MotoGP
17 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
14 jours
C
GP d'Andalousie
24 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
21 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
34 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
41 jours
C
GP de Styrie
21 août
-
23 août
Prochain événement dans
49 jours
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
69 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
77 jours
25 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
84 jours
09 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
98 jours
16 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
105 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
112 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
-
08 nov.
Prochain événement dans
126 jours
13 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
133 jours

Guintoli, une wild-card mais avec "un réel but"

partages
commentaires
Guintoli, une wild-card mais avec "un réel but"
Par :
5 sept. 2019 à 15:01

Pas question pour le Français de venir grossir les rangs du MotoGP sans objectif : le sien est avant tout de contribuer à la progression de Suzuki, et ce programme semble aussi bien aider l'équipe que réjouir le pilote.

Alors que Suzuki a retrouvé cette saison le chemin du succès, Sylvain Guintoli reste toujours aussi précieux aux yeux de Hamamatsu, et bien occupé. Engagé cet été sur les 8 Heures de Suzuka, il a aussi été appelé en renfort pour remplacer Joan Mir, blessé, à Silverstone. Cela est venu s'ajouter à un programme d'essais déjà riche au guidon de la GSX-RR, complété par trois wild-cards à Barcelone, Brno et, en octobre, à Motegi.

"C'est ma femme qui n'est pas contente… Je l'ai laissée à la maison avec les cinq enfants, sans école !" plaisantait le Français en s'attaquant au Grand Prix de Grande-Bretagne, une date imprévue sur ce calendrier déjà fourni. "L'agenda a été chargé cet été. J'ai eu un double programme avec Suzuka, des essais et la course. Et puis il y a eu aussi le test du KymiRing. Donc oui, chargé, mais je me suis senti super bien sur la moto. Super bien à Suzuka, super bien à Brno – mis à part pour la course."

"À Brno, j'ai même été surpris moi-même au vu du résultat en essais. Je suppose donc que plus j'en fais, mieux c'est !" souligne Guintoli, qui a réussi à s'inviter plusieurs fois dans le top 5 lors des essais libres tchèque. "J'ai presque eu l'impression de faire partie de la meute de loups ! Alors c'était sympa, c'était une bonne sensation."

Lire aussi :

Mais les bonnes sensations du pilote de 37 ans ne viennent pas uniquement de ses performances, qui ne constituent pas la raison essentielle de sa participation à ces épreuves. Pour un constructeur qui n'aligne que deux machines sur l'ensemble du championnat et qui ne dispose plus de concessions réglementaires pour, entre autres, réaliser des tests avec ses titulaires, pouvoir compter sur la présence d'un troisième bolide à des dates-clés est un élément essentiel afin de mener à bien les tests et évaluations qui joueront un rôle déterminant dans le développement.

Aussi Guintoli reste-t-il toujours discret sur la constitution précise de la machine qu'il pilote, une moto qui arbore des évolutions importantes, mises à l'épreuve de la compétition avant d'être confiées en toute sécurité aux titulaires, mais qu'il rechigne à désigner textuellement comme un prototype de la GSX-RR de 2020. "Pour nous il s'agit constamment de faire des tests, des changements. On travaille constamment. Ça n'est pas comme si on stoppait 2019 et qu'on commençait d'un coup à travailler sur 2020. Il s'agit pas à pas d'apporter des gains marginaux qui vont nous aider pour l'avenir. La moto est bien, mais on continue à travailler", décrit-il.

"Mon job principal est d'être pilote d'essais. Si la situation malheureuse de devoir remplacer un pilote blessé se présente, c'est mon job de le faire. Je suis très content de la manière dont tout se passe, je suis content de tout tester. Les deux jeunes gars sont les mecs rapides ! Parfois, je peux me rapprocher sur une séance, comme à Brno, mais mon boulot est d'être un pilote d'essais, je suis content de faire ça", assure l'ancien Champion du monde Superbike. "Suzuki pousse beaucoup pour moi, avec le développement mais aussi en utilisant de très bonnes spec. Je ne viens pas ici en tant que wild-card juste pour faire une wild-card, il y a un réel but. C'est bon pour la motivation et puis la moto est bonne en piste."

Joan Mir étant désormais apte à reprendre la compétition, Sylvain Guintoli retrouve momentanément l'ombre, avant sa prochaine wild-card prévue dans un mois et demi, lors de l'épreuve à domicile de Suzuki. 

Avec Michaël Duforest

Article suivant
Zarco pilote d'essais ? Prêt à "attaquer comme pour gagner"

Article précédent

Zarco pilote d'essais ? Prêt à "attaquer comme pour gagner"

Article suivant

Norris portera un casque dédié à Valentino Rossi

Norris portera un casque dédié à Valentino Rossi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Sylvain Guintoli
Équipes Team Suzuki MotoGP
Auteur Léna Buffa