MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Márquez : Rejoindre Agostini ? "Presque impossible"

partages
commentaires
Márquez : Rejoindre Agostini ? "Presque impossible"
Par :
11 oct. 2019 à 15:40

Le nouvel octuple Champion du monde de la moto n'a plus que quelques légendes devant lui dans les annales des Grands Prix. Prudent, il sait toutefois que son époque peut s'arrêter d'une année à l'autre.

À la tête désormais de huit titres de Champion du monde toutes catégories confondues, Marc Márquez peaufine des statistiques parmi les plus importantes qu'aient connues les Grands Prix moto. Titré six fois en sept ans, il pourrait, s'il poursuit sur cette lancée, égaler dès la saison prochaine les neuf couronnes mondiales de Valentino Rossi, Mike Hailwood et Carlo Ubbiali, et n'aurait alors plus que deux légendes en ligne de mire : Ángel Nieto (13 titres) et Giacomo Agostini (15).

Lire aussi :

Bien qu'encore très jeune, Márquez ne souhaite toutefois pas se projeter suffisamment loin pour envisager d'atteindre de tels niveaux. "J'essaye de ne pas regarder cela et de suivre ma route. Je lis et j'écoute, et quand on voit son nom parmi ceux de grands pilotes et de grands sportifs, ça donne la chair de poule. Le jour où je prendrai ma retraite, si mon nom est parmi les leurs, je serai très fier", admet tout de même le #93.

Lorsqu'il lui est demandé s'il s'imagine atteindre le palier vertigineux fixé par Giacomo Agostini, Márquez se montre prudent : "J'ai vu qu'il avait dit que je pouvais l'égaler. Je n'aime pas dire que les choses sont impossibles, mais en tout cas je le vois comme quelque chose de presque impossible. Cela voudrait dire gagner le double de titres que ceux que j'ai gagnés jusqu'à présent."

"Chaque pilote a eu son époque. Je ne suis obsédé par aucun chiffre, ni aucun nom. Je profite autant que possible de ma passion, qui est mon métier", souligne le jeune pilote espagnol, qui sait pertinemment que sa domination ne sera pas éternelle. "Pour le moment, j'ai huit titres et on ne sait jamais quand cela va finir. Je vis un rêve. Au final, ça fonctionne par époques. J'ai gagné beaucoup de titres et je vais essayer de continuer à le faire. [Mais] on ne sait jamais si un autre pilote va arriver ou si une autre marque va vous rendre les choses difficiles."

Rappelons par ailleurs que les comparaisons sont d'autant plus difficiles entre l'époque présente et celle de ces deux champions qu'il était tout à fait commun jusque dans les années 1980 d'être engagé dans plusieurs catégories à la fois. Ainsi, Nieto a remporté ses 13 titres entre 1969 et 1984, avec au passage une double couronne en 1982. Quant à Agostini, il a connu cinq saisons auréolées par deux titres à la fois et s'est imposé au total 15 fois au championnat, sur une période très compacte de neuf ans (1966-1975), soit la même période qui sépare le premier titre de Márquez de son dernier en date.

Lire aussi :

Par ailleurs, Márquez sait pertinemment que mettre en parallèle des époques si différentes revient à occulter le contexte de l'une et l'autre, qu'il s'agisse de l'intensité des saisons ou de la concurrence. "Même si les chiffres de cette saison ne le reflètent pas, nous sommes à une époque du MotoGP où l'égalité mécanique est l'une des plus importantes. Il y a quatre marques capables de gagner, et cela ne s'était jamais produit auparavant. C'est dans ces moments-là qu'il faut savoir se réinventer, apprendre à la fois des vétérans de la catégorie comme Jorge ou Valentino, mais aussi des jeunes comme Fabio ou Viñales, sans oublier Dovizioso."

La première étape sera donc de tenter de conserver cette mainmise sur le championnat en 2020. "Je suis quelqu'un qui aime profiter du présent, qui n'aime pas vivre dans le passé ou l'avenir. Je n'ai jamais été obsédé par un chiffre ou un nom, je vis simplement ma passion et cela veut dire vivre le présent. On va donc essayer de savourer ce titre, mais l'année prochaine l'objectif sera le même", prévient-il. "Si à cette date on n'est pas en tête [du championnat] ou proches de l'être, ce ne sera pas une année perdue, mais en tout cas les objectifs n'auront pas été atteints. Pour l'instant, j'en ai huit et il est clair que l'année prochaine je vais essayer de me battre pour en obtenir un de plus."

Avec Carlos Guil Iglesias

Article suivant
Zarco en passe de terminer la saison avec Honda

Article précédent

Zarco en passe de terminer la saison avec Honda

Article suivant

Espargaró : Difficile d'avoir l'Aprilia 2020 avant février

Espargaró : Difficile d'avoir l'Aprilia 2020 avant février
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Giacomo Agostini , Angel Nieto , Marc Márquez Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Léna Buffa