Test Losail, J1 - Suzuki commence avec un doublé

Suzuki a dominé la première journée d'essais à Losail, signant un doublé en toute fin d'une séance très active, véritable shakedown en vue du premier Grand Prix de la saison.

Test Losail, J1 - Suzuki commence avec un doublé

Dernier rendez-vous de l'intersaison, les tests officiels du Qatar ont débuté ce samedi. Durant trois jours, la piste de Losail sera ouverte aux MotoGP de 13h à 20h heure locale (11h-18h en France) pour d'ultimes évaluations et ajustements destinés à valider les choix techniques en vue du championnat mais aussi à poser les bases en vue du Grand Prix qui se déroulera ici-même dans deux semaines.

Préparer le seul Grand Prix nocturne de la saison MotoGP comporte toutefois des spécificités, et c'est surtout la tranche horaire clé située entre 18h et 19h qui intéressera le plus les équipes, étant celle qui concernera les rendez-vous les plus importants du week-end de Grand Prix, qu'il s'agisse des qualifications ou de la course. À l'inverse de la dynamique que l'on avait pu observer en Malaisie lors des essais qui se sont déroulés il y a deux semaines, la piste a donc été fortement animée durant la seconde moitié de la séance, alors qu'elle était restée très silencieuse durant les premiers instants.

Il a en effet fallu attendre une heure et quart avant de voir une première machine se lancer, en l'occurrence la RC16 d'Iker Lecuona. Bientôt, l'Espagnol a été imité par un autre rookie du clan KTM, Brad Binder, puis ce fut au tour des Ducati de Danilo Petrucci et Pecco Bagnaia, avant que la quasi-totalité des pilotes n'ait franchi le pas au bout de deux heures environ.

 

Après quelques échanges de positions entre Franco Morbidelli et Pol Espargaró, c'est Aleix Espargaró qui s'est porté en tête avec un temps de 1'56"079, encore très éloigné toutefois des records en vigueur sur place (1'53"3 en qualifs et 1'54"9 en course). Avec quelques centièmes de mieux, Fabio Quartararo s'est emparé des commandes à son tour (1'56"025) avant que, juste derrière lui, Pol ne repasse devant son frère (1'56"069). Quelques instants plus tard, Andrea Dovizioso a signé le premier chrono en 1'55, et ce avec une marge très nette (1'55"557). Malgré une amélioration du pilote Ducati, Maverick Viñales a bientôt fait mieux (1'55"388), de même que Danilo Petrucci qui s'est intercalé entre eux (1'55"442).

La référence finale du jour allait toutefois se situer en-dessous des 1'55 au tour. Aleix Espargaró, encore lui, puis Maverick Viñales ont contribué à animer le classement en se succédant en tête aux alentours de 17h, mais c'est Marc Márquez qui a été le premier à afficher un chrono de 1'54 (1'54"823). Si le top 10 mixait l'ensemble des constructeurs engagés en MotoGP, le Champion du monde en titre était toutefois le seul à y représenter Honda. Le clan Yamaha, lui, a offert une performance plus homogène, ainsi lorsque Quartararo est remonté pour s'intercaler en deuxième position, Rossi s'est hissé au quatrième rang.

Peu après, c'est une Suzuki, celle de Joan Mir, qui est passée en tête à son tour (1'54"656). Après cette première prise de pouvoir, l'Espagnol a bientôt été remplacé par Viñales au sommet. Le pilote Yamaha a pu encore abaisser la référence dans la foulée, pour atteindre un chrono de 1'54"494, cependant Mir est parvenu à répliquer peu avant la dernière demi-heure avec une nouvelle amélioration de trois centièmes. Dernier pilote à avoir pris la piste, Àlex Rins occupait encore une solide septième place alors qu'approchait la conclusion de cette séance, cependant un ultime time attack l'a propulsé à son tour au sommet, avec une amélioration de deux petits millièmes par rapport à son coéquipier. C'est donc sur un doublé Suzuki que s'est terminée cette journée.

Au classement final, Viñales apparaît en troisième position à 0"032 du meilleur temps, le pilote Yamaha étant lui-même suivi par Danilo Petrucci, auteur lui aussi d'un time attack en fin de séance. Vient ensuite un Franco Morbidelli très actif et solidement arrimé aux premières places durant toute cette séance. Avec un temps inchangé depuis le moment où il est apparu en tête du classement, Marc Márquez occupe la sixième position, suivi par Valentino Rossi, auteur d'une amélioration dans les dernières minutes de la séance. Près de deux dixièmes plus loin, on trouve Fabio Quartararo, bien décidé cette semaine à travailler sur son rythme.

Pecco Bagnaia, Aleix Espargaró et Andrea Dovizioso se tiennent ensuite dans un mouchoir de poche. Johann Zarco est 12e, sorti du top 10 dans les dernières minutes, lors de la progression de Bagnaia. Le Français boucle ainsi son quatrième jour au guidon de la Ducati et devance la GP20 de Jack Miller. La première KTM du classement, celle de Pol Espargaró, a dégringolé au 14e rang en cette fin de séance, suivie par une Honda, celle de Takaaki Nakagami.

Le plus gros sujet de discussion du jour n'aura toutefois pas concerné les chronos, mais un sujet plus mystérieux, en l'occurrence ce qui semble être une évolution du holeshot device de Ducati. Ce dispositif permettrait aux pilotes de bénéficier de l'abaissement de l'arrière de la machine en sortie de virage à tout moment d'une course, et non plus uniquement au départ, un phénomène qui a déjà suscité l'intérêt en fin de saison dernière mais qui pourrait être en passe de s'installer sur les GP20 cette fois ouvertement.

Signalons encore deux chutes d'Álex Márquez durant la première moitié de la séance, sans conséquences pour le pilote espagnol. Jack Miller est également tombé peu avant l'entrée dans la dernière heure et Andrea Dovizioso en toute fin de séance.

Et rappelons enfin qu'Andrea Iannone est le seul titulaire à manquer à l'appel. Toujours sous le coup d'une suspension à la suite d'un contrôle anti-dopage positif, le pilote Aprilia est une nouvelle fois remplacé ici par Bradley Smith, le pilote d'essais de la marque, qui en l'état a toutes les chances d'être également au départ du Grand Prix dans deux semaines.  

Lire aussi :

Qatar Test Losail, J1 - Classement à 20h

Pos. Pilote Moto Temps/Écart Tours
1 Álex Rins Suzuki 1'54"462 47
2 Joan Mir Suzuki +0"002 54
3 Maverick Viñales Yamaha +0"032 50
4 Danilo Petrucci Ducati +0"172 41
5 Franco Morbidelli Yamaha +0"238 57
6 Marc Márquez Honda +0"361 42
7 Valentino Rossi Yamaha +0"414 51
8 Fabio Quartararo Yamaha +0"612 56
9 Pecco Bagnaia Ducati +0"742 56
10 Aleix Espargaró Aprilia +0"806 41
11 Andrea Dovizioso Ducati +0"846 43
12 Johann Zarco Ducati +0"898 63
13 Jack Miller Ducati +0"968 51
14 Pol Espargaró KTM +0"987 43
15 Takaaki Nakagami Honda +1"165 41
16 Brad Binder (r) KTM +1"182 53
17 Tito Rabat Ducati +1"245 60
18 Miguel Oliveira KTM +1"275 42
19 Cal Crutchlow Honda +1"295 50
20 Iker Lecuona (r) KTM +1"673 47
21 Álex Márquez (r) Honda +2"090 57
22 Bradley Smith Aprilia +2"565 54

(r) rookie

partages
commentaires
Aprilia ne pense pas que Iannone disputera le GP du Qatar

Article précédent

Aprilia ne pense pas que Iannone disputera le GP du Qatar

Article suivant

Le "holeshot device" de Ducati fait parler de lui au Qatar

Le "holeshot device" de Ducati fait parler de lui au Qatar
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021