Lorenzo admet qu'un rôle d'essayeur Aprilia est une option pour 2021

Le triple Champion du monde MotoGP Jorge Lorenzo reconnaît qu'un rôle de pilote de test pour Aprilia en 2021 est une option, tout en insistant sur le fait que sa priorité est de rester chez Yamaha.

Lorenzo admet qu'un rôle d'essayeur Aprilia est une option pour 2021

Jorge Lorenzo a fait son retour chez Yamaha, avec qui il a gagné ses trois couronnes MotoGP, à l'hiver en tant que pilote d'essais officiel à la suite de sa retraite de la compétition en fin de saison passée. Cependant, en raison du COVID-19, l'Espagnol n'a eu que trois journées et demie de test depuis février au guidon de la M1 2019, sa récente sortie au Portugal ayant été raccourcie en raison de la nécessité pour la marque nippone de rapatrier du personnel après la mise à l'isolement de six membres au Mans, consécutive à un test positif.

Motorsport.com rapportait plus tôt cette semaine que le pilote Ducati sortant Andrea Dovizioso était en négociations avec Yamaha pour un rôle de pilote essayeur, la rumeur faisant état d'un possible départ de Lorenzo chez Aprilia. Dans une interview avec la publication espagnole AS, ce dernier a confirmé que l'équipe italienne était une option mais qu'il souhaitait rester avec Yamaha si cela était possible.

Lire aussi :

"Comme je l'ai dit il y a quelques semaines, je veux continuer en tant que pilote d'essais et ma première option est toujours Yamaha", a-t-il déclaré. "J'ai gagné avec eux et je me sens très bien avec la moto, mais il y a aussi des options. L'autre option, c'est Aprilia, oui. J'ai parlé avec Lin Jarvis [le patron de l'équipe Yamaha] et il m'a dit qu'il aurait bientôt des nouvelles du Japon sur le projet qu'ils voudraient mettre en place pour l'année prochaine, et j'attends ces nouvelles."

"[Yamaha] est ma priorité parce que l'équipe actuelle a toujours la priorité dans tous les cas, en raison du confort de déjà connaître les gens et de ce que j'ai accompli avec eux par le passé, car Yamaha est la seule usine dans laquelle j'ai été Champion MotoGP et car la M1 a toujours été une moto naturelle pour moi."

Le dernier test de Lorenzo avec la M1, au Portugal, l'a vu terminer à quatre secondes du rythme de l'Aprilia d'Aleix Espargaró. Mais il estime que baser sa forme sur ce roulage serait "une grosse erreur" car il s'agissait d'essais non prévus et il a allégé sa préparation, vu qu'il lui a été dit en juin qu'en raison du COVID-19 il ne courrait sans doute plus en 2020.

"En juin, quand nous étions en plein COVID, j'ai été informé par Yamaha qu'il n'y aurait sûrement plus de tests. Donc j'ai allégé mon entraînement car je ne savais pas ce que j'allais faire l'année prochaine et, si je continuais, je n'allais pas avoir d'autre test avant février. [Le directeur de l'équipe Yamaha Massimo Meregalli] m'a dit qu'il y avait ce test à Portimão pour se préparer à la course et j'ai commencé à m'entraîner du mieux que j'ai pu."

"Il restait peu de temps et je ne suis pas arrivé dans la meilleure forme et, en plus, je n'avais pas piloté de MotoGP depuis huit mois, et c'est une moto super extrême. Donc, vous perdez tout : votre rythme, vos réflexes, votre temps de réaction est plus lent et tant que vous ne retrouvez pas tout ça, il faut quelques jours d'acclimatation en MotoGP, [même quand] vous vous appelez Lorenzo, [Valentino] Rossi ou [Marc] Márquez."

Lorenzo estime également qu'il sera "impossible" pour Yamaha de trouver un pilote de test pouvant piloter la M1 aussi naturellement que lui.

partages
commentaires

Voir aussi :

Mir leader sans gagner ? "Moins de pression" selon Zarco
Article précédent

Mir leader sans gagner ? "Moins de pression" selon Zarco

Article suivant

Ces super circuits qui ne seront revenus ni en 2020, ni en 2021

Ces super circuits qui ne seront revenus ni en 2020, ni en 2021
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021