MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
1 jour

Essais de Barcelone - Le meilleur temps pour Viñales devant Morbidelli

partages
commentaires
Essais de Barcelone - Le meilleur temps pour Viñales devant Morbidelli
Par :
17 juin 2019 à 16:55

La première journée d'essais post-course s'est conclue sur un doublé des Yamaha, qui ont devancé le vainqueur de l'épreuve hier, Marc Márquez. Fabio Quartararo s'empare de son côté de la cinquième place.

Pas de répit pour les pilotes MotoGP ! Après un GP de Catalogne trépidant, l'ensemble du plateau a repris la piste de Montmeló ce matin pour une journée d'essais qui va s'avérer cruciale, et conditionner pour une bonne part les deux derniers tiers de la saison.

Quatrième hier au terme d'une course mouvementée, Álex Rins a rapidement pris les commandes, pour demeurer en tête de la hiérarchie la majeure partie de la séance, devançant ainsi le vainqueur de la course, Marc Márquez. Ce dernier a connu un début de semaine des plus chargés, avec pas moins de trois Honda mises à sa disposition. Si parmi elles, deux répondaient à des spécifications différentes de la machine de 2019, la dernière proposait en revanche un mix avec la version 2018 de la RC213V, empruntant plusieurs éléments de la monture de Takaaki Nakagami, et notamment son carénage.

Lire aussi :

Viñales bien remis de sa chute 

Les écarts sont restés ténus tout au long de la journée, sept dixièmes de seconde seulement couvrant les 15 pilotes les plus véloces à la mi-journée. Finalement, le dernier mot est revenu à Maverick Viñales, lors de son 98e et dernier tour, qui a devancé Franco Morbidelli pour 47 millièmes à l'issue de la journée. Un chrono de 1'38"967 réalisé avec l'un des nouveaux pneus proposés par Michelin, lequel présente une nouvelle construction et sera introduit l'an prochain. Le numéro 12 a par ailleurs essentiellement travaillé sur son rythme de course et s'est livré à des simulations. Plusieurs réglages ont notamment été entrepris sur le châssis de la M1 de sorte à rendre la moto encore plus douce au pilotage.

Si ce lundi a été studieux pour les deux pilotes Repsol Honda, les deux hommes ont néanmoins été victimes tour à tour d'une chute. D'abord Jorge Lorenzo, qui a dû faire un passage au centre médical du circuit et dont la moto a atterri dans les barrières de sécurité du virage 8, provoquant la sortie du drapeau rouge. Puis Márquez dans l'après-midi dans le virage 4.

La moto de Jorge Lorenzo après son accident dans le virage 8

Un peu plus tard, les rookies Fabio Quartararo et Pecco Bagnaia ont effectué une brève irruption au sommet de la hiérarchie, avant de voir Márquez et le pilote officiel Yamaha leur passer devant. Au final, le numéro 93 termine à la troisième place du classement, devant Rins, qui a étrenné un nouveau châssis ce lundi. Quartararo finit pour sa part à la cinquième place. On retrouve Bagnaia derrière le Français, l'Italien victime d'une chute dans le virage 13 en fin de journée.

Voir aussi :

Un mix de 2018 et 2019 pour Márquez 

Si Márquez a emprunté quelques éléments sur la Honda de Nakagami, le Japonais en a fait de même en évoluant un temps sur la RC213V de 2019. Après un calage à la sortie du box en guise de bienvenue, le pilote LCR s'est montré régulier et termine à la septième place du classement, devant Joan Mir, Jack Miller et Cal Crutchlow, qui ferment le top 10.

Tito Rabat s'empare quant à lui du 13e rang, juste devant Valentino Rossi, qui a essayé une nouvelle version du levier de frein arrière sur son guidon. Les pilotes KTM Johann Zarco et Pol Espargaró terminent pour leur part derrière le Docteur. Le Français a notamment travaillé sur un nouveau châssis ainsi qu'une nouvelle selle, le tout dans l'idée d'améliorer l'ergonomie de la RC16 et de la rendre plus à sa main. 

Travail sur le châssis pour les pilotes Ducati

Les Ducati officielles se sont de leur côté montré très discrètes, mais ont réalisé un véritable travail de fond pour remédier à leur surprenant manque de vitesse durant la première partie du week-end catalan. Danilo Petrucci a ainsi mis l'accent sur les virages longs, qui l'ont vu souffrir hier après-midi puisque le Transalpin s'était fait dépasser par Rins dans le virage 3 et Quartararo dans le virage 4. Andrea Dovizioso a pour sa part utilisé un nouveau châssis, dont il peine pour l'instant à évaluer les véritables bénéfices.

Lire aussi :

On notera également les débuts en public de Dani Pedrosa comme pilote essayeur KTM. Le numéro 26 a bouclé 51 tours, ne décollant pas de la dernière place, juste derrière le pilote essayeur du HRC, Stefan Bradl.

Spain Essais de Barcelone

Pos. Pilote Moto Chrono/écart
1 Maverick Viñales Yamaha 1'38.967
2 Franco Morbidelli Yamaha 0.047
3 Marc Márquez Honda 0.290
4 Álex Rins Suzuki 0.367
5 Fabio Quartararo Yamaha 0.461
6 Francesco Bagnaia Ducati 0.499
7 Takaaki Nakagami Honda 0.588
8 Joan Mir Suzuki 0.703
9 Jack Miller Ducati 0.778
10 Cal Crutchlow Honda 0.936
11 Danilo Petrucci Ducati 0.950
12 Andrea Dovizioso Ducati 0.958
13 Tito Rabat Ducati 0.971
14 Valentino Rossi Yamaha 1.001
15 Johann Zarco KTM 1.230
16 Pol Espargaró KTM 1.234
17 Jorge Lorenzo Honda 1.390
18 Bradley Smith Aprilia 1.597
19 Andrea Iannone Aprilia 1.639
20 Miguel Oliveira KTM 1.895
21 Karel Abraham Ducati 2.133
22 Hafizh Syahrin KTM 2.195
23 Sylvain Guintoli Suzuki 2.276
24 Stefan Bradl Honda 2.462
25 Dani Pedrosa KTM 2.857

Article suivant
Plusieurs microfractures pour Espargaró après l'accrochage du 1er tour

Article précédent

Plusieurs microfractures pour Espargaró après l'accrochage du 1er tour

Article suivant

Espargaró en passager : "Ce n'était pas moi qui pilotais"

Espargaró en passager : "Ce n'était pas moi qui pilotais"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Test de Barcelone
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Auteur Willy Zinck