Guintoli, une wild-card mais avec "un réel but"

Pas question pour le Français de venir grossir les rangs du MotoGP sans objectif : le sien est avant tout de contribuer à la progression de Suzuki, et ce programme semble aussi bien aider l'équipe que réjouir le pilote.

Guintoli, une wild-card mais avec "un réel but"

Alors que Suzuki a retrouvé cette saison le chemin du succès, Sylvain Guintoli reste toujours aussi précieux aux yeux de Hamamatsu, et bien occupé. Engagé cet été sur les 8 Heures de Suzuka, il a aussi été appelé en renfort pour remplacer Joan Mir, blessé, à Silverstone. Cela est venu s'ajouter à un programme d'essais déjà riche au guidon de la GSX-RR, complété par trois wild-cards à Barcelone, Brno et, en octobre, à Motegi.

"C'est ma femme qui n'est pas contente… Je l'ai laissée à la maison avec les cinq enfants, sans école !" plaisantait le Français en s'attaquant au Grand Prix de Grande-Bretagne, une date imprévue sur ce calendrier déjà fourni. "L'agenda a été chargé cet été. J'ai eu un double programme avec Suzuka, des essais et la course. Et puis il y a eu aussi le test du KymiRing. Donc oui, chargé, mais je me suis senti super bien sur la moto. Super bien à Suzuka, super bien à Brno – mis à part pour la course."

"À Brno, j'ai même été surpris moi-même au vu du résultat en essais. Je suppose donc que plus j'en fais, mieux c'est !" souligne Guintoli, qui a réussi à s'inviter plusieurs fois dans le top 5 lors des essais libres tchèque. "J'ai presque eu l'impression de faire partie de la meute de loups ! Alors c'était sympa, c'était une bonne sensation."

Lire aussi :

Mais les bonnes sensations du pilote de 37 ans ne viennent pas uniquement de ses performances, qui ne constituent pas la raison essentielle de sa participation à ces épreuves. Pour un constructeur qui n'aligne que deux machines sur l'ensemble du championnat et qui ne dispose plus de concessions réglementaires pour, entre autres, réaliser des tests avec ses titulaires, pouvoir compter sur la présence d'un troisième bolide à des dates-clés est un élément essentiel afin de mener à bien les tests et évaluations qui joueront un rôle déterminant dans le développement.

Aussi Guintoli reste-t-il toujours discret sur la constitution précise de la machine qu'il pilote, une moto qui arbore des évolutions importantes, mises à l'épreuve de la compétition avant d'être confiées en toute sécurité aux titulaires, mais qu'il rechigne à désigner textuellement comme un prototype de la GSX-RR de 2020. "Pour nous il s'agit constamment de faire des tests, des changements. On travaille constamment. Ça n'est pas comme si on stoppait 2019 et qu'on commençait d'un coup à travailler sur 2020. Il s'agit pas à pas d'apporter des gains marginaux qui vont nous aider pour l'avenir. La moto est bien, mais on continue à travailler", décrit-il.

"Mon job principal est d'être pilote d'essais. Si la situation malheureuse de devoir remplacer un pilote blessé se présente, c'est mon job de le faire. Je suis très content de la manière dont tout se passe, je suis content de tout tester. Les deux jeunes gars sont les mecs rapides ! Parfois, je peux me rapprocher sur une séance, comme à Brno, mais mon boulot est d'être un pilote d'essais, je suis content de faire ça", assure l'ancien Champion du monde Superbike. "Suzuki pousse beaucoup pour moi, avec le développement mais aussi en utilisant de très bonnes spec. Je ne viens pas ici en tant que wild-card juste pour faire une wild-card, il y a un réel but. C'est bon pour la motivation et puis la moto est bonne en piste."

Joan Mir étant désormais apte à reprendre la compétition, Sylvain Guintoli retrouve momentanément l'ombre, avant sa prochaine wild-card prévue dans un mois et demi, lors de l'épreuve à domicile de Suzuki. 

Avec Michaël Duforest

partages
commentaires
Zarco pilote d'essais ? Prêt à "attaquer comme pour gagner"

Article précédent

Zarco pilote d'essais ? Prêt à "attaquer comme pour gagner"

Article suivant

Norris portera un casque dédié à Valentino Rossi

Norris portera un casque dédié à Valentino Rossi
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021