Aston Martin en net progrès, pas seulement grâce à la BoP

partages
commentaires
Aston Martin en net progrès, pas seulement grâce à la BoP
Par : Gary Watkins
18 août 2018 à 15:16

Aston Martin l'assure, son regain de forme en WEC ce week-end à Silverstone n'es pas uniquement dû aux modifications apportées à la Balance de Performance.

#97 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage AMR: Alex Lynn, Maxime Martin, Jonathan Adam
#95 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage AMR: Marco Sorensen, Nicki Thiim, Darren Turner
#97 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage AMR: Alex Lynn
#97 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage AMR: Alex Lynn, Maxime Martin, Jonathan Adam
#97 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage AMR: Alex Lynn, Maxime Martin, Jonathan Adam
#97 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage AMR: Alex Lynn, Maxime Martin, Jonathan Adam
#97 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage AMR: Alex Lynn, Maxime Martin
#95 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage AMR: Marco Sorensen, Nicki Thiim, Darren Turner
#97 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage AMR: Alex Lynn, Maxime Martin
#97 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage AMR: Alex Lynn, Maxime Martin, Jonathan Adam

Alex Lynn, qui s'est qualifié à la deuxième place du GTE Pro pour les 6 Heures de Silverstone avec Maxime Martin, affirme que les changements effectués au niveau de la BoP pour la nouvelle Aston Martin Vantage GTE ne sont "qu'une partie" des raisons expliquant la progression de performance du constructeur britannique.

"Nous sommes nous-mêmes surpris d'être deuxièmes en qualifications, mais nous avons effectué tellement de développement depuis les 24 Heures du Mans", souligne-t-il auprès de Motorsport.com. 

"La BoP a joué un rôle, mais l'essentiel de la performance que nous avons trouvée vient de l'usine, car nous avons développé la Vantage pour en faire une meilleure voiture de course. Nous ne devrions pas oublier que c'est seulement notre troisième course avec la voiture, donc nous franchissons des paliers en permanence."

Lire aussi :

L'équipe d'usine Aston Martin Racing, menée par Prodrive, n'a fait qu'une séance d'essais depuis Le Mans, mais le directeur technique Dan Sayers précise que l'équipe "est allée dans chaque détail de la voiture" durant la trêve estivale.

"La BoP est une grosse part, mais par exemple, c'est la première fois que nous tirons le meilleur des pneus Michelin", explique-t-il. "Nous avons réuni énormément de données au Mans, et nous commençons désormais à comprendre pleinement la voiture, et les pilotes peuvent ainsi en tirer le meilleur."

Sayers suggère également que le circuit de Silverstone, avec ses nombreux virages rapides, est "complémentaire avec la Vantage". "Silverstone convient à notre voiture et, en théorie, ce devrait être l'un des circuits où nous sommes le plus compétitif", ajoute-t-il.

Prudent, Sayers prévient également que certains concurrents d'Aston Martin en GTE Pro pourraient ne pas avoir tout montré de leur potentiel durant la séance de qualifications. "Je ne crois pas que nous ayons vu le véritable rythme de certaines des autres voitures", prétend-il.

La deuxième génération de la Vantage a bénéficié d'un double coup de pouce, au nom de la règle surnommée "black-ball rule". Celle-ci permet de remettre à zéro la BoP en dehors du système d'ajustement automatique introduit l'année dernière.

L'auto a obtenu environ 25 chevaux supplémentaires tout en étant allégée de 5 kg par rapport à son poids minimum à Spa, où la BoP automatique avait été appliquée pour la dernière fois.

Prochain article WEC
Rebellion a ses propres problèmes à régler

Article précédent

Rebellion a ses propres problèmes à régler

Article suivant

Visez le podium et 100 000$ à partager avec Le Mans Esports Series

Visez le podium et 100 000$ à partager avec Le Mans Esports Series
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Événement 6H de Silverstone
Catégorie Qualifications
Pilotes Alex Lynn
Équipes Aston Martin Racing Boutique
Auteur Gary Watkins
Type d'article Actualités