Travail de set-up puis simulations de course pour Porsche à Monza

partages
commentaires
Travail de set-up puis simulations de course pour Porsche à Monza
Par : Basile Davoine
3 avr. 2017 à 12:58

Le constructeur allemand a déroulé le programme qu'il souhaitait lors des deux journées du Prologue.

#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
Andreas Seidl, Chef de l'équipe Porsche LMP1, Neel Jani, Porsche Team
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, André Lotterer, Nick Tandy
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley, Porsche Team
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
Timo Bernhard, Porsche Team

Grâce au tour effectué par Nicolas Lapierre dimanche en début d'après-midi, c'est Toyota qui a quitté le Prologue avec le meilleur chrono du week-end. Cependant, l'évolution des chronos tout au long des cinq séances a démontré que l'écart avec Porsche était vraisemblablement resserré. Il faudra attendre Silverstone pour en avoir la confirmation, mais le constructeur allemand a pour sa part déroulé le programme qu'il s'était fixé.

Alors que Neel Jani a été le pilote le plus rapide à bord d'une 919 Hybrid (1'31"666), les deux prototypes de Stuttgart ont bouclé un total de 660 tours, soit 3800 kilomètres parcourus avec le kit aéro type Le Mans. Un Prologue qui a fait suite à une simulation réussie de 36 heures sur le Paul Ricard moins d'une semaine plus tôt.

"Nous avions divisé le Prologue en deux phases de test", explique le team principal Andreas Seidl. "Samedi, nous étions concentrés sur le set-up de la voiture, et nous avons réussi à l'améliorer. La pluie en soirée a été un atout, car nous avons pu essayer des modifications dans ces conditions."

"Dimanche, nous avons fait des simulations de course avec les deux voitures afin d'étudier l'usure des pneus et de nous entraîner à des routines spécifiques aux week-ends de course, comme les arrêts au stand."

Pour la première fois de l'année, Porsche et Toyota ont roulé dans les mêmes conditions et avec le même kit aéro, puisque l'équipe japonaise disposait elle aussi de son kit aéro à faibles appuis.

"Les essais ne permettent pas de faire un jugement correct, mais nous verrons certainement une compétition serrée dans chaque type de conditions de piste", estime Seidl. "Pour nous, au niveau de l'équipe, c'est très important de nous sentir absolument prêts pour le début de la saison à Silverstone."

Ce premier affrontement interviendra dans moins de deux semaines maintenant, à l'occasion des 6 Heures de Silverstone. Un événement pour lequel Timo Bernhard, qui partage son baquet avec Brendon Hartley et Earl Bamber, se sent prêt.

"Il y a encore quelques cases à cocher, particulièrement concernant des améliorations pour Le Mans", explique le pilote allemand. "Je pense que nous avons tous pris du plaisir lors de ces journées à Monza : un super environnement, un véritable enthousiasme et de belles choses aussi pendant la séance d'autographes. Globalement, c'était un fantastique événement pour donner le coup d'envoi de la saison WEC."

Article suivant
Nicolas Lapierre, "l'enfant ORECA" en reconquête chez Toyota

Article précédent

Nicolas Lapierre, "l'enfant ORECA" en reconquête chez Toyota

Article suivant

Un système de BoP automatique à partir du Nürburgring

Un système de BoP automatique à partir du Nürburgring
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Prologue Monza
Lieu Autodromo Nazionale Monza
Pilotes Timo Bernhard , Neel Jani
Équipes Porsche Team Boutique
Auteur Basile Davoine
Type d'article Réactions