ES5 à 7 - Neuville s'extirpe de l'hécatombe

Au terme de la première journée du Safari Rally Kenya, où cinq des onze WRC ont abandonné, Thierry Neuville a conservé un court avantage sur son plus proche adversaire.

ES5 à 7 - Neuville s'extirpe de l'hécatombe

Après une matinée marquée par les abandons d'Evans, Sordo, Bertelli et Solberg, la seconde boucle de ce vendredi s'est montrée tout aussi cruelle avec les sept pilotes du WRC encore en course.

En tête depuis l'ES2, Thierry Neuville a réussi à conserver l'avantage au classement général malgré trois crevaisons. Après avoir déjanté (arrière droit) dans l'ES6, le pilote Hyundai Motorsport a fini la journée sur trois roues (dont une crevée) après avoir vu son pneu arrière gauche exploser en pleine ligne droite.

Pointé à 10 secondes de Neuville au départ du second passage d'Oserian (ES7), Kalle Rovanperä était même en excellente position pour reprendre la tête du classement général après les ennuis du Belge. Malheureusement pour lui, il s'est littéralement planté dans une portion de fesh-fesh, moins d'un kilomètre après le départ, et n'a réussi à en sortir que grâce à l'aide d'un 4x4. Après plusieurs minutes de galère, il a finalement dû renoncer avec une Yaris WRC pourtant intacte.

Lire aussi :

Après le retrait du pilote Toyota et le temps perdu par son coéquipier, Ott Tänak aurait logiquement dû en profiter pour recoller aux avant-postes. C'était sans compter sur une crevaison (avant gauche) qui lui a couté près d'une minute dans l'ultime secteur chronométré de la journée.

Les ennuis du trio de tête ont finalement permis à Takamoto Katsuta de faire un bond au classement général. Grâce à deux places grattées dans les derniers kilomètres, le Japonais a hérité de la deuxième position à 18"8 de Neuville toujours leader malgré ses déboires.

Ralenti en fin de matinée par un amortisseur cassé sur sa Yaris WRC, Sébastien Ogier a cette fois évité les pièges sur des routes "pires" qu'au premier passage. Grâce notamment à un troisième temps dans la répétition de Kedong (ES6) et un scratch dans la suivante, le septuple Champion du monde a pu revenir dans le top 4 en prenant le dessus sur les pilotes M-Sport.

Malgré les bonnes sensations affichées en début de semaine par Richard Millener, le patron de l'équipe britannique, Gus Greensmith et Adrien Fourmaux n'ont jamais été en mesure de se battre avec les hommes de tête. À 23" de son coéquipier, le Français est resté focalisé sur ses objectifs : accumuler de l'expérience en prenant le minimum de risques. Et cela a été récompensé notamment par un troisième temps dans l'ES7.

La troisième étape reprend ce samedi, à partir de 7h08 en France, avec le premier passage dans la spéciale d'Elmenteita. Le Safari Rally Kenya sera à suivre dans son intégralité sur Motorsport.com.

Scratchs de l'après-midi

ES5 : Finland K. Rovanperä

ES6 : Belgium T. Neuville

ES7 : France S. Ogier - JapanT. Katsuta (ex æquo)

Kenya Safari Rally Kenya - Classement après l'ES7

partages
commentaires
Un châssis endommagé met fin prématurément au Safari de Solberg

Article précédent

Un châssis endommagé met fin prématurément au Safari de Solberg

Article suivant

Katsuta : "Une aventure, c'est le mot exact"

Katsuta : "Une aventure, c'est le mot exact"
Charger les commentaires