Oreca développe un banc d'essais de moteurs hydrogène

Oreca Magny-Cours fait évoluer l'un de ses bancs d'essais afin qu'il soit prêt à effectuer des tests de moteurs à hydrogène pour le compte de constructeurs dès la fin du premier trimestre 2022.

Total Mission H24

Acteur majeur du sport automobile en France et à l'international, le groupe Oreca a annoncé ce lundi qu'Oreca Magny-Cours, qui est notamment spécialisé dans le domaine de la préparation moteur, était en plein travail pour faire évoluer l'un de ses bancs d'essais. L'objectif est qu'il soit prêt pour la fin de premier trimestre 2022 afin d'accueillir des moteurs à technologie hydrogène "pour le compte de constructeurs, de promoteurs ou d'équipes privées", précise le communiqué.

Directeur du projet d'Oreca Magny-Cours, Vincent Garreau explique : "À partir du mois de mars 2022, Oreca sera en mesure de passer au banc des moteurs à technologie hydrogène sur une machine Borghi de capacité 800 ch et 1000 N m. Grâce à une synergie entre nos outils d’analyse de combustion de dernière génération, notre bureau d’études et nos partenaires de simulation combustion, toute l’équipe est enthousiaste à l’idée de développer les moteurs de demain."

Ce banc d'essais sera utile en interne mais permettra également aux acteurs extérieurs intéressés par le développement de cette technologie, pressentie comme une possible orientation technologique majeure dans plusieurs disciplines comme le Championnat du monde d'Endurance ou encore la Formule E, de faire avancer leurs projets. Il faut d'ailleurs rappeler que l'Automobile Club de l'Ouest avait annoncé début 2021 avoir confié le développement et la fourniture des châssis d'une future catégorie hydrogène aux 24 Heures du Mans, à partir de 2024, à Oreca et à Red Bull.

Lire aussi :

En plus de ce développement d'un banc d'essais, Oreca Magny-Cours, dans le cadre du projet "Dakar Future" de transition énergétique pour le rallye-raid lancé l'an passé, a indiqué travailler actuellement "sur une future motorisation à technologie hydrogène qui pourra équiper les véhicules des concurrents du Dakar dans les années à venir".

"À l’aube de 2022, il est primordial pour les secteurs de l’automobile et du sport automobile de développer des projets d’avenir visant à une mobilité raisonnée et durable", a expliqué Serge Meyer, directeur d'Oreca Magny-Cours. "Depuis toujours, la compétition constitue un formidable laboratoire de recherche. C’est dans cette optique et animé par l’envie d’être acteur du futur de tous qu’Oreca va s’investir dans ces nouvelles technologies qui propulseront les véhicules de demain."

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent La Porsche LMDh a pris la piste !
Article suivant La Peugeot 9X8 en piste... et toujours sans aileron !

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France