Qualifs - Márquez triomphe des éléments devant un trio de Ducati

En dépit d'une chute, le pilote Honda a signé la pole position sur le Circuit Bugatti, devant Danilo Petrucci et Jack Miller. Côté français, Fabio Quartararo est dixième et Johann Zarco 14e.

Qualifs - Márquez triomphe des éléments devant un trio de Ducati

Après une dernière séance d'essais libres pour le moins insipide, avec peu d'action en piste en raison des conditions météo, tout le paddock attendait avec grande impatience la tenue des qualifications, moment fort du samedi après-midi s'il en est. Celles-ci se sont tenues dans des conditions allant dans un premier temps en s'asséchant, mais insuffisamment pour que les premières minutes de la Q1 permettent aux pilotes encore en quête d'une place pour la seconde partie de la séance qualificative de chausser des pneus slicks.

Pari gagnant de Rossi en Q1

Sauf pour Valentino Rossi, qui a tenté un pari pour le moins ambitieux dès sa première sortie des stands. L'expérience a rapidement parlé puisqu'après quelques tours de mise en température, qui ont pu laisser craindre un moment une mauvaise pioche, l'Italien s'est emparé de la première place devant ses adversaires. Le rythme du pilote Yamaha allant crescendo au fil des tours, ses rivaux ont donc fini par changer leur fusil d'épaule, avant de finalement se raviser avec le retour de l'averse.

Lire aussi :

Pour Rossi, l'essentiel était donc assuré avec le meilleur temps, avec plus d'une seconde et demie à cet instant sur Franco Morbidelli, le second qualifié provisoire. Le pilote de l'équipe Yamaha Petronas n'a cependant pas été inquiété par le reste du plateau, incapable de progresser avec l'intensification des intempéries en toute fin de Q1. Joan Mir s'est ainsi fait peur à l'approche de la descente vers la Chapelle, alors que son homologue de chez Tech3, Miguel Oliveira, a eu moins de chance et a chuté dans les derniers instants.

 

Dans ces conditions versatiles, certains pilotes ont tout de même pu tirer leur épingle du jeu, à l'image de Johann Zarco, 14e et auteur de sa meilleure qualification depuis ses débuts chez KTM cette saison. À l'inverse, les grands perdants de cette Q1 sont à n'en pas douter Cal Crutchlow, 15e, et Álex Rins, lointain 19e. Ce dernier, qui avait fait des qualifications l'un de ses axes de progression pour les prochaines manches, a donc encore du pain sur la planche, même si les conditions météo ont joué un rôle non-négligeable dans son classement du jour.

La Q2 a pour sa part offert une copie conforme au déroulement de la Q1. Dans des conditions incertaines, Rossi a de nouveau pris la piste avec les pneus slicks, cette fois-ci rejoint dans sa décision par Fabio Quartararo et Maverick Viñales. Mais la météo s'est dégradée entre les deux parties des qualifications, et les deux hommes ont bien rapidement dû se rendre à l'évidence en regagnant leur garage respectif pour se rabattre sur une solution pneumatique plus conservatrice.

Une chute et le meilleur temps pour Márquez

Devant, Jack Miller a d'abord pris la tête de la feuille des temps, avant de s'en faire déloger par Marc Márquez. Les réjouissances ont cependant rapidement pris fin pour le numéro 93, qui a perdu le contrôle de sa Honda dans le virage de la Chapelle. L'Espagnol pouvait néanmoins repartir avec l'aide des commissaires, alors qu'il restait encore une petite dizaine de minutes dans la séance.

Lire aussi :

Le tenant du titre n'a pas été le seul à partir à la faute à l'approche du virage 6, Pol Espargaró partant à la faute au même endroit quelques instants plus tard. La zone située avant la passerelle Dunlop n'a pas non plus été exempte d'accidents, avec une chute de Miller, qui a cependant réussi lui aussi à repartir. À noter que Takaaki Nakagami s'est lui aussi fait piéger par les éléments dans le premier secteur.

 

Au final, Márquez a préservé sa première place compte tenu de la détérioration de la météo, avec un chrono de 1'40"952. Il devance les trois pilotes du plateau munis d'une GP19, à savoir Danilo Petrucci, Jack Miller et Andrea Dovizioso, dans cet ordre. Rossi obtient pour sa part une belle cinquième place, devant Morbidelli, Nakagami, Jorge Lorenzo et Aleix Espargaró. Après sa pole position magistrale à Jerez, Quartararo doit cette fois-ci se contenter du dixième rang sur la grille pour son Grand Prix à domicile, alors que Viñales et Pol Espargaró s'adjugent respectivement les 11e et 12e emplacements.

France GP de France - Q2

P. Pilote Moto Tours Écart
1 Spain Marc Márquez Honda 8 1'40.952
2 Italy Danilo Petrucci Ducati 7 0.360
3 Australia Jack Miller Ducati 5 0.414
4 Italy Andrea Dovizioso Ducati 8 0.600
5 Italy Valentino Rossi Yamaha 8 0.703
6 Italy Franco Morbidelli Yamaha 9 0.729
7 Japan Takaaki Nakagami Honda 6 1.107
8 Spain Jorge Lorenzo Honda 8 1.115
9 Spain Aleix Espargaró Aprilia 8 1.498
10 France Fabio Quartararo Yamaha 8 1.557
11 Spain Maverick Viñales Yamaha 8 1.603
  Spain Pol Espargaró KTM 4  

France GP de France - Q1

P. Pilote Moto Tours Écart
1 Italy Valentino Rossi Yamaha 6 1'37.667
2 Italy Franco Morbidelli Yamaha 5 1.595
3 Italy Francesco Bagnaia Ducati 7 2.315
4 France Johann Zarco KTM 8 2.362
5 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 8 2.447
6 Portugal Miguel Oliveira KTM 7 2.718
7 Czech Republic Karel Abraham Ducati 8 2.815
8 Spain Joan Mir Suzuki 8 2.939
9 Spain Álex Rins Suzuki 8 3.039
10 Spain Tito Rabat Ducati 7 3.684
11 Malaysia Hafizh Syahrin KTM 7 4.050
12 Italy Andrea Iannone Aprilia 7 4.119

partages
commentaires
EL4 - Márquez au sol, puis au sommet des chronos !

Article précédent

EL4 - Márquez au sol, puis au sommet des chronos !

Article suivant

La grille de départ du GP de France MotoGP

La grille de départ du GP de France MotoGP
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021