Petrucci est "vraiment désolé" après sa manœuvre sur Dovizioso

Heureux de l'avoir emporté au terme d'une course de gestion, Danilo Petrucci s'est dit "vraiment désolé" d'avoir causé la défaite d'Andrea Dovizioso en effectuant une manœuvre risquée dans le dernier tour.

Petrucci est "vraiment désolé" après sa manœuvre sur Dovizioso

L'émotion après l'arrivée était à la hauteur de l'attente et de la délivrance. Danilo Petrucci s'est offert, à domicile, un premier succès avec Ducati et donc un premier succès en MotoGP. Une victoire tant attendue au bout d'une épreuve très disputée et face à une adversité principalement constituée des deux hommes forts de la discipline des deux dernières saisons, Marc Márquez et Andrea Dovizioso"Je n'ai toujours pas réalisé que j'ai remporté ma première victoire ici", a-t-il lâché en conférence de presse après-coup, toujours le visage marqué par les larmes qui ont coulé dans le tour d'honneur, lui qui était malade à l'entame du week-end. "Ce matin, je me suis réveillé en bonne forme mais il faisait très chaud et ces derniers jours, après quatre ou cinq tours, je me sentais très, très fatigué."

Lire aussi :

Des sensations gardées à l'esprit au moment d'aborder la course, avec en point de mire l'économie de ses capacités et des gommes. "Au départ, il y avait beaucoup de gens qui essayaient de rester devant. Donc je me suis dit 'OK, le rythme n'est pas très élevé, je vais essayer de rester devant pour ne pas prendre de risque' et après quelques tours, j'ai pu prendre la tête. Ensuite, je me suis dit qu'il fallait que je pilote selon mes possibilités, que j'allais essayer d'économiser mon énergie, les pneus également, et qu'à cinq tours de la fin, peut-être, j'essaierai d'attaquer."

"Mais quand les cinq tours sont arrivés, je me suis dit 'peut-être trois, et puis peut-être deux'. Et alors 'hmmm, peut-être que dans le dernier tour, quelqu'un va tenter de me dépasser'." Sans surprise, en entamant la dernière boucle, Petrucci a vu fondre sur lui ses deux derniers adversaires. Au prix d'un freinage tardif, Márquez a tenté de prendre les commandes mais sa trajectoire élargie l'a mis à la merci des deux hommes de Borgo Panigale. Légèrement trop large également, Dovizioso a ouvert un espace à l'intérieur, dans lequel le numéro 9 s'est engouffré immédiatement.

"J'ai freiné fort, je savais que Marc et Andrea essaieraient de me passer dans le premier virage, en utilisant l'aspiration. Quand j'ai vu Marc et Dovi passer, je me suis dit 'non' ; encore une fois, je mène la course et je vais finir troisième, peut-être quatrième. Mais ils sont allés un peu large, j'ai trouvé un petit espace pour m'infiltrer et je suis passé."

Un victoire dédiée à Dovizioso

Même s'il ne regrette absolument pas d'avoir joué sa carte en prenant le pari de l'intérieur, Petrucci est tout de même marri d'avoir en quelque sorte causé la défaite de son équipier et ami. "Je suis vraiment désolé qu'Andrea ait dû relever la moto, mais je savais qu'aujourd'hui j'avais une super chance, [donc] j'ai pris un risque pour ma première victoire. Et puis dans le dernier tour, j'ai essayé d'attaquer. Je suis entré dans le dernier virage et en en sortant, j'ai mis la quatrième vitesse. À ce moment-là, si je devais suivre l'histoire de ma vie, je serais sorti premier du virage 1 et j'aurais terminé troisième. Mais j'ai enclenché la quatrième, la cinquième, j'attendais Marc et Dovi, et puis j'ai mis la sixième et à cet instant, j'ai franchi la ligne d'arrivée."

Lire aussi :

La concordance entre les trajectoires de Marquez et Petrucci dans le premier virage, au milieu desquelles se trouvait Dovizioso, a effectivement poussé le Vice-Champion 2017 et 2018 à lâcher. Mais l'hommage rendu par le vainqueur du jour est à la hauteur du sacrifice consenti à ce moment-là. "Bien sûr, je voudrais dédier cette première victoire à Andrea, mon équipier, qui m'a adopté cet hiver comme un enfant, comme un frère", a continué Petrucci. "Mais c'était incroyable, pour deux équipiers - bien sûr, nous avons deux objectifs différents cette année, je suis désolé qu'il ait perdu des points aujourd'hui, mais je voulais vraiment gagner la course, et là je suis bien sûr très heureux. Et maintenant, nous devons penser à l'objectif de l'équipe cette année [le titre de Dovizioso]. Mais je veux vraiment remercier Ducati et ma famille."

Le top 3 du GP d'Italie

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 Italy Danilo Petrucci Ducati 23 41'33.794  
2 Spain Marc Márquez Honda 23 41'33.837 0.043
3 Italy Andrea Dovizioso Ducati 23 41'34.132 0.338

partages
commentaires
Rossi : "L'un des pires week-ends depuis très longtemps"
Article précédent

Rossi : "L'un des pires week-ends depuis très longtemps"

Article suivant

Márquez satisfait de sa deuxième place sur sa "pire course"

Márquez satisfait de sa deuxième place sur sa "pire course"
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021