Valentino Rossi stoppé par un problème jamais vu depuis 12 ans

Un souci électronique que Yamaha n'avait plus connu depuis 2008 a provoqué l'abandon de Valentino Rossi au Grand Prix d'Europe. Son moteur n'a pas été endommagé.

Valentino Rossi stoppé par un problème jamais vu depuis 12 ans
Charger le lecteur audio

Touché par le COVID-19 et absent des deux dernières courses, Valentino Rossi n'a pu faire que quatre tours pour son retour en MotoGP, au Grand Prix d'Europe. Le pilote Yamaha a été stoppé par une perte de puissance alors qu'il occupait la 13e position. Le problème n'est pas lié au moteur, au cœur des débats ce week-end après la pénalité infligée à Yamaha pour l'utilisation de soupapes non-homologuées en début de saison, mais à une défaillance électronique.

Après des chutes en course à Misano, à Barcelone et Mans, suivies de deux forfaits au MotorLand Aragón, cette course à Valence est la sixième consécutive sans points pour Valentino Rossi. C'est donc avec un certain fatalisme que l'Italien a vécu ce problème technique. "Aujourd'hui quand la moto s'est éteinte, je ne me suis même pas énervé… ça m'a fait rire !" , assure le pilote italien.

"Nous avons eu un problème électronique, donc le moteur n’est pas cassé", a ajouté Rossi, frappé par un souci très rare sur la M1 : "Ils m'ont dit que c'est un problème qui n'était plus arrivé depuis 12 ans !"

Lire aussi :

Valentino Rossi a fait son retour en piste samedi et il souhaitait profiter de la première course de Valence pour reprendre le rythme, quatre semaines après son dernier départ en MotoGP. Les quelques tours effectués dans ce Grand Prix lui seront finalement peu utiles pour préparer le second rendez-vous sur le circuit Ricardo Tormo, dans une semaine.

"J'avais juste besoin de faire la course", précise Rossi. "J'étais parti tranquillement, juste pour rouler, pour essayer d'arriver au bout, alors j'avais juste besoin d'engranger des kilomètres pour bien préparer la semaine prochaine. Mais ça n'a pas été possible."

Yamaha est en difficulté avec les pneus

Le week-end a été très compliqué dans le clan Yamaha, avec la pénalité de Maverick Viñales pour un dépassement du quota annuel de moteurs et la perte de points liée aux soupapes. Les pilotes de la marque ont également été en difficulté en piste, en souffrant d'un manque d'adhérence.

"Ce n'est pas une situation facile parce qu’on dirait qu'il y a quelque chose qu'on ne comprend pas avec les pneus", confirme Rossi. "C’est incroyable que Yamaha ait gagné il y a deux semaines avec Franco [Morbidelli], mais qu'ici, à Valence, on ait eu de gros, gros problèmes de grip."

"La situation avec les moteurs est également difficile, parce qu'on a des problèmes de fiabilité. Ce n’est pas un bon week-end. Il faut qu'ils trouvent un moyen de progresser."

Avec Léna Buffa

partages
commentaires

Joan Mir enfin vainqueur : "Cette victoire arrive au moment parfait"

Rins : Le titre ? "J'ai encore mes chances, tout reste possible"