Rossi s'est senti plus en difficulté sur la durée

Après un bon début de test au Qatar, le pilote Yamaha a régressé sur certains points dimanche et il tique notamment sur la tenue des pneus sur la distance.

Rossi s'est senti plus en difficulté sur la durée

Septième samedi, Valentino Rossi a rétrogradé dimanche au neuvième rang de la hiérarchie, avec un retard sur le meilleur temps passé de quatre à sept dixièmes. Ce classement n'était que la face émergée de l'iceberg, traduisant la performance du #46 sur le tour lancé alors que tous les pilotes présents n'ont pas réalisé de time attack, mais c'est en réalité sa performance sur la distance qui lui a fait faire la moue.

"[Samedi] c'était un peu plus facile avec les pneus, ils semblaient pouvoir tenir la distance de la course. [Dimanche] on a eu un peu plus de problèmes, sincèrement, donc au final la journée a été un peu plus difficile", admettait-il auprès du site officiel du MotoGP à l'issue de cette journée. "J'ai été plus rapide, mais on aurait dit que le pneu souffrait plus. Peut-être qu'il y avait plus d'humidité aussi, quelque chose comme ça. Au final, on a beaucoup travaillé, on a essayé beaucoup de choses, on s'est améliorés dans certains domaines mais dans d'autres on a un peu régressé, donc on n'a pas pu réaliser de grosse progression."

Lire aussi :

Malgré cette perte identifiée dans la durée de vie des pneus dimanche, Valentino Rossi porte toujours un regard positif sur le nouveau produit introduit par Michelin pour cette saison, un pneu arrière qui semble garantir plus de grip en milieu de virage, notamment aux Yamaha et aux Suzuki. "Personnellement, quand je regarde les temps au tour et le rythme de chacun, c'est plus ou moins une bonne chose pour tout le monde car tout le monde est plus rapide", souligne-t-il. "Ça semble bien pour nous, car le pneu a plus de grip sur l'angle et c'est important pour notre moto. Mais dès la première fois que l'on a essayé ce pneu, on a beaucoup amélioré le rythme et le chrono. Je pense que Michelin fait du bon travail."

"On est prêts !"

Ce lundi, une dernière journée offrira à Rossi et à son équipe la possibilité de rectifier le tir en tentant de se replacer sur une lancée positive après le terrain perdu dimanche, et ce alors qu'il avait déjà identifié samedi un retard à combler sur son coéquipier dans la phase de freinage. Cette ultime journée de tests précédant le début du championnat, qui a débuté à 11h heure française et s'étend jusqu'à 18h, sera globalement celle de la synthèse de tout le travail réalisé pendant l'hiver.

Lire aussi :

"On a essayé beaucoup de choses [dimanche], surtout dans les réglages, donc il faut tout mettre bout à bout, essayer de comprendre ce qui est le mieux. Il faudra aussi faire des longs runs pour comprendre les pneus, faire la dernière synthèse des essais hivernaux, qui ont commencé à Valence en novembre", souligne le #46.

"Ce sera une journée importante, car ce sera la dernière journée des tests et il faudra qu'on fasse la somme de tout ce qu'on a essayé depuis novembre à Valence. Mais je dirais qu'on est prêts pour la première course, au sens où l'on a essayé tout ce dont on disposait. On est donc très curieux de commencer, parce que le week-end de course est différent et c'est plus amusant et intéressant."

Alors que Yamaha a repris pour cette saison un rythme de développement similaire à celui du passé, avec une nouvelle machine arrivée suffisamment à temps pour réaliser les évaluations nécessaires et laisser aux ingénieurs la possibilité d'éventuellement corriger le tir, quatre séances ont permis cet hiver de passer en revue l'ensemble des problématiques. Une approche plus organisée que celle de ces dernières années et qui permet à Rossi de clore cette intersaison plus sereinement.

"Lors des premiers tests, on n'a pas travaillé sur les détails, mais on a tout mis ensemble pour essayer de comprendre la direction. On est arrivés à Sepang avec des idées plus claires, mais là-bas et ici, on a essayé tout ce que l'on avait, donc on est prêts. Je ne sais pas si on est assez forts, mais on est prêts !" affirme-t-il.

Avec Michaël Duforest  

partages
commentaires
La deuxième journée du test de Losail en photos

Article précédent

La deuxième journée du test de Losail en photos

Article suivant

Honda tente un retour en arrière pour trouver des solutions

Honda tente un retour en arrière pour trouver des solutions
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021