté de Valence :
Ville : Cheste
Circuit : Circuit Ricardo Tormo
Contrat jusqu'en 2026. Les contrats actuels avec Aragón et Valence comprennent chacun au moins trois Grands Prix en cinq ans (2022 à 2026).

- GP d'Émilie-Romagne :
Ville : Misano Adriatico
Circuit : Misano World Circuit Marco Simoncelli
Contrat jusqu'en 2026
Lié à la région d'Émilie-Romagne, le Grand Prix organisé à Misano a été confirmé jusqu'en 2026 il y a quelques semaines.

- GP d'Espagne :
Ville : Jerez de la Frontera
Circuit : Circuito de Jerez - Ángel Nieto
Contrat jusqu'en 2026
Jerez dispose d'un contrat avec la Dorna, cependant la rotation souhaitée entre les épreuves espagnoles pourrait mener à son absence du calendrier à deux reprises au cours du cycle de cinq ans entamé cette saison.

- GP de Finlande :
Ville : Kausala
Circuit : KymiRing
Contrat jusqu'en 2027 ?
Le KymiRing devait initialement intégrer le calendrier MotoGP en 2018 avec un contrat de cinq ans, mais l'épreuve n'a eu de cesse d'être repoussée d'année en année, faute d'un circuit prêt ou en raison de la proximité avec une Russie actuellement en guerre. Aujourd'hui, c'est aussi la situation financière du projet qui interroge.

- GP de France :
Ville : Le Mans
Circuit : Circuit Bugatti
Contrat jusqu'en 2026
Le Grand Prix de France figure au calendrier depuis 1951. Organisé tour à tour à Albi, Rouen, Reims, Pau, Charade, Le Castellet ou encore Nogaro, c'est en 1969 qu'il a pris ses quartiers au Mans, une première édition marquée notamment par la victoire d'un Français, Jean Auréal en 125cc. Il n'a plus quitté la Sarthe depuis 2000 et a l'assurance de s'y rendre encore au moins quatre ans.

- GP de Grande-Bretagne :
Ville : Silverstone
Circuit : Silverstone Circuit
Contrat jusqu'en 2023 ?
L'histoire entre Silverstone et le MotoGP a souvent été tumultueuse et, bien que l'épreuve ait été confirmée pour 2022 après un précédent accord terminant l'an dernier, c'est un contrat de cinq ans qu'espéraient les organisateurs. Depuis, l'édition 2023 a elle aussi officialisée, avec même un retour dans le nouveau paddock et le déplacement de la ligne droite, mais aucun détail n'a été apporté quant à la durée de l'accord.

- GP de Hongrie :
Ville : Debrecen
Circuit : Magyar Nemzetközi Motordrome
Contrat probablement jusqu'en 2032
Organisé par le passé sur le Hungaroring en 1990 et 1992, le Grand Prix de Hongrie avait tenté un retour avec le Balatonring, en vain. Un nouveau projet, sur une toute nouvelle piste, a donné lieu à un accord avec la Dorna prévoyant cinq épreuves et devant initialement se tenir entre 2022 et 2026, mais là aussi il a fallu accepter un report. En l'état, il se murmure qu'un nouveau délai pourrait encore être nécessaire.

Circuit de Mandalika en détail

Le circuit de Mandalika

- GP d'Indonésie :
Ville : Mandalika
Circuit : Mandalika International Street Circuit
Contrat jusqu'en 2024
L'Indonésie avait déjà accueilli par deux fois le Championnat du monde, en 1996 et 1997, sur le circuit de Sentul, avant de faire son retour cette saison à Mandalika, dans le décor paradisiaque de l'île de Lombok. Si l'accord initial courait de 2021 à 2023, le report d'un an engendré par le COVID-19 semble garantir l'épreuve jusqu'en 2024 et ainsi correspondre au contrat de sponsorisation dont elle dispose.

- GP d'Italie :
Ville : Mugello
Circuit : Autodromo Internazionale del Mugello
Contrat jusqu'en 2026
Bien que sous contrat avec la Dorna, l'épreuve organisée au Mugello est dans le viseur du promoteur après une édition 2022 boudée par des tifosi en manque de Valentino Rossi.

- GP du Japon :
Ville : Motegi
Circuit : Twin Ring Motegi
Contrat jusqu'en 2023
Le Japon manque au MotoGP depuis bientôt trois ans, mais tout est mis en œuvre pour que le retour sur place soit possible cette année, au prix d'une adaptation du programme. Peut-être l'occasion d'annoncer la prolongation d'un accord qui, en l'état, court jusqu'en 2023.

- GP de Malaisie :
Ville : Sepang
Circuit : Sepang International Circuit
Contrat jusqu'en 2024
Arrivé au calendrier en 1999, le circuit de Sepang en est une étape emblématique et la tenue de son Grand Prix est d'ores et déjà garantie jusqu'en 2024.

- GP des Pays-Bas :
Ville : Assen
Circuit : TT Circuit Assen
Contrat jusqu'en 2026
Épreuve la plus ancienne du championnat, le Grand Prix des Pays-Bas a manqué à l'appel pendant la pandémie, mais son avenir n'est pas en doute, un contrat longue durée ayant été signé pour rentabiliser les grands investissements faits sur place.

La piste de Portimao

La piste de Portimão

- GP du Portugal :
Ville : Portimão
Circuit : Autódromo Internacional do Algarve
Contrat jusqu'en 2023 ?
Après une édition à Jarama (en Espagne) et 11 à Estoril, le Grand Prix du Portugal a fait son retour avec la pandémie afin de compenser le manque de déplacements hors de l'Europe. Portimão figurait encore au calendrier cette saison et, bien que la durée de son engagement avec la Dorna reste floue, il a été annoncé qu'il lancerait le championnat en mars 2023.

- GP du Qatar :
Ville : Doha
Circuit : Losail International Circuit
Contrat jusqu'en 2031
Les organisateurs du Grand Prix du Qatar et la Dorna ont officialisé un nouvel accord de très longue durée en marge du premier week-end de la saison 2019. Le pays accueille le MotoGP sans discontinuer depuis 2004 et son épreuve a la particularité de se disputer en nocturne depuis 2008. La manche qatarie a par ailleurs lancé chaque championnat depuis 2007 avec pour seule exception l'édition 2020, perturbée par le COVID-19 et donc limitée aux catégorie Moto2 et Moto3, mais elle cédera cette place en 2023 afin de mener des travaux.

- GP de Thaïlande :
Ville : Buriram
Circuit : Chang International Circuit
Contrat jusqu'en 2026
En annonçant l'annulation de son édition 2020 sous le coup de la pandémie, la Thaïlande avait pu confirmer également la prolongation de son accord avec le MotoGP jusqu'en 2026. Elle est l'une des nouvelles nations chéries du championnat.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Johann Zarco : "Je ne vais pas me démonter"
Article suivant Maverick Viñales, une année pour renaître

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France