"Le tout pour le tout" de Quartararo récompensé par la 1re ligne

Toujours détendu, heureux et en phase de progression, Fabio Quartararo a signé une très solide performance lors des qualifications du Grand Prix d'Autriche.

Fabio Quartararo a pris un abonnement à la première ligne de la grille en MotoGP. Le jeune Français de l'équipe Petronas Yamaha SRT a certes concédé ce qui peut paraître être un gouffre (0''434) à Marc Márquez pour signer le second meilleur temps de qualifications disputées par une forte chaleur et par temps sec, mais il devance bel et bien Dovizioso, Viñales, Bagnaia et Nakagami sur la grille, tandis que la troisième ligne est elle aussi composée de gros clients que sont Rins, Miller et Crutchlow, dont certains disposent d'un solide rythme de course.  

"Je ne m'y attendais pas !" savoure-t-il. "Je le dis, c'est la piste la plus critique pour nous, vraiment pas facile. Alors, quand j'ai vu mon chrono en 24''4, et deuxième, surtout, j'ai été vraiment surpris. On a quand même réussi à faire une première ligne sur cette piste qui est la plus difficile pour nous…"

Voir aussi :

Premier représentant Yamaha du jour, donc, le rookie souriait de toutes ses dents, de retour dans le Parc Fermé, savourant ce qu'il décrivait être "comme une pole position". "Je ne sais pas comment j'ai fait pour celui-là, car honnêtement, j'étais vraiment à la limite ! Le dernier tour était incroyable. Pour moi, les deux derniers tours étaient très rapides, et nous avons fait notre meilleur travail possible. Cette seconde position est comme une pole position. Merci à l'équipe : ils font un travail fantastique."

"Je tente le tout pour le tout"

Modeste, Quartararo explique avoir tout de même flirté avec les limites pour trouver la petite once de performance ayant fait la différence. "C'est surtout le dernier tour : je me suis dit : 'allez, j'ai déjà fait un très bon tour en 24''5 alors je tente le tout pour le tout et on verra si ça passe' ! Sur le freinage du troisième et du quatrième virages, j'ai été vraiment, vraiment à la limite et je ne savais pas si ça allait tenir ou pas en entrant ! J'ai senti beaucoup de mouvement mais ai quand même réussi à tourner et je pense que c'est ça qui a fait la différence et m'a permis de trouver ce petit dixième qui m'a mis sur la première ligne."

Lire aussi :

Et lorsqu'on lui fait remarquer qu'il n'y a finalement que Marc Márquez, auteur de sa 59e pole ce samedi, qui se montre plus crédité que lui en qualifications depuis le début de la saison, le Français ne perd pas son sourire. "C'est vrai que c'est extraordinaire ! Mais je m'en fous de la voiture !" s'esclaffe-t-il, en référence à la BMW M offerte en fin de saison au vainqueur de l'Award du meilleur pilote en qualifications de la saison. "Marc, c'est lui qui a le plus de pole positions dans l'Histoire et quand j'ai fait deuxième, je l'ai souvent ou tout le temps fait derrière lui, alors oui, c'est bien de voir que l'on a de la vitesse en qualifs ! Petit à petit, on est aussi en train de la prendre en course, et ça, ça n'est pas quelque chose qui vient aussi facilement que de faire un temps. Il faut gérer les personnes que l'on a devant, essayer de faire des dépassements agressifs sans détruire les pneus comme je l'ai fait à Brno : ce ne sont pas des choses qui viennent aussi facilement que me dire que je me mets à la limite sur un tour."

Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT, Marc Marquez, Repsol Honda Team

"D'abord m'amuser"

Analytique, Quartararo se rend bien compte qu'il dispose encore d'une marge de progression importante. D'ailleurs, sur ce tracé de Spielberg où il s'attend à rencontrer des difficultés en raison de la puissance de sa monture et de la gestion des pneumatiques, le rookie entend avant tout prendre de la bouteille et se refuse à penser au podium.  "Nous verrons ce que nous pouvons faire demain. Je pense que ça ne sera pas facile, car en vitesse, il y a un écart énorme. J'espère profiter de l'aspiration pour ne pas me faire passer par d'autres pilotes, mais les cinq premiers tours vont être très difficiles pour nous."

"[Le podium], oui, ça parait compliqué, mais comme je l'ai dit, je n'ai aucun objectif fixe sur ce circuit. C'est plutôt de m'amuser, prendre de l'expérience et me battre avec d'autres pilotes. Si je peux en profiter pour faire un podium, je ne lâcherai pas et tout résultat sera bien car je pense qu'on a quand même fait un excellent week-end compte tenu du fait que nous sommes arrivés ici en sachant que ce n'était pas un très bon circuit pour nous et que nous sommes parvenus à faire de très belles choses en essais."

"Surtout sur ce circuit, donc, je n'y pense pas du tout : juste m'amuser. L'objectif, c'est d'y aller petit à petit. Peu à peu, mes départs s'améliorent. C'est la première des choses : essayer de prendre un bon départ. Depuis Barcelone, j'ai vraiment fait un gros step dessus. C'est de mieux en mieux et je suis vraiment content de l'avoir fait car c'est super important."

Le top 3 en qualifications au Red Bull Ring

P. Pilote Moto Temps Écart
1 Spain Marc Márquez Honda 1'23.027  
2 France Fabio Quartararo Yamaha 1'23.461 0.434
3 Italy Andrea Dovizioso Ducati 1'23.515 0.488
partages
commentaires
"Surpris" par le gouffre, Márquez voyait "tout le monde plus proche"
Article précédent

"Surpris" par le gouffre, Márquez voyait "tout le monde plus proche"

Article suivant

Le désavantage de partir loin pour Rossi ? Petrucci !

Le désavantage de partir loin pour Rossi ? Petrucci !
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021