MotoGP
17 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
5 jours
C
GP d'Andalousie
24 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
12 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
25 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
32 jours
C
GP de Styrie
21 août
-
23 août
Prochain événement dans
40 jours
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
60 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
68 jours
25 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
75 jours
09 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
89 jours
16 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
96 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
103 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
-
08 nov.
Prochain événement dans
117 jours
13 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
124 jours

Márquez, une référence de luxe pour Quartararo en course

partages
commentaires
Márquez, une référence de luxe pour Quartararo en course
Par :
7 mai 2019 à 11:55

Le Français a longtemps évolué dans le sillage du Champion espagnol, parvenant du même coup à hausser son rythme tout en poursuivant son apprentissage du MotoGP en conditions de course.

Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT

Fabio Quartararo n'aura certes pas marqué de points au championnat lors du GP d'Espagne, mais il en a assurément inscrit dans le paddock compte tenu de ses performances d'excellente facture à Jerez. Plus jeune poleman de l'Histoire de la discipline samedi, il a continué d'impressionner dimanche, en évoluant en deuxième position jusqu'à son abandon survenu à la mi-course.

Lire aussi :

Márquez, le lièvre presque optimal

Passé par Marc Márquez et son coéquipier Franco Morbidelli au départ, le Français a en effet affiché un rythme incroyable pour reprendre le dessus sur son voisin de garage, avant de prendre la roue du leader sans se laisser décrocher. Plusieurs tours très utiles pour l'expérience du Niçois, qui reconnaît cependant avoir "tunnelisé" derrière le numéro 93, c'est-à-dire s'être trop concentré sur les trajectoires du pilote devant lui plutôt que sur les siennes, avec pour conséquence parfois la reproduction d'erreurs commises par Márquez.

"Quand on était proche, à moins d'une demi-seconde, si Marc faisait une erreur, tout le monde faisait une erreur !" se souvient Quartararo. "C'est quelque chose qu'il faut réaliser quand on est derrière : s'il freine tard, tout le monde freine tard et c'est quelque chose qu'on apprend, qu'on remarque beaucoup avec le plein d'essence aussi. Toute l'expérience que j'ai eue ici, je vais pouvoir m'en servir au Mans."

Lire aussi :

Que serait-il advenu si le sélecteur de vitesses de sa Yamaha ne lui avait pas fait défaut ? Difficile à dire pour Quartararo, qui juge cependant qu'une chute de performance comme a pu connaître Morbidelli aurait été peu probable. "Je pense que si j'avais été deuxième, je serais resté deuxième", reprend-il. "C'était bien car le pneu n'avait pas une pression haute et j'avais une référence pour faire de bons chronos, j'avais 1"5 d'avance derrière […]. On ne peut pas savoir, car Rins allait très vite, Márquez était déjà parti, mais je pense que j'aurais pu rester à ma position ou peut-être perdre une place."

Une ambiance propice à la performance dans l'équipe

Premier surpris par sa prestation globale sur l'ensemble du week-end, Quartararo a par ailleurs le mérite de ne pas avoir plié sous l'enjeu dimanche. Il a même réussi à hausser son niveau de jeu pour rester dans le groupe de tête, bien aidé comme on l'a dit par la présence de Márquez devant lui, et faisant office de lièvre de luxe.

Lire aussi :

"Je ne m'y attendais pas, je ne m'attendais pas à la pole non plus, mais le rythme que j'avais en course était incroyable. J'ai trouvé quelque chose qui m'a donné un plus et j'avais Márquez comme référence", poursuit-il, avant de déclarer son bonheur d'évoluer dans une équipe qui met tout en œuvre pour le placer dans de bonnes conditions. Un plus inestimable pour la confiance, au cours d'une première saison dans la catégorie reine : "Je travaille énormément chez moi, avec le team aussi, et il y a vraiment une bonne ambiance. Tout le monde travaille super bien, ils ne me mettent aucune pression et ça me met dans de bonnes conditions."

Avec Michaël Duforest

Spain Le top 5 du GP d'Espagne :

Pos. Pilotes Moto Temps Écart
1 Spain Marc Márquez Honda 41'08.685  
2 Spain Álex Rins Suzuki 41'10.339 1.654
3 Spain Maverick Viñales Yamaha 41'11.128 2.443
4 Italy Andrea Dovizioso Ducati 41'11.489 2.804
5 Italy Danilo Petrucci Ducati 41'13.433 4.748

Article suivant
Pour Espargaró et Miller, une course gâchée par un accrochage tardif

Article précédent

Pour Espargaró et Miller, une course gâchée par un accrochage tardif

Article suivant

Crutchlow : "Je n'étais pas venu ici pour finir huitième"

Crutchlow : "Je n'étais pas venu ici pour finir huitième"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Espagne
Catégorie Course
Lieu Circuito de Jerez
Pilotes Marc Márquez Boutique , Fabio Quartararo
Équipes SIC Racing Team
Auteur Willy Zinck