Un pétard mouillé en guise de première course pour KTM

partages
commentaires
Un pétard mouillé en guise de première course pour KTM
Par : Willy Zinck
21 mars 2018 à 17:01

Le constructeur autrichien a peiné à tirer son épingle du jeu lors de la première manche de l'année au Qatar.

Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Abandon pour Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Alvaro Bautista, Angel Nieto Team, Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing

À l'image de ses essais hivernaux, KTM a vécu une première manche frustrante au Qatar, où l'équipe autrichienne n'est pas parvenue à intégrer le top 15 et à ouvrir son compteur de points cette saison.

On savait les troupes de Mattighofen un peu en dedans depuis le début de l'année, avec des progrès moindres en termes chronométriques qui ont entraîné un glissement des RC16 dans la hiérarchie, mais le week-end des Oranges a par ailleurs été perturbé par des soucis de fiabilité et des difficultés de gestion du pneu avant.

Des soucis récurrents d'électronique pour Espargaró

Les problèmes techniques ont commencé dès la première partie des qualifications pour Pol Espargaró, qui a souffert d'un ennui mécanique qui l'a contraint de s'élancer depuis une position éloignée sur la grille, la 22e.

L'Espagnol a bien tenté de redresser la barre en course, se frayant un chemin jusqu'à la 13e place avec une belle bagarre avec Álvaro Bautista à la clé. Las, l'électronique lui a de nouveau fait défaut à l'entrée du dernier tiers de course.

"Durant la course, j'étais vraiment bien", explique pourtant l'Ibère. "J'étais en train de me battre pour la 13e position avec Bautista, et j'étais à moins de 20 secondes des gars de devant. Au vu du déroulé de l'ensemble du week-end et de ce que nous pouvions faire sur la fin, ce n'est pas si mal. Mais le problème que nous avons eu samedi nous a de nouveau mis en dehors des points et de la course. Je suis totalement sûr que nous allons régler cela et pouvoir repartir du bon pied en Argentine."

Seul son coéquipier Bradley Smith est donc resté en lice jusqu'à la fin de l'épreuve. Mais une usure prématurée du pneu avant est venue compromettre son résultat final, alors que l'Anglais semblait pourtant avoir le rythme pour ramener les premiers points à KTM cette saison.

Un dénouement forcément frustrant pour Smith. "Je suis très content de mon début de course. J'étais agressif et j'ai pu rattraper quelques positions", se souvient le numéro 38. "J'étais dans le coup pour prendre des points. Pour les dix premiers tours, tout fonctionnait vraiment bien, et ensuite j'ai commencé à rencontrer des problèmes avec le pneu avant et j'ai eu beaucoup de sous-virage, chose que nous n'avions pas eu durant toute la durée des tests. Les temps au tour se sont petit à petit dégradés. Il y avait certains virages où j'étais bien et d'autres où je perdais du temps. C'était frustrant parce que j'avais fait en sorte d'être dans une bonne position pour attaquer aux côtés des gars de devant."

Philosophe, l'Anglais se satisfait cependant du processus empirique effectué tout le week-end, qui a permis de mieux cerner une RC16 encore rétive en ce début d'année 2018. "C'était bien d'en savoir plus à propos des axes de progression de la KTM en étant avec les autres gars en piste." À voir si les leçons seront retenues pour la prochaine manche en Argentine.

Prochain article MotoGP
Zarco : Briguer un guidon officiel, "un cap important"

Article précédent

Zarco : Briguer un guidon officiel, "un cap important"

Article suivant

Une première course et surtout de l'expérience pour Siméon

Une première course et surtout de l'expérience pour Siméon

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Catégorie Course
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Bradley Smith , Pol Espargaró
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions