MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Savadori et son test MotoGP : trop court pour tout comprendre

partages
commentaires
Savadori et son test MotoGP : trop court pour tout comprendre
Par :
1 sept. 2017 à 13:01

Aprilia lui a fait le cadeau qu'il attendait depuis longtemps en le conviant aux essais de Misano. Une expérience marquante pour Savadori.

Lorenzo Savadori a récemment pu réaliser un rêve en effectuant deux jours d'essais au guidon d'une MotoGP. Un cadeau que lui a fait Aprilia, le constructeur qui l'engage depuis deux ans en World Superbike, dans la continuité de leur titre en Superstock 1000 conquis en 2015.

"C'était une expérience unique, riche en émotions", déclare Lorenzo Savadori sur le site officiel du WSBK. "Cela faisait longtemps que je voulais essayer la MotoGP et c'était vraiment très sympa. Je tiens à remercier Romano Albesiano [manager d'Aprilia Racing, ndlr] et Aprilia Racing pour cette opportunité."

Qu'a-t-il pensé dès ses premiers tours de roue ? "J'ai pensé que c'était une belle moto ! Elle est complexe, très performante, et j'ai pensé qu'il y avait beaucoup à découvrir. Dans mon premier tour, j'étais ému, dès la veille au soir j'avais hâte de la tester. Le premier tour a été très beau, je n'ai pas été rapide parce qu'il y avait beaucoup de nouvelles choses, mais c'était très riche en émotions. Ensuite, quand j'ai mis les gaz… le moteur pousse fort et c'est vraiment très sympa."

Quels mots poserait-il sur cette expérience ? "J'utilise deux adjectifs contradictoires : effrayant, parce que le moteur fait peur, la moto est très puissante, mais dans le même temps elle requiert beaucoup de délicatesse dans le pilotage, d'élégance. Elle doit se piloter différemment. Voilà quelle a été mon impression de la RS-GP."

Savadori a fait ses gammes dans les séries formant habituellement les pilotes de Grand Prix, avec notamment un passage par la Red Bull Rookies Cup en 2007, puis par les 125cc, en Italie, en Espagne et en Championnat du monde – déjà sur Aprilia. Il a fait son arrivée en Stock 1000 à la suite de cette expérience, en 2011, et a depuis gravi les échelons et pris ses habitudes avec les dérivées de la série. La semaine dernière, à Misano, il lui a donc fallu se faire à une machine d'un autre ordre.

"Les différences principales, ce sont le freinage, la puissance et les pneus", explique le pilote italien. "La MotoGP est une moto tellement complexe et avancée, que l'on ne peut pas tout comprendre en deux jours d'essais, il faut plus de temps. Les différences entre les deux motos sont nombreuses. En MotoGP, les freins sont en carbone et cela modifie complètement le freinage. Les pneus sont différents et très complexes à comprendre, mais je me suis quand même trouvé bien."

Lorenzo Savadori, Milwaukee Aprilia

Continuer ensemble en 2018, un souhait partagé

Engagé depuis l'an dernier en WSBK, Lorenzo Savadori s'est fait remarquer dès sa première saison au guidon de l'Aprilia RSV4 RF. Passé de IodaRacing au team Milwaukee cette année pour suivre le constructeur de Noale dans son changement de partenaire technique, il a dû composer avec une blessure tôt dans le championnat, un événement qui a marqué un coup d'arrêt dans sa progression selon ce qu'expliquait récemment Romano Albesiano dans une interview à Motorsport.com.

Savadori compte tout de même pour meilleur résultat à ce stade de la saison une cinquième place, obtenue à Assen, et il n'a plus quitté le top 10 depuis trois manches, ce qui lui permet d'occuper le 11e rang du championnat, seulement devancé par son coéquipier, Eugene Laverty, du fait des points marqués par celui-ci lors de l'absence de l'Italien suite à sa blessure.

Alors que son contrat arrivera à échéance à la fin de la saison, Aprilia ne cache pas son souhait de le conserver en son giron. Le pilote voudrait lui aussi s'inscrire dans la continuité, avec une marque qui l'a mené au sommet. "J'aimerais continuer avec Aprilia et nous y travaillons", assure-t-il. "Je suis très lié à cette marque. Tous les titres que j'ai remportés, je les ai obtenus avec eux et je me sens vraiment très bien avec toute l'entreprise et les gens."

Si Aprilia mise sur Lorenzo Savadori c'est aussi qu'il n'a encore que 24 ans et qu'il a l'avenir devant lui, de quoi lui permettre, pourquoi pas, de retrouver le MotoGP un jour ou l'autre, et pas uniquement pour un test ponctuel. Le pilote, lui, ne s'en cache pas : les Grands Prix l'attirent et représentent pour lui "une étape dans [son] parcours, mais pas un point d'arrivée".

Article suivant
Valentino Rossi au repos de 30 à 40 jours

Article précédent

Valentino Rossi au repos de 30 à 40 jours

Article suivant

Iannone : "Je n'ai jamais rien résolu avec le stress"

Iannone : "Je n'ai jamais rien résolu avec le stress"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Lorenzo Savadori
Équipes Gresini Racing , Team Milwaukee
Auteur Léna Buffa