WRC Rallye d'Europe centrale

Rovanperä face à Evans pour le titre mondial : stop ou encore ?

Le duel fratricide entre Kalle Rovanperä et Elfyn Evans a pour décor le Rallye d'Europe centrale ce week-end. Le Finlandais a une balle de match, le Gallois une possibilité d'entretenir l'espoir...

Kalle Rovanperä, Jonne Halttunen, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota GR Yaris Rally1

Nouvelle balle de match pour Kalle Rovanperä et cette fois-ci, le pilote Toyota entend bien la saisir sur le tout nouveau Rallye d'Europe centrale. En lice pour un deuxième titre mondial face à son coéquipier Elfyn Evans, il se présente avec une avance de 31 points sur ce qui constitue l'avant-dernier rendez-vous de la saison, organisé en Allemagne, Autriche et République tchèque. Les deux premières spéciales auront lieu ce jeudi après-midi et le Finlandais a l'intention de passer à l'offensive.

Sur le plan comptable, la donne est relativement simple puisque si au terme du week-end il inscrit plus de points qu'Elfyn Evans, Kalle Rovanperä deviendra alors le sixième pilote de l'Histoire à être titré deux fois de suite en WRC. De quoi ressentir selon lui une pression positive !

"Le titre constructeurs est assuré et c'est une grande réussite pour toute l'équipe", rappelle-t-il avant d'en découdre. "Il nous reste maintenant à nous battre pour le titre pilotes et copilotes, donc il y aura une grosse pression sur les deux derniers rallyes pour y parvenir. Je pense que ça nous met une bonne pression, disons-le comme ça. C'est normalement un peu mieux d'avoir un peu de pression, car tu es un peu plus vif et tu fais du meilleur boulot. L'approche au départ sera donc de faire du bon travail et d'attaquer pour se battre pour le titre."

L'an passé, Kalle Rovanperä s'était assuré du titre un peu plus tôt, et c'était face à Ott Tänak. Aujourd'hui, le duel est interne et pourrait même être prolongé jusqu'au dernier rallye de la saison. 

"C'est toujours un peu différent, et c'est la deuxième fois que je me bats pour le titre", observe-t-il. "Cette fois c'est face à un coéquipier et c'est beaucoup plus serré au niveau des points, donc il y a clairement plus de pression et c'est intense pour les deux dernières manches. Mais quand c'est entre coéquipiers c'est plutôt cordial et c'est équitable, avec les mêmes voitures. Ça devrait être une belle bagarre."

Evans veut y croire jusqu'au bout

Elfyn Evans revit le scénario de 2021...

Elfyn Evans revit le scénario de 2021...

Elfyn Evans, lui, n'a pas le choix s'il veut encore y croire. Le Gallois doit signer une prestation impeccable pour faire durer le suspense et conserver toutes ses chances lors du Rallye du Japon le mois prochain.

"Il reste encore deux manches à disputer et ce n'est pas encore fini, même si l'écart avec Kalle est assez important, donc tout peut arriver", prévient-il. "On sait que les choses changent rapidement dans ce sport, et on fera tout ce qui est en notre pouvoir, mais on doit faire deux rallyes très solides. On n'espère jamais la malchance pour qui que ce soit, mais on doit être réaliste et il faut quelques problèmes ou de la malchance du côté de Kalle pour nous replacer dans la course. On va continuer à essayer, à mettre la pression, et on verra ce qui se passera."

"En 2021, quand on se battait contre Seb [Ogier], on avait aussi un gros déficit [de points] avant la Finlande, puis on était progressivement revenus lors des dernières manches. D'une certaine manière, c'est un peu manière, mais ne s'était pas très bien terminé cette année-là. On va continuer d'essayer et on sait qu'il suffit d'un faux pas pour que les choses changent et prennent une autre direction. On doit rester optimistes et faire de notre mieux."

Les 18 spéciales de ce nouveau rallye au calendrier, réparties sur quatre jours, en décideront. Avec un arbitre de luxe au sein même du clan Toyota en la présence de Sébastien Ogier. Mercredi, c'est Thierry Neuville qui a signé le meilleur temps du Shakedown et le Belge pourrait lui aussi jouer les trouble-fêtes... comme d'autres ! 

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Fourmaux aura sa chance à la place de Loubet au Japon
Article suivant Neuville en tête du Rallye d'Europe centrale, Evans sous pression

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France