Le titre de meilleur pilote indépendant, un statut loin d'être joué

Trois pilotes sont en lice pour se voir attribué le sacre, mais la fin de saison promet encore de nombreux rebondissements.

Le titre de meilleur pilote indépendant, un statut loin d'être joué

Le titre 2018 a beau être quasiment dans les mains de Marc Márquez, qui va bénéficier d'une première cartouche pour faire mouche dès le prochain Grand Prix, au Japon, la situation est drastiquement différente sur le plan des indépendants.

Trois pilotes se tiennent en effet dans un mouchoir de poche, et plus exactement en cinq points, pour décrocher le titre de meilleur pilote indépendant. Et c'est Cal Crutchlow qui mène la danse dans ce championnat, l'Anglais qui présente deux petites unités d'avance sur Danilo Petrucci, et cinq sur Johann Zarco.

Le pilote LCR a pris les devants dès le début de la saison, en grande partie grâce à sa victoire en Argentine à laquelle sont venus se greffer plusieurs résultats de bonne facture, dont un podium récemment avec la troisième place à Misano.

Mais même s'il caracole en tête du classement des indépendants, le numéro 35 se défend d'en viser le titre. "Non, avec Petrucci je ne pense pas au championnat", a-t-il déclaré. "J'y pense avec le leader, ou le gars qui est deuxième ou troisième."

Crutchlow estime qu'il aurait pu se mettre à l'abri

Crutchlow regrette d'ailleurs ses différentes chutes survenues en cours de saison (quatre en 14 courses disputées), qui impactent selon lui négativement son classement actuel. "Je pense que dans les trois courses où j'ai chuté, si on me donnait une sixième place à chaque course, ma place moyenne, je serais troisième ou quatrième du championnat", assure-t-il. "Mais c'est la réalité, on doit obtenir de bons résultats et je pense que l'on peut pour le reste de l'année. Mais on doit être en mesure de se battre devant car c'est là qu'on doit être, c'est notre rythme. Je ne vais pas juste rester en septième place juste pour être septième, je pense que l'on peut être aux avant-postes."

Lire aussi :

Johann Zarco, tenant du titre du meilleur pilote indépendant (en terminant l'exercice 2017 à la sixième place, devenant du même coup Rookie de l'année), a vécu lui aussi un excellent début de campagne, avant de connaître un coup de moins bien avec sa Yamaha passé Le Mans.

Mais le Français s'est relancé grâce à sa cinquième place obtenue en Thaïlande dimanche, pour ce qui constituait son premier top 5 depuis Jerez début mai.  "J'espère que cela nous donnera de l'air frais et l'énergie pour être de nouveau dans le top 5 sur les prochaines courses", a commenté le pilote Tech3 à l'issue de la course à Buriram. "Ça sera vraiment important pour gagner le titre de meilleur indépendant. Je peux juste croiser les doigts pour retrouver la même situation. Je suis un pilote, et je dois faire le travail, comme toujours."

Et si c'était Petrucci ?

Entre Crutchlow et Zarco, on retrouve également Petrucci. L'Italien, qui rejoindra l'an prochain l'équipe officielle Ducati, n'a guère fait parler de lui depuis le début de l'année, un podium en France mis à part.

Il détient cependant une belle carte à jouer au guidon d'une GP18 qui représente sans doute la machine la plus complète en cette fin de saison. Les difficultés de Yamaha et les blessures de Jorge Lorenzo pourraient d'ailleurs lui donner la possibilité de viser mieux que la sixième place.

Lire aussi :

Mais l'Italien l'assure : plus que de viser les avant-postes, il préfère se concentrer sur le championnat des indépendants. "Bien sûr, nous ne sommes qu'à 11 points de la quatrième place, de Maverick et de Jorge", explique-t-il ainsi. "À ce stade de la saison, je ne sais pas combien de personnes misent sur moi pour la sixième place du championnat. Bien sûr, Maverick a été en difficulté avec les problèmes de Yamaha, mais Jorge et Cal ont été plus rapides que moi sur les deux ou trois dernières courses. Ils ont été plus constants. Mais j'envisage le championnat plus sur la défense [de sa sixième place] que sur l'attaque (aller chercher la quatrième]."

On le voit bien, la lutte pour le titre de meilleur pilote indépendant promet de faire rage lors des quatre dernières manches de la saison, où chaque épreuve promet d'être décisive dans la quête de cet objectif.

Avec Michaël Duforest

Classement pilotes indépendants
Pos. Pilote Pts
1 United Kingdom Cal Crutchlow 128
2 Italy Danilo Petrucci 126
3 France Johann Zarco 123
4 Australia Jack Miller 74
5 Spain Álvaro Bautista 72
6 Spain Tito Rabat 35
7 Italy Franco Morbidelli 33
8 Spain Aleix Espargaró 32
9 Malaysia Hafizh Syahrin 28
10 Japan Takaaki Nakagami 18
11 United Kingdom Scott Redding 12
12 Czech Republic Karel Abraham 5
13 Switzerland Thomas Lüthi 0
14 Belgium Xavier Siméon 0

partages
commentaires
Rabat restera encore absent plusieurs courses selon Avintia
Article précédent

Rabat restera encore absent plusieurs courses selon Avintia

Article suivant

Rossi ne considère pas que tous les problèmes sont réglés

Rossi ne considère pas que tous les problèmes sont réglés
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021