Un châssis endommagé met fin prématurément au Safari de Solberg

Après seulement quatre spéciales parcourues, Oliver Solberg a dû abandonner suite aux dégâts subis par le châssis de la i20 Coupe WRC du team 2C Compétition.

Un châssis endommagé met fin prématurément au Safari de Solberg

La première apparition d'Oliver Solberg en Championnat du Monde des Rallyes sur terre s'est terminée prématurément, une avarie de châssis ayant contraint le pilote Hyundai à abandonner l'épreuve après quatre spéciales.

Le fils de Petter Solberg, Champion du monde en 2003, s'est vu offrir une deuxième opportunité en WRC au volant de la i20 Coupe WRC du team français 2C Compétition en remplacement de Pierre-Louis Loubet. En février dernier, il avait marqué les esprits en signant une remarquable septième place finale à l'Arctic Rally Finland pour sa première course dans la catégorie reine.

Cependant, la prestation au Safari du jeune pilote de 19 ans s'est avérée brève suite aux graves dommages subis par sa i20 après un contact appuyé sur un talus dans l'ES2, la première spéciale disputée ce vendredi. Mesuré à 19 g, l'impact a laissé la voiture "en crabe" à la fin de la spéciale, obligeant l'équipage à effectuer des réparations entre les spéciales.

 

Après avoir tout simplement traîné la voiture dans les deux spéciales suivantes, causant plus de dommages à l'arrière, l'équipage a été contraint d'abandonner.

"Aujourd'hui, nous avons appris qu'il n'y a pas que les lions qui mordent au Safari Rally, il y a aussi les spéciales", a posté Solberg sur les médias sociaux. "Le début de la journée a été très, très difficile sur l'ES2, et nous avons eu quelques dégâts que nous avons essayé de réparer sur la liaison après."

"Nous avons fait de notre mieux, mais malheureusement, nous n'avons pas vraiment pu réparer – nous avons réussi à terminer lentement l'ES3 et l'ES4 et avons continué à essayer de réparer jusqu'à ce que ce soit impossible,  les dommages sur le châssis sont trop importants et malheureusement, notre expérience du Safari Rallye se termine trop tôt."

Lire aussi :

Solberg est l'un des nombreux pilotes à avoir rencontré des difficultés lors de la première boucle. Seuls sept des onze concurrents du WRC ont réussi à passer les trois premières spéciales programmées ce vendredi au Kenya.

Elfyn Evans (Toyota) a renoncé lors de la troisième spéciale après avoir heurté un rocher à un kilomètre de l'arrivée, tandis que Dani Sordo (Hyundai) a fini sa course dans le bas-côté sur le même tronçon. Suite à une fuite d'eau sur sa Ford Fiesta WRC, Lorenzo Bertelli a dû s'arrêter après la surchauffe de son moteur.

partages
commentaires
Ogier : "C'est un peu inquiétant pour le reste du week-end"

Article précédent

Ogier : "C'est un peu inquiétant pour le reste du week-end"

Article suivant

ES5 à 7 - Neuville s'extirpe de l'hécatombe

ES5 à 7 - Neuville s'extirpe de l'hécatombe
Charger les commentaires