Ogier : "J'espérais un week-end un peu plus calme !"

Le désormais quintuple Champion du monde a dû attendre la toute dernière épreuve spéciale au Pays de Galles pour s'assurer du titre avant la dernière manche de la saison du WRC, dans trois semaines en Australie.

Ogier : "J'espérais un week-end un peu plus calme !"
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Les Champions 2017 Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Champagne sur le podium pour Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Le Champion 2017, Sébastien Ogier, Ford Fiesta WRC, M-Sport, avec son épouse Andrea Kaiser
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Sébastien Ogier, M-Sport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport

Sébastien Ogier a débuté le Rallye de Grande-Bretagne, jeudi soir, avec une chance plus que réaliste de coiffer sa cinquième couronne, et de s'éviter ainsi un dernier rendez-vous décisif aux Antipodes où il estimait que la position sur la route pouvait jouer un rôle important en sa défaveur.

Il s'est encore rapproché de son objectif dans la soirée de samedi, prenant la deuxième place en dépassant d'un coup d'un seul ses deux rivaux pour le titre, Thierry Neuville et Ott Tänak, dans le brouillard. Cela, malgré une touchette dans laquelle il aurait pu tout perdre car ayant entraîné une crevaison et la casse d'un disque de frein qui l'a forcé à disputer la dernière spéciale du jours avec des freins seulement sur trois roues...

Ayant rétrocédé cette position au Belge, dimanche matin, alors que les chances de son équipier chez M-Sport semblaient désormais très compromises, Ogier s'apprêtait à inscrire trois points de plus que le pilote Hyundai. Mais cela, à condition de se maintenir devant Andreas Mikkelsen, Jari-Matti Latvala, Tänak ou encore Kris Meeke – ce qu'il allait parvenir à faire. À une époque où les points de bonus de la Power Stage n'existaient pas, cela aurait été suffisant pour s'adjuger le championnat, mais il lui fallait encore compter – c'est le cas de le dire – avec cet élément supplémentaire.

"Il est difficile de trouver les mots, l'émotion était très forte à l'arrivée", a dit Ogier peu de temps après avoir franchi la ligne d'arrivée de cette dernière spéciale avec le troisième chrono provisoire, ce qui l'assurait d'au moins un point de bonus, et donc du titre, avant même que Neuville ne s'élance derrière lui.

Ogier a aussi tenu à féliciter son autre équipier Elfyn Evans, qui a remporté sa première victoire en WRC et la cinquième de M-Sport cette saison après elles obtenues par Tänak et lui (deux chacun).

"Je suis très heureux pour Elfyn [Evans]", a-t-il ajouté. "C'est une journée fantastique pour M-Sport avec la victoire, deux gars sur le podium, le titre constructeurs et le titre pilotes… Tout."

"Une très grosse bagarre"

Ogier et son copilote Julien Ingrassia constituent désormais l'unique équipage le plus titré dans l'Histoire du WRC, derrière Sébastien Ogier et Daniel Elena, alors qu'ils n'avaient signé leur contrat avec M-Sport que très tardivement, peu avant le début de saison, suite au retrait de Volkswagen fin 2016. Cela au terme d'une saison dans laquelle ils n'ont remporté que deux rallyes, soit moins que ce à quoi ils étaient habitués, mais signé pas moins de neuf podiums en 12 départs.

"Tous nos titres veulent dire beaucoup, mais celui-ci arrive après une très grosse bagarre, en particulier ce week-end", précise celui qui a laissé Juha Kankkunen et Tommi Mäkinen derrière lui avec leurs quatre trophées de Champion. "J'espérais avoir un week-end un peu plus calme, mais il est impossible d'essayer de gérer ici [en Grande-Bretagne]. Au final, on a nous aussi dû prendre des risques, ça n'a pas été un titre facile à aller chercher."

partages
commentaires
Championnats - Le jour de gloire de M-Sport

Article précédent

Championnats - Le jour de gloire de M-Sport

Article suivant

Pourquoi Malcolm Wilson a craint de s'être réjoui trop tôt

Pourquoi Malcolm Wilson a craint de s'être réjoui trop tôt
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Grande-Bretagne
Pilotes Sébastien Ogier , Julien Ingrassia
Équipes M-Sport
Auteur Jean-Philippe Vennin