Réactions
MotoGP GP d'Australie

Pol Espargaró est passé à côté : "Je dormais, j'étais mauvais"

Pol Espargaró s'est montré très critique envers lui-même et a estimé avoir été tout bonnement mauvais pendant les EL3 du Grand Prix d'Australie, perdant ses chances de bien se qualifier ensuite.

Pol Espargaro, Repsol Honda Team

Le système actuel des qualifications oblige à se montrer déjà très efficace pendant les trois premières séances d'essais libres, et particulièrement la troisième si la météo est sèche. Pol Espargaró en a fait les frais en Australie. Jugeant sévèrement jugé la performance qu'il a réalisée pendant ces EL3, samedi matin, il estime avoir perdu à cet instant ses chances de bien figurer sur la grille de départ.

Troisième vendredi, après avoir su se montrer à des positions avantageuses tout au long de la journée, le pilote espagnol a glissé à la 15e place pendant les EL3 alors même que cette séance décidait des dix premiers qualifiés pour la Q2. Avec 0"237 de retard sur le top 10, le verdict était sans appel, et cela allait se révéler d'autant plus rageant pour lui qu'en Q1 il n'a manqué que de très peu l'un des deux tickets de repêchage.

"C'était proche, 45 millièmes je crois", a-t-il pesté. "Mais je dormais en EL3, franchement, alors on le mérite en quelque sorte. On devrait être beaucoup plus rapide que ça. Je roulais en 1'29"1, ce qui est très, très lent. À certains endroits, je faisais de très mauvaises choses et je perdais beaucoup de temps. Ensuite, j'ai réglé ça en EL4 mais c'était déjà tard."

"Dans le virage 3, j'étais très mauvais", a poursuivi Espargaró pour s'expliquer. "Ensuite je me suis arrêté, j'ai regardé les données de Marc [Márquez] et Álex [Márquez] et j'ai compris que j'utilisais [mal] le frein arrière et l'accélérateur… J'étais mauvais, c'est tout ! J'étais très mauvais dans ce virage. Dans mon time attack des EL3, en un virage seulement j'ai perdu quelque chose comme quatre dixièmes par rapport à Marc, donc j'étais 'dehors'. Et je prenais mal aussi le dernier virage et je perdais deux autres dixièmes rien qu'à cet endroit."

Espargaró a fait jeu égal avec son coéquipier dans le troisième secteur et ne lui a concédé qu'un dixième dans le premier durant cette séance. En revanche, son retard est passé à deux dixièmes et même 0"284 dans les deux autres. "Le premier secteur et le troisième étaient bien, c'est à ces deux endroits que je perdais tout mon tour. Et quand on perd tant de temps, on est dehors."

"J'ai obtenu une assez grosse amélioration dans mon time attack en qualifs", a-t-il repris. "Je pense que mon temps a été bon, mais pas suffisant, c'est clair. En Q1, il y a de plus en plus de pilotes qui ont un niveau élevé et qui ensuite, quand ils accèdent à la Q2, se qualifient dans le top 5, comme Johann [Zarco] aujourd'hui par exemple. Alors je suis satisfait du tour que j'ai fait en Q1 mais en EL3 je dormais, je n'ai pas fait du bon boulot et c'est pour ça que je suis allé en Q1."

Bien que très critique de sa performance, Pol Espargaró a assuré ne pas totalement perdre espoir pour la course, lui qui profite depuis le début du week-end de sensations bien meilleures que celles qu'il a eues durant la quasi-totalité de cette saison avec la Honda.

"Ça faisait longtemps qu'on n'avait pas eu un aussi bon rythme que celui qu'on a ici à Phillip Island", a-t-il souligné, ayant déjà expliqué que le bon grip offert par la piste avait un effet libérateur pour lui. "Je me sens très fort en vue de la course, je ne me suis pas senti comme ça depuis le Qatar [où il s'est battu pour la victoire, ndlr]. Le problème, c'est de partir aussi loin sur la grille. [Ça ne l'est] pas autant que sur d'autres courses, mais on est quand même derrière. Il sera donc déterminant de prendre un bon départ."

"Je pense qu'il y a d'assez bons endroits pour dépasser ici alors je vais essayer de saisir ma chance et de faire une bonne course, surtout que les pneus vont beaucoup se dégrader dans les dix derniers tours. Si j'arrive à bien gérer et que je suis bon sur les freins pour ne pas trop affecter le pneu arrière, alors j'arriverai à dépasser."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Suzuki planifie un étonnant test juste avant son départ
Article suivant Miller mise sur son expérience pour ne pas rouler "comme un con"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France