MotoGP Présentation KTM MotoGP

Tech3 : Viser le titre de Rookie de l'année manquerait d'ambition

Parmi les cinq rookies de la saison 2022, Tech3 aura de bonnes cartes à jouer grâce à Remy Gardner et Raúl Fernández, mais Hervé Poncharal ne veut pas se contenter de cet objectif.

Remy Gardner, KTM Tech3, Raul Fernandez, KTM Tech3

Tech3 va s'appuyer cette saison sur des pilotes qui ont encore tout à découvrir du MotoGP. Un renouvellement du line-up qui fait dire à Hervé Poncharal que son équipe va retrouver son ADN, lui qui n'aime rien tant que faire percer de jeunes espoirs et leur donner les clés du succès parmi l'élite.

"Toute l'équipe est très enthousiaste. Nous comprenons et nous connaissons la valeur de Remy Gardner et de Raúl Fernández", souligne le patron français, qui hérite cette année du binôme qui a dominé le championnat Moto2 la saison passée. "Nous nous sentons honorés et privilégiés de les recevoir. Je souhaiterais dire que c'est un peu l'ADN de Tech3 : accueillir de jeunes pilotes, des rookies, et les aider à comprendre, à réussir et à exploiter tout le potentiel d'une MotoGP. C'est ce que nous aimons, et nous avons eu pas mal de réussite sur ce point par le passé."

Âgés respectivement de 21 et 23 ans, Fernández et Gardner n'ont pas connu le même parcours, l'Espagnol ne comptant que trois saisons complètes en Grand Prix contre sept pour son acolyte, mais les attentes qui les entourent sont élevées. Tous deux ont pu découvrir les exigences du pilotage d'une MotoGP lors de deux tests l'an dernier, d'abord quelques heures en marge des essais privés de Misano en septembre, puis la première séance officielle de l'intersaison, à Jerez en novembre. Des essais que Hervé Poncharal juge "très prometteurs" et qui demanderont à être suivis de confirmations lorsque les pilotes reprendront la piste dans les prochains jours.

Quant à savoir quels objectifs ils pourront nourrir, c'est un sujet sur lequel le patron tricolore veut se montrer gourmand. "Je pense que si vous aviez posé la question à un team indépendant il y a quelques années, il aurait dit qu'il allait essayer de viser le titre de Rookie de l'année et quelques entrées dans le top 10. Aujourd'hui, cela ressemblerait à un manque d'ambition car nous avons récemment vu des pilotes gagner des courses dès l'année de leurs débuts. Nous avons vu des rookies obtenir des pole positions et figurer assez souvent sur le podium", rappelle-t-il.

"J'ai donc cela à l'esprit. Mais d'un autre côté de mon esprit, je sais aussi que ce sont toujours des rookies et qu'il faut qu'ils apprennent. Le niveau en MotoGP est incroyablement élevé et incroyablement serré. Alors je serais au milieu ! La première chose, c'est de se battre pour le championnat des rookies ; ils vont être plusieurs et ils seront très rapides, sur des motos rapides. Cela doit donc être l'objectif principal. Être Rookie de l'année devient de plus en plus un championnat important au sein du MotoGP, mais je mentirais si je disais que je ne rêve pas d'obtenir peut-être un podium cette saison pour chacun de nos pilotes ainsi que quelques entrées dans le top 5."

"KTM aura quatre pilotes sur la grille et pour la première moitié de l'année les deux pilotes qui sont pleinement des pilotes d'usine, Miguel et Brad, seront les leaders, mais j'espère que durant la seconde moitié de l'année les quatre pilotes KTM seront très proches les uns les autres, se pousseront et que parfois nous pourrions être devant. Si nous sommes à l'avant du groupe orange, alors nous ne devrions pas être trop loin du podium."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent KTM a le podium du championnat pour objectif
Article suivant Binder s'attend "à être plus fort" en 2022

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France