Quartararo a franchi un cap en piste et dans sa tête

Le jeune Français, qui disputera son premier Grand Prix MotoGP la semaine prochaine, s'est affirmé au cours de la dernière séance d'essais de pré-saison, cochant toutes les cases dont il avait besoin avant le rendez-vous de la compétition.

Quartararo a franchi un cap en piste et dans sa tête

Fabio Quartararo a indéniablement créé la surprise lors du test de Losail, se classant septième dès le premier soir, avant de grimper à la troisième puis à la deuxième place. Lundi, lorsque le rideau s'est abaissé sur ces essais de pré-saison, le rookie faisait office de plus proche poursuivant de Maverick Viñales, à 0"233 de l'Espagnol.

Lire aussi :

Cette dernière soirée a vu Quartararo briller sur le tour lancé, rééditant ainsi une performance dans le time attack qui l'avait déjà placé en orbite les soirs précédents, mais il a également mis un point d'honneur à réaliser environ les deux-tiers d'une simulation de course afin de boucler son programme de la façon la plus complète qui soit. C'est ainsi que durant environ une demi-heure il a roulé, principalement seul, avec à la clé huit tours en 1'55 avant que son rythme ne s'abaisse.

"Ce fut une journée très positive pour nous", se félicitait Fabio Quartararo en raccrochant son casque. "Ce matin [lundi], la journée n'annonçait rien de très bon, parce qu'il faisait froid et qu'il y avait du sable en piste, mais le vent a fini par faiblir et, une nouvelle fois, je me suis senti de mieux en mieux chaque fois que j'ai pris la piste. À ce stade de l’année, je n'ai passé que six jours sur la moto et franchement je me sens très à l'aise avec elle."

"J'ai réussi à boucler une paire de tours vraiment rapides, et c'est sur ce point qu'il nous manquait quelque chose à Sepang. Ici je n'ai pas eu de mal à faire des temps, j'ai rapidement été dans le rythme, et mes chronos ont été rapides", soulignait-il, chronométré en 1'55"7 le premier soir, puis en 1'54"9 et enfin en 1'54"4 lundi peu avant 20h heure locale.

Ne plus penser à ne pas tomber

Alors que le time attack était, selon lui, son "point faible" avant cette séance, dimanche soir, déjà, le jeune Niçois avait le sentiment d'avoir franchi un cap en dépassant ce qui pouvait mentalement le limiter à l'heure de se confronter au chrono. "J'ai fait un gros pas avant au moment du time attack", témoignait-il auprès du site officiel du MotoGP. "C'est la première fois, vraiment, qu'en sortant de la voie des stands je me suis dit : 'OK, aujourd'hui j'ai besoin de faire un temps, donc voyons ce qui se passe, si je chute ou non'. J'espère qu'on pourra continuer comme ça tout au long de la saison, mais je suis content d'avoir réussi à faire ce meilleur temps."

Au terme de cette quatrième séance au guidon de la M1, Quartararo, qui s'apprête à faire ses débuts en compétition dans la catégorie reine, ne pouvait donc que constater le chemin parcouru depuis ses premiers tours de roue en novembre : "À Valence, la première chose [importante] pour moi c'était de ne pas tomber. Mais maintenant je commence à m'habituer à la moto, je peux déconnecter mon cerveau pendant un tour, et je pense que c'est le point positif entre Valence et aujourd'hui. Peut-être que nous devons encore travailler davantage dans ce domaine, mais il est clair que nous avons fait un gros pas en avant."

Lire aussi :

"C'était bien aussi de pouvoir faire une simulation de course", retenait encore Quartararo lundi soir, content de mieux maintenir sa performance en pneus usés sur les 14 tours qu'il a enchaînés. "En comparaison de celle que j'avais faite à Sepang, celle-ci a été meilleure en ce qui concerne mon rythme, mais c'était difficile aussi parce que j'ai roulé seul pratiquement tout le temps. Je pense qu'on progresse graduellement et en continu."

À ce riche programme se sont ajoutés des essais de départ et de changement de moto, et voici à présent Fabio Quartararo prêt à prendre place, dans une dizaine de jours à peine, sur la grille de départ de son premier Grand Prix en catégorie reine. "Je suis très impatient ! Mais avant toute chose, pour ma première course je veux être calme et ne pas penser à ma position, mais juste au travail que nous avons fait sur ces trois jours de tests. Et puis, bien sûr, si je prends du plaisir le résultat viendra."

Avec Willy Zinck

partages
commentaires
Victime d'une lourde chute, Lorenzo veut changer l'heure de la course
Article précédent

Victime d'une lourde chute, Lorenzo veut changer l'heure de la course

Article suivant

Zarco pense avoir "atteint une nouvelle limite" avec la KTM

Zarco pense avoir "atteint une nouvelle limite" avec la KTM
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021