Anthony Davidson n'exclut pas une victoire d'une GT à Spa !

Entre des Hypercar moins performantes et des LMP2 ralenties, Anthony Davidson pense qu'une GTE pourrait s'imposer au général si la pluie s'invite aux 6 Heures de Spa.

Anthony Davidson n'exclut pas une victoire d'une GT à Spa !

Les 6 Heures de Spa, dont les premiers essais se tiennent ce jeudi, s'annoncent très ouvertes, entre des Hypercars moins puissantes et plus lourdes que les LMP1 de la saison passée et des LMP2 grandement bridées pour essayer de maintenir l'écart entre les deux catégories. Les LMP2 se sont néanmoins montrées plus performantes que les Toyota dans le Prologue du début de semaine sur le circuit belge, mais l'ACO a exclu tout rééquilibrage des performances avant la course.

La pluie pourrait venir troubler un peu plus ce premier week-end de la saison du WEC et avec des Hypercars et des LMP2 en difficulté, Anthony Davidson pense qu'il n'est pas impossible que la victoire au général revienne à une GTE. "Il semble qu'on va avoir une météo variable, et on a vu l'an dernier que les GTE étaient parfois plus rapides que les LMP2 sous la pluie, parce qu'elles ont plus de grip mécanique", a expliqué le pilote de l'Oreca #38 de Jota à Motorsport.com.

"S'il pleut, une GTE pourrait gagner la course au général, comme à Petit Le Mans il y a quelques années [en 2015 en IMSA, une Porsche battant les DPi] ! Je ne serais pas surpris que les Hypercars gagnent en performance si ça reste sec, mais à ce stade il semble que ça ne sera pas le cas."

Lire aussi :

Plusieurs accrochages ont été vus entre prototypes LMP2 et voitures des catégories GTE pendant les essais de lundi et mardi et selon Anthony Davidson, ils sont dus à la baisse de performances des LMP2, qui ont gagné 20 kg et surtout perdu 65 chevaux avec les changements imposés durant l'intersaison. Le Britannique estime que la différence ne se fait plus en ligne droite et que les pilotes du LMP2 doivent tenter des dépassement dans des virages rapides, ce qui augmente les risques.

"Les GTE ont plus de grip mécanique, mais même avec le kit aéro pour Le Mans, nous avons beaucoup plus d'appuis, donc la vitesse à laquelle on se rapproche dans des virages comme Blanchimont ou l'Eau Rouge est effrayante. Je pense que c'est pour ça qu'on a vu plus d'accidents, parce que les LMP2 savent qu'ils doivent doubler et profiter de leur vitesse dans les portions rapides, c'est plus dur qu'avant de les doubler en ligne droite."

"On a vu beaucoup d'accidents cette semaine, parce que les pilotes essaient de s'adapter aux nouvelles vitesses de pointe, et tout le monde est un peu perturbé, en revenant sur un circuit qu'on connaît bien mais avec des dépassements et une façon de les anticiper qui ont changé."

Propos recueillis par Gary Watkins, Rachit Thukral et Jamie Klein

#38 JOTA Oreca 07 - Gibson : Roberto Gonzalez, Antonio Felix Da Costa, Anthony Davidson

partages
commentaires

Voir aussi :

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Article précédent

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Article suivant

Audi fournira son proto LMDh à des clients en WEC et IMSA en 2023

Audi fournira son proto LMDh à des clients en WEC et IMSA en 2023
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Événement 6H de Spa-Francorchamps
Lieu Spa-Francorchamps
Pilotes Anthony Davidson
Équipes Jota Sport
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud
Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021